Samedi 6 mars 2021
Lisbonne
Lisbonne

COVID-19 : le plan de vaccination au Portugal

Par Giulio Bodeini | Publié le 10/02/2021 à 23:58 | Mis à jour le 11/02/2021 à 12:59
Vaccination

 
Si l’on observe le nombre de contaminations au Covid-19 par rapport au nombre d’habitants, le Portugal est actuellement le pays le plus touché au monde par la pandémie. Les portugais payent le prix d’un certain relâchement au moment des fêtes de Noël avec environ 15.000 nouveaux cas et une moyenne de 260 morts supplémentaires par jour sur le deux dernières semaines de janvier. Mais le pays n’en a pas moins commencé sa campagne de vaccination. A ce jour, plus de 415.000 doses de vaccin ont été administrées selon le ministère de la santé.


Un plan de vaccination en trois étapes

Le gouvernement portugais présentait le 3 décembre 2020 son plan de vaccination contre la pandémie de Covid-19, plan qui se déroulera en trois phases distinctes. Une première phase visant à vacciner 950.000 personnes prioritaires. Parmi elles, on retrouve notamment les retraités en maison de retraite ainsi que le personnel soignant, les professionnels de santé ainsi que les forces armés et les forces de sécurité (comme les pompiers et les agents de sécurité).

Lors du dévoilement du plan de vaccination, le gouvernement estimait que cette première phase de vaccination se terminerait à la fin du mois de mars, pour ensuite laisser sa place à la deuxième phase. Celle-ci vise à vacciner 1,8 millions de personnes de plus de 65 ans, ainsi que 900.000 personnes de plus de 50 ans avec des pathologies associées, pour un total de 2,7 millions d’individus.

Ce n’est que lors de la troisième phase que l’ensemble de la population aura accès au vaccin. Le gouvernement annonçait cependant, toujours lors de la présentation du plan de vaccination, que l’application de cette troisième phase ne pourra se faire qu’en fonction du rythme d’approvisionnement du vaccin. Il est également précisé sur le site du gouvernement, que la date de début de la troisième phase reste encore à déterminer.
 

Le plan de vaccination prend du retard

Lors de l’annonce de du plan de vaccination le 3 décembre 2020, le gouvernement portugais espérait terminer la première phase de vaccination à la fin du mois de mars. Aujourd’hui, on estime que le Portugal ne passera à la deuxième phase de son plan qu’au mois d’avril. Ce retard s’explique pour deux raisons majeures :

Tout d’abord, la décision d’inclure les individus âgés de plus de 80 ans, ainsi que les personnes de plus de 50 ans atteintes de pathologies graves. L’augmentation des effectifs à vacciner, ainsi que les contraintes liées à la délivrance des doses par les laboratoires pharmaceutiques ce qui arrive un peu partout en Europe étant donné qu´il s´agit d´achats groupés réalisés par Bruxelles, ont repoussé les délais de cette première phase.

De plus, le processus de vaccination est long. Le gouvernement expose le fait d’avoir reçu moins de vaccins que ce qui avait été convenus avec les fabricants.

Le Portugal reste tout de même à la traîne par rapport à ses voisins européens dans cette campagne de vaccination pour le moment. On dénombre 415.283 doses de vaccins administrées au Portugal (298.724 premières doses et 116.559 deuxièmes doses), à ce jour.
 

Les problèmes causés par le plan de vaccination

La lenteur de processus de vaccination, mais également les passe-droits accordés dans le cadre de la campagne de vaccination entraînent la colère des Portugais. En effet, plusieurs maires et autres responsables régionaux ont pu se faire vacciner, alors qu’ils n’étaient pas considérés comme des personnes prioritaires. Francisco Ramos, le directeur de la cellule de vaccination et directeur général de l’hôpital de la Croix-Rouge, a remis sa démission mercredi 3 février 2021, après avoir reconnu des irrégularités lors de la sélection des personnes prioritaires dans ce centre hospitalier. Il est remplacé par le vice-amiral Henrique Gouveia e Melo, donnant ainsi à l’armée les clés pour continuer de mener à bien le plan de vaccination.

La directrice générale de la santé Graça Freitas a tenté de rassurer la population jeudi 4 février, en déclarant que « tout le monde serait vacciné ». « Les gens doivent faire confiance au système. Le système invitera tout le monde à se faire vacciner » a-t-elle ajouté. Le Premier ministre, António Costa, a visité des centres hospitaliers, accompagné de la ministre de la santé, Marta Temido, afin de rassurer lui aussi la population. Le Premier Ministre a déclaré après une visite à l’hôpital privé CUF Tage vendredi 5 février, que tout le monde sera appelé à se faire vacciner contre le Covid-19, que ce soit par « message, lettre, ou appel téléphonique ».

Malgré ces évènements, une enquête réalisée par DECO Proteste montre que plus des trois-quarts des Portugais interrogés sont prêts à se faire vacciner, dont 50% qui souhaitent le faire dès maintenant. On note également que 55% des interrogés sont d’accord pour dire que le gouvernement organise de manière efficace la distribution du vaccin.

 

Une aide européenne pour soulager le Portugal

Face à la difficulté des hôpitaux à répondre à le demande, face au nombre important de nouveaux cas de Covid-19 chaque jour, des pays européens ont offert un soutien médical au Portugal. L´Allemagne en accord avec le gouvernement portugais a envoyé une équipe de médecins et d´infirmiers militaires afin de soulager les équipes médicales portugaises. D´autres pays européens comme l´Autriche et le Luxembourg ont aussi proposé leur aide. Depuis le début du mois de février le nombre de nouveaux cas montre une tendance à la diminution avec une moyenne de 5.520 nouveaux cas par jour sur les 7 derniers jours. Il est prévu que la situation devienne davantage contrôlée à partir de mars, même s’il ne s’agit là que de prévisions et que l’on parle d´ores et déjà d´un déconfinement par étape qui devrait se prolonger jusqu´en avril voire plus. L’aide extérieure apportée pourra se prolonger si nécessaire, à un moment où le secteur de santé privé fortement présent dans le pays a aussi été amené à collaborer afin de mobiliser tous les moyens possibles au service des patients atteints par le Covid-19.

 

En savoir plus : covid19.min-saude.pt

 

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Lisbonne ?

Femmes Leaders

JOURNÉE DE LA FEMME - Activer le féminin en soi et chez soi !

Un regard inspiré de la philosophie taoïste et des clefs pour éveiller et activer les qualités féminines chez les lectrices de cet article à l´occasion de la journée internationale des femmes.

Comprendre le POrtugal

ENVIRONNEMENT

Exposition : Hortas de Lisboa jusqu'au 19 septembre 2021

Depuis le 22 octobre 2020 et cela jusqu'au 19 septembre 2021 le Musée de Lisbonne au Palais Pimenta accueille une exposition exceptionnelle : "Hortas de Lisboa, du Moyen-Âge au XXIème siècle".