Vendredi 18 octobre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

5 jours à Calvi et au cœur de la Balagne pour se ressourcer

Par Laurent Colin | Publié le 06/06/2019 à 15:33 | Mis à jour le 06/06/2019 à 15:33
Photo : Sébastien Aude
Calvi Air Corsica Corse vol pas cher

Depuis l’arrivée d’Air Corsica à Stansted, les liaisons pour la Corse sont beaucoup plus nombreuses. Aussi, n’hésitez pas à tout plaquer pendant quelques jours pour vous envoler vers Calvi. L’occasion de profiter d’une bonne cure de sommeil et de soleil et de suivre notre itinéraire tout tracé pour ne rien manquer des richesses du territoire.

Deux heures de vol. A peine le temps de feuilleter le magazine de la compagnie, de profiter de la petite collation offerte par les hôtesses, d’écouter Goodbye Kiss mon titre préféré de Lana Del Rey et The Trip du groupe londonien Still Corners, deux morceaux qui me font complètement planer, que déjà nous entamons la descente sur Calvi. L’approche sur le golf est à elle-seule magique. Nous embrassons toute la côte et les montages et distinguons parfaitement la citadelle où est nichée une partie de la ville.

L’aéroport est petit, aussi la récupération des bagages est rapide, comme la mise à disposition des clés de notre voiture de location au comptoir Hertz. Nous sommes tout de suite dans la campagne, au milieu des vignes. En moins de cinq minutes et quelques ronds points nous garons notre Fiat 500 cabriolet au cœur de la pinède qui longe une immense plage de sable blanc. Avec plusieurs bars restaurants dotés de grandes terrasses donnant directement sur la plage, nous avons l’embarras du choix. Trente minutes après l’atterrissage nous sommes déjà en train de siroter une limonade locale, les pieds dans l’eau à Calvi. Planche à voile, kitesurf, jet-ski, bouée tractée, plongée… ce site est aussi le point de départ de nombreuses activités nautiques. Ces quelques jours s’annoncent bien, d’autant qu’il n’y a pas le moindre cumulonimbus à l’horizon.

Calvi Air Corsica Corse vol pas cher
Photo : Sébastien Aude

A la découverte de Calvi

Nouvelle bonne surprise, nous rejoignons l’hôtel Regina au centre de Calvi est cinq minutes. Les distances sont réduites ici, pas le temps de perdre du temps, inutilement. On oublie l’heure souvent nécessaire pour traverser Londres. Avoir plus de temps pour soi, c’est un vrai luxe ! Le garage est fermé et sécurisé, parfait pour notre petit bolide italien. La chambre est vraiment très spacieuse et notre balcon offre une magnifique vue panoramique sur la baie. Nous partons sans tarder à la découverte de la ville et débouchons sur le port de plaisance. C’est de là que partent toutes les sorties en mer. Le grand quai - piétonnier à partir de midi - accueille plusieurs restaurants, bars, glaciers avec d’immenses terrasses qui invitent à la paresse. Comme certainement la majorité des touristes, nous décidons de partir à l’assaut de la citadelle aperçue depuis nos hublots. Les murs d’enceinte de la fortification abritent depuis la mi-mai le MUDACC, musée d’art contemporain de la ville. Des salles de garde ont été entièrement réaménagées pour afficher des œuvres des peintres insulaires, mais aussi internationaux. L’architecture intérieure est surprenante. Les murs ont été habillés d'une peau en métal brut, l’effet visuel est intéressant d’autant que la matière offre une belle mise en valeur des tableaux. L’entrée est gratuite. Une petite boutique permet aussi de louer des audio-guides pour celles et ceux qui souhaitent bénéficier de commentaires lors de leur « parcours patrimonial ».

