Mardi 30 novembre 2021
TEST: 3752

Les photographes français à Lima au 19ème siècle

Par Guillaume FLOR | Publié le 03/07/2020 à 12:00 | Mis à jour le 03/07/2020 à 13:21
Photo : Michel Eugène Courret
Courret photographe français Pérou

À l’occasion du centenaire de la mort de Michel Eugène Courret, intéressons-nous à ces Français du 19ème siècle qui ont fait l’histoire de la photographie au Pérou.

Plusieurs photographes français sont arrivés au Pérou dès le milieu du 19ème siècle. Parmi eux, on retrouve Amic Gazan, Émile Garreaud, Eugène Maunoury ou encore Michel Eugène Courret. Ils sont venus à Lima pour y installer leur studio, forts des nouvelles technologies photographiques qu’ils ont importées de France. Ils ont marqué de leur empreinte l’histoire visuelle du Pérou dans la deuxième moitié du 19ème siècle.

La photographie a été inventée en France en 1839 par Louis Jacques Daguerre dont la technique permet alors de réaliser une copie unique sur une plaque de métal. Très rapidement, le Gouvernement français va partager cette découverte avec le monde entier.

 

Le premier « daguerréotype » arrive à Lima en 1842

Le deuxième appareil de ce type est importé par le Français Philogone Daviette qui a exercé son métier de photographe au Pérou de 1844 à 1846. À cette époque, la situation économique du Pérou est fleurissante grâce à l’exploitation du « guano ». Nous sommes une vingtaine d’années après la déclaration de l’indépendance.

En 1855, Amic Gazan arrive à Callao depuis la France. Il est accompagné par Émile Garreaud qui n’a alors que vingt ans. Dès l’année suivante, ils inaugurent leur studio « Photographie de Paris ». Le mot photographie est une nouveauté pour l’époque, une manière de se différencier de ceux qui utilisaient le « daguerréotype ».

Après le départ de Gazan en 1858, Garreaud renomme le studio « E. Garreaud et Cie ». Sur le plan technique, Garreaud est considéré au Pérou comme le principal promoteur du passage du « daguerréotype » à la photographie au collodion humide (négatif sur verre) qui permet la reproduction de l’image sur plusieurs copies.

 

Eugène Maunoury et la carte de visite

En 1860, le studio Nadar de Paris est à la mode, c’est devenu un lieu de réunion incontournable pour les intellectuels et les artistes du moment. Eugène Maunoury, photographe français et collaborateur de la maison Nadar veut implanter ce modèle de studio à Lima. Il inaugure en grande pompe, en 1862 son grand et luxueux salon photographique « La Société Photographique Maunoury et Cie » proche du Palais du Gouvernement.

Bien que ce soit le photographe français Félix Carbillet qui importe à Lima en 1859 la mode de la carte de visite, c’est bien Maunoury qui la rendra populaire. Les Liméniens commencent à collectionner les cartes de visite qu’ils gardent dans des albums.

 

Photographe français Pérou XIX
Photographie de E. Maunoury. Lima, 1860. Carte de visite. Collection de Herman Schwarz.

 

Michel Eugène Courret et le studio le plus important de la seconde moitié du 19ème siècle 

Michel Eugène Courret est considéré comme l’un des meilleurs photographes à Lima durant la période républicaine. Il arrive à Lima en 1860 et commence par travailler comme assistant dans le studio de Maunoury.

En 1863, Eugène et son frère Aquiles Courret fonde leur propre studio « Photographie Centrale ». Leur succès est tel que lorsque Maunoury quitte l'Amérique du sud en 1865, les frères Courret lui rachètent ses studios et son matériel.

En 1873, Eugène reste seul aux commandes de l’entreprise après le départ de son frère pour la France et change le nom du studio pour « E. Courret ».

Michel Eugène Courret a été un véritable témoin de l’histoire du Pérou. Il a été le premier à photographier les événements historiques aussi importants que l’expulsion définitive des Espagnols des côtes péruviennes lors de la bataille du 2 mai 1866 ou encore la guerre avec le Chili. Tous les grands noms de l’élite de l’époque à Lima sont également passés par son atelier. Son œuvre a été plusieurs fois exposée dans les galeries de l’époque et ses photographies représentent désormais une source inestimable de l’histoire graphique du Pérou.

 

Photographe français Pérou XIX
Photographie de Eugène Courret. Carte de visite, Callao, 1866. Collection Bibliothèque Nationale du Pérou. (Combat du 2 Mai)

 

En 1887, Michel Eugène Courret laisse le studio à Adolphe Dubreuil puis rentre en France en 1892 où il continuera son métier de photographe. Le studio Courret est resté ouvert près de 70 ans, dont 29 ans sous la direction de la famille Courret et 41 ans sous la gestion de Dubreuil et de ses descendants.

Le studio ferme ses portes définitivement en 1935, pour cause de faillite, avec dans les archives plus de 157.000 négatifs sur verre qui seront distribués comme moyens de paiement aux employés de l’époque. En 1987, la Bibliothèque Nationale du Pérou a pu acquérir une partie de l’Archive Courret (55 000 plaques).

 

Photographe français Pérou XIX

 

Cliquez ici pour plus d’informations.

 

guillaume flor

Guillaume FLOR

Responsable de l'Édition Lepetitjournal.com de Lima au Pérou. Diplômé en Sciences de l'Information et de la Communication. Depuis plus de 20 ans hors de France : Mexique, Canada, Equateur, Costa Rica, Colombie, Brésil, Espagne et Pérou.
0 Commentaire (s) Réagir