Mercredi 18 juillet 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

RENCONTRE - Nadège Mériau, photographe française exposée à la Royal Academy of Arts

Par Lepetitjournal Londres | Publié le 11/07/2017 à 09:26 | Mis à jour le 14/07/2017 à 16:12

Face aux Pop-Ups très éphémères, la Summer Exhibition de la Royal Academy of Arts fait office d'événement incontournable depuis 1769. Pour sa 249° édition, l'exposition d'été reçoit entre autres l'Américaine Julie Born Schwartz, le Marocain Hassan Hajjaj et l'Espagnol Secundino Hernández. Parmi ce voyage artistique international, la photographe française Nadège Mériau a posé ses bagages dans la galerie IX. Une escale en compagnie de l'artiste pour expliquer son désir de création outre-Manche.  

Une sélection digne d'un casting 

1 200 ?uvres font écarquiller les yeux et lever les têtes des visiteurs. Notamment les pères de la Tate Modern, Herzog & de Meuron, les concepteurs de la RTBF (Radio-télévision belge de la Communauté française NDLR), Lacaton & Vassal, les lauréats du Turner Prize (1986) Gilbert et George et?  Nadège Mériau. C'est seule face à ces duos que la Française expose, après avoir affronté le comité de sélection de la Royal Academy of Arts. Un choix digne d'un casting
expat, expatrié, francophone, french, français, R-U, UK, Angleterre, Great, Britain, journal, News, information, actualité, communauté, magazine, Londres, arts, artiste, française, photographe, scanner, Royal Academy of Arts, Summer exhibition, histoire, portrait, Nantes, Royal College of Art, Bournemouth, Phyllida Barlow, The Ned, Soho, London Art Fair, Nadège Mériau, Herzog & de Meuron, Gilbert et George, Tate Modern, Lacaton & Vassal, Julie Born Schwartz, Hassan Hajjaj, Secundino Hernández avec différentes étapes éliminatoires. Un premier contact sous forme de présentation virtuelle qui s'enchaîne rapidement avec une exposition des oeuvres réelles dans l'institution de Mayfair, avec toujours une possibilité d'être recalée. Après plusieurs mois de suspense, l'artiste a pu découvrir l'heureux dénouement : sa photo exposée à deux pas de la statue en perles d'Amy Winehouse dans la galerie ! « Au début, j'étais un peu étonnée car je suis avec Gilbert et George, mon travail est assez différent du leur. Mais le concept de cette salle très colorée est de montrer le « messy side of life » (côté désordonné de la vie), l'invisible, le côté même sale et tabou, on y parle de son jardin secret » sourit, fièrement, la photographe devant son cliché de fleur. 

La nature numérique

Une simple nature morte pour exposer parmi les plus grands à la Royal Academy of Arts ? Nadège Mériau prend à contre pied l'exercice classique et insuffle de la vie dans son  « Muscari II » tout comme dans « Racines », une série de photos. Les oignons nouveaux, la ciboulette, les légumes et la fleur violette semblent danser, flotter dans l'espace. Un sens de la gravité accentuée par un fond noir mais aussi la présence des racines des plantes. « Il y a une tendance à classifier les végétaux, la nature en général. Leur donner du mouvement et laisser apparaître leurs racines (ce côté moins joli, plus caché) c'est leur donner une partie de leur vitalité. Comme pour nous, c'est important d'avoir conscience de nos racines » avoue celle qui s'inspire de philosophie et de science pour créer. Mais si elle a relu, pour ce projet, " Rôle des vers de terre dans la formation de la terre végétale " de Darwin cette « nerd » aime confronter ce naturalisme aux nouvelles technologies avec son instrument de prédilection : le scanner.  

Londres, terreau de jeu 

expat, expatrié, francophone, french, français, R-U, UK, Angleterre, Great, Britain, journal, News, information, actualité, communauté, magazine, Londres, arts, artiste, française, photographe, scanner, Royal Academy of Arts, Summer exhibition, histoire, portrait, Nantes, Royal College of Art, Bournemouth, Phyllida Barlow, The Ned, Soho, London Art Fair, Nadège Mériau, Herzog & de Meuron, Gilbert et George, Tate Modern, Lacaton & Vassal, Julie Born Schwartz, Hassan Hajjaj, Secundino Hernández« En revenant de la Biennale de Venise je me suis dit que finalement voir des expositions à Londres et Paris me suffisait pour me donner une bonne idée de ce qui se passe au niveau artistique » analyse la fidèle des exhibitions de fin d'année des étudiants d'art. Un souvenir possible de son apprentissage photographique Made In UK fait entre Bournemouth et le Royal College of Art de London ! Actuellement en période de création expérimentale, elle continue d'explorer la matière organique en mêlant matériaux de construction et aliments, béton et chocolat, inspirée par l'artiste britannique Phyllida Barlow exposée à la Tate Britain en 2014. Pour l'heure, elle se réjouit de la vente de toutes ses photos à la Royal Academy of Arts et de sa présence au Ned de Soho avant peut-être de participer à nouveau à la London Art Fair. Belle revanche pour l'ancienne étudiante d'anglais à Nantes qui rêvait de devenir bilingue et de vivre à l'étranger? 

Solène Lanza@aboutawindow, le 11 juillet 2017

PRATIQUE

*Découvrez jusqu'au 20 août la Summer Exhibition du Royal Academy of Arts, Burlington House, Piccadilly, Mayfair, London W1J 0BD. Métro : Piccadilly Circus. Billets : £15.50. 

*Plus d'informations sur Nadège Mériau : https://nadegemeriau.com

lepetitjournal.com londres

Lepetitjournal Londres

Média de référence des français et francophones de la capitale britannique. Actu, bons plans, bonnes adresses...
0 CommentairesRéagir

Actualités

SE DÉPLACER

Encore du retard à l'arrivée à Londres pour les usagers de Thameslink

Les usagers de Thamelink l’auront remarqué, les trains de la compagnie à destination de Londres sont souvent très remplis ou en retard. Et leurs troisièmes nouveaux horaires n'ont pas changé cela.

Communauté

SPORT

France – Croatie : où voir la finale dimanche à Londres ?

Après avoir dignement fêté le 14 juillet entre Frenchies, le hasard du calendrier nous propose à tous de remettre ça dès le lendemain. oici quatre lieux qui vous permettront de suivre la rencontre

Vivre à Londres

SE DÉPLACER

Encore du retard à l'arrivée à Londres pour les usagers de Thameslink

Les usagers de Thamelink l’auront remarqué, les trains de la compagnie à destination de Londres sont souvent très remplis ou en retard. Et leurs troisièmes nouveaux horaires n'ont pas changé cela.

Sur le même sujet