Calvi Corse Air Corsica vol pas cher

Au cœur de la citadelle s’élève l’admirable cathédrale Saint-Jean Baptiste avec à deux pas l’Oratoire Saint Antoine, construit au début du 16ème siècle, à l’époque où Calvi était le siège du pouvoir génois en Corse. En déambulant vous tomberez certainement sur la maison du parrain de Napoléon, Laurent Giubega, la dernière demeure de l’empereur déchu avant son exil à Sainte-Hélène. Autres curiosités, la maison en ruine de la famille Culombu, là où serait né le grand navigateur Christophe Colomb et dans un style différent, le lieu emblématique des nuits calvaises « Chez Tao ». C’est une enfilade de deux belles pièces voûtées où s’enchaînent les concerts, avec en prime une belle terrasse. Le lieu idéal pour boire un cocktail entre amis à la nuit tombée. Un conseil, ne commandez pas de Negroni, ils ne savent pas ce que c’est. Vous prendrez moins de risque à demander un Mojito ou une Margarita.

Un peu tiraillés par la faim, nous nous mettons en quête d’un restaurant : les commerçants nous indiquent le tire-bouchon. Au pied de la Citadelle, c’est le premier établissement de la rue Clémenceau. La cuisine est y simple et la formule tapas très accessible. Terrine maison, tartare de daurade, friture de poissons, nous voilà calés et prêts à tomber dans les bras de Morphée.

L’endroit préféré des Calvais : Notre Dame de la Serra

Après une bonne nuit de sommeil, quelques brasses dans la piscine de l’hôtel et un solide petit déjeuner, nous partons faire quelques emplettes dans la rue Clémenceau. Nous avons repéré la veille quelques boutiques pour acheter l’essentiel pour aller la plage, notamment la crème solaire (indispensable ici) et quelques provisions. Nous nous arrêtons chez Annie Traiteur où la charcuterie corse et reine, comme les olives qui se déclinent non pas à toutes les sauces, mais à tous les aromates. Nous optons pour de belles parts de tartes salées aux herbes et à l’oignon. A quelques mètres, nous nous promettons de revenir dans une autre épicerie fine de la rue : A Loghja. Un jeune calvais, Nicolas Astolfi, raconte avec passion l'histoire des produits du terroir. De jolis tonneaux font office de mange debout. Coppa, Lonzu, fromages et vins corses nous invitent à une prochaine dégustation.

Calvi Air Corsica Corse vol pas cher

Nous grimpons dans notre voiture en direction de la chapelle Notre Dame de la Serra. Il est possible de louer des VTT à assistance électrique sur le port pour faire l’ascension, mais nous entendons bien profiter de notre cabriolet. Plus nous approchons du sommet de la colline, plus nous devinons les contours de la chapelle édifiée à la fin du 15ème siècle et distinguons la statue de la vierge Marie érigée juste à côté sur un éperon rocheux. Le site est tout simplement somptueux avec une vue à 360° sur la baie de Calvi, la citadelle, les plages, les montagnes, les villages de Montegrosso et Lumio. On voit aussi très bien la Presqu’Ile de la Revellata, un endroit idéal pour la randonnée pédestre ou à vélo. Ce site est constitué de nombreuses petites criques et de deux plages de sable fin, l’Alga et l’Acilluccia. Cheveux au vent, nous poursuivons notre chemin en direction de Galéria par la côte pour nous arrêter dans un lieu isolé, la belle plage de l’Argentella. Elle est réputée pour être l’une des plus belles plages de galets de la Haute-Corse. Ciel bleu, mer transparente, de quoi oublier le gris de notre grande métropole et nous ressourcer toute une après-midi durant.

Une petite virée du côté de l’Ile Rousse

A 25 km plus au nord, une belle découverte que la petite ville de l’Ile Rousse. Il faut impérativement y aller le matin pour profiter du marché couvert. Le bâtiment principal, édifié en 1844, est majestueux. Sa technique de construction est similaire à celle d’un temple antique dont le toit est soutenu par 21 immenses colonnes. C’est le plus joli marché de la Balagne et pour beaucoup le plus joli de Corse. Il est connu pour la fraîcheur de ses poissons et fruits de mer, la qualité de ses produits locaux : charcuterie, fromages, biscuits, miel, fruits, légumes… un vrai marché méditerranéen comme on les aime. La petite bourgade est aussi très agréable à visiter, avec en son centre un terrain de pétanque où les anciens s’invectivent, de belles terrasses ombragées par des platanes centenaires et une petite voie ferrée touristique à traverser avant d’arriver à la plage. Les fourmis dans les jambes, nous décidons une fois encore de partir à l’assaut d’une colline où trône le phare de la Pietra, d’un blanc immaculé. Le panorama est somptueux. Dans la baie mouille un immense voilier. Nous mettons justement les voiles pour regagner la ville et savourer une Piétra… la bière locale, bien méritée.

Calvi Air Corsica Corse vol pas cher
Photo : Laurent Colin

En route vers les villages perchés

Une fois rafraîchis, nous regagnons la voiture pour rejoindre le charmant village de Pigna, sur les hauteurs. Parking obligatoire en bas de la cité. Nous aimons le message d’accueil affiché par la mairie : « village sans dioxyde de carbone ». Voilà qui parle aux Londoniens ! Nous sommes tout de suite saisis par la beauté de « l’église de l'immaculée conception », ravissante avec ces deux clochers. Puis par les petites rues pavées, les maisons en pierre aux volets bleus. Une vingtaine d’artisans ont investi les lieux : luthier, verrier, bijoutier, potier… les vieux métiers artisanaux sont remis au goût du jour. Impossible ici de trouver du « made in China » : la destination idéale pour le prochain séjour de la famille Trump !

Calvi Air Corsica Corse vol pas cher
Photo : Laurent Colin

Pause déjeuner sur une terrasse verdoyante, avec une vue à couper le souffle sur la vallée et la méditerranée. Le restaurant A Casarella propose une cuisine avec des produits frais de saison : poivrons concassés et yaourt grec, caviar d’aubergines, fromage affiné de chèvre et confiture de figues, flan à la châtaigne et coulis d’oranges sanguines.

Après ces deux heures de quiétude, direction Sant'Antonino, répertorié parmi les plus beaux villages de France. Les 80 maisons, construites dans la roche et la pierre du pays, sont perchées au sommet d'une colline de granit, comme un nid d’aigle offrant une vue dégagée sur la mer, la campagne, les oliviers, le vignoble. Là aussi il faut laisser la voiture en bas de la cité sur un parking à côté de l'église. Les véhicules ne sont pas autorisés à pénétrer dans ce village préservé du 9ème siècle. Son église érigée au 11ème siècle et les ruines du château médiéval sont à voir absolument. Au sommet, à 500 m d’altitude, un restaurant vaut aussi le détour. I Scalini se distingue par une terrasse panoramique ouverte sur le toit d’une maison. L'ascension est rude, mais la vue est à couper le souffle et la cuisine vraiment délicieuse.

Calvi Air Corsica Corse vol pas cher
Photo : Sébastien Aude

L’appareil photo chargé de souvenirs, nous faisons route maintenant votre notre second hôtel, A Flatta, situé dans le petit village de Calenzana. La route sinueuse offre beaucoup de points de vue magnifiques sur la mer. Le toit ouvert de la voiture nous permet de profiter pleinement des odeurs du maquis et du chant persistant des grillons. Cette auberge de charme est située en pleine nature, au milieu des collines à la végétation sauvage. Elle est entourée de grands pins, de petits murets en pierre et la piscine invite au farniente. Le lieu idéal pour se relaxer et complètement lâcher prise. La cuisine de ce petit établissement, secret, n’a également rien de standard. Aux fourneaux, le chef Joël Guerini complète une partition sans fausse note. Le mille-feuille de légumes du potager au brocciu est divin, comme les spaghetti aux langoustes, corses évidemment.

Calvi Air Corsica Corse vol pas cher

Continuer de voir du pays…

Difficile de nous résoudre à quitter ce havre de paix. Mais nous avons envie de voir du pays. L’auberge est le point de départ de petites randonnées dans le massif voisin. Nous choisissons cependant de mettre le cap sur Lumio, un autre joli village situé à moins de 20 minutes pour partir marcher en direction de Occi, une bourgade abandonnée où subsiste, au milieu des ruines, une charmante petite chapelle entièrement réhabilitée. Le départ de la randonnée s’effectue à côté de l’hôtel Chez Charles. Il faut compter environ deux heures aller/retour et penser à prendre chapeau de paille, casquette et surtout sa gourde d’eau car en milieu de journée les rayons du soleil sont plus que généreux.

Calvi Air Corsica Corse vol pas cher
Photo : Sébastien Aude

A la sortie du village, une autre expérience nous guette. Nous faisons une halte dans le temple corse des huiles essentielles. Noëlle Irolla et Emilie Corteggiani ont lancé en 1986 un laboratoire et une distillerie de plantes pour développer toute une gamme biologique et artisanale d’huiles essentielles. Astratella utilise plus d’une dizaine d’espèces de plantes locales comme le myrte, le romarin, l’eucalyptus ou encore la star de ces contrées insulaires : l’immortelle. De quoi préparer son sommeil, réduire son stress, dégager les bronches l’hiver, gommer ses rides, soulager les tensions musculaires… La Balagne est décidément LA destination bien-être !

A quelques kilomètres de là, nous nous arrêtons dans la commune de Zilia pour visiter les caves du domaine Alzipratu. Nous avons dégusté l’un des rosés du propriétaire à Calvi et précieusement noté l’adresse. Amateurs de vin, nous nous prêtons sans difficulté au parcours sensoriel qui comprend la visite du vignoble et des chais puis, c’est original, la dégustation de 5 vins accordés à 5 mets corses. Le vignoble de l’île possède des pépites qui gagnent vraiment à être connues. En moins de trois minutes nous sommes de retour à l’auberge pour piquer une tête et continuer de prendre quelques couleurs qui feront des envieux à Londres.

Une dernière visite avant de reprendre l’avion

Puisque nous sommes seulement à dix kilomètre de Calvi, nous programmons le lendemain matin notre dernière visite, très pratique car sur le chemin de l’aéroport. Nous découvrons la bergerie de Frassigna pour déguster - et rapporter - quelques fromages du pays mis gracieusement sous vide. De quoi organiser un petit apéritif entre amis avec les quelques flacons achetés la veille. Heureusement, nous avons de la place dans nos valises et avec Air Corsica nous ne sommes pas comme avec d’autres compagnies trop limités en poids.

Calvi Air Corsica Corse vol pas cher
Photo : Pascal Montary

Au moment de l’enregistrement de nos bagages, nous sommes un peu tristes, car nous ne serons pas en Corse pour les festivals de l’été. Notamment Calvi on the Rocks en juillet et le Machja festival en août, organisé dans les collines corses, au milieu de nulle part. En septembre dans un registre mois « électro », nous manquerons également « Les rencontres de chants polyphoniques » qui existent à Calvi depuis 30 ans avec des formations venant de Pologne, de Hongrie, du Maghreb… une belle occasion d’apprécier la douceur de Calvi en arrière-saison.

Nos autres bonnes tables à Calvi et environs

La table de Sabine - Calvi

A Piazzeta - Calvi

Via Marine Le Resto - Calvi

Le Pain de sucre - Lumio

A Siesta – Ile Rousse

A Moresca – Pigna

 

INFOS PRATIQUES

> Pour vous rendre à Calvi : Air Corsica - Vol à partir de £59 taxes comprises, aller-simple bagages compris

> Pour louer une voiture : Hertz - L’offre « Drive+ », vous permet de profiter de tarifs très avantageux. Offre applicable lors de l’achat de votre billet d’avion avec Air Corsica sur www.aircorsica.com.

 

Calvi Air Corsica Corse vol pas cher
Photo : Laurent Colin - Le Pain de Sucre

 

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet