Dimanche 19 septembre 2021

Rémi Vinas, un photographe engagé pour la conservation de la forêt amazonienne

Par Guillaume FLOR | Publié le 25/06/2021 à 08:00 | Mis à jour le 25/06/2021 à 08:00
Photo : © Rémi Vinas
Rémi Vinas, un photographe engagé pour la conservation de la forêt amazonienne

Face à l'inaction climatique des États, Rémi Vinas a rejoint en 2020 l'équipe de Panthera Sanctuary, au Pérou, dans son combat contre la déforestation, en lui reversant ses revenus photographiques.

 

« Des Images pour L'Amazonie », la photographie au service de la conservation

À l'issue d’un mois d'immersion au « Panthera Sanctuary » en Janvier 2020, une réserve de conservation amazonienne dans la région de Madre de Dios au Pérou, Rémi Vinas a décidé de lier son activité photographique à un geste pour la planète, en dédiant ses bénéfices de vente d'image à l’achat de parcelles de forêt primaire.

Émerveillé par le travail et les convictions des volontaires et scientifiques de la réserve, il se donne pour objectif de poursuivre l'aventure depuis la France, d’où il se bat contre l’urgence amazonienne en essayant de rallier un maximum de personnes autour de cette cause. Pour cela, il applique à ses œuvres des prix raisonnables et accessibles pour permettre à tout un chacun de rejoindre la lutte. Acheter une photo sur son site web, c'est la garantie de posséder un tirage d'art de haute qualité grâce à une production en séries limitées, numérotées et signées pour garantir l’authenticité de ces œuvres.

Parce qu'observer permet de mieux respecter, et qu'admirer encourage à conserver, puissiez-vous trouver à travers mes photos toute la liberté et le sauvage qui reviennent de droit à notre merveilleuse planète.

Rémi Vinas, un photographe engagé pour la conservation de la forêt amazonienne
© Rémi Vinas

 

Rémi Vinas, passionné d'image et amoureux inconditionnel de nature et de faune sauvage

« Dans la forêt, pas besoin de réveil, les singes hurleurs postés sur les arbres se chargent de vous sortir du lit. La journée débute aussitôt. Une paire de bottes et je me lance sur les chemins de la réserve. J’ai des objectifs mais bien souvent, je me laisse guider par les opportunités qu’offre la forêt et ses rencontres incroyables. Une partie du temps peut être consacrée à réaliser un affut à proximité des traces d’un puma par exemple ; à observer jour après jour… et malgré tous ces efforts, le félin ne se montre pas ou seulement sur la caméra photo témoin, la nuit en infra rouge ! »

Tout comme le lecteur averti décrypte la pensée de l'auteur en lisant entre les lignes, le photographe aguerri sait trouver dans le champ visuel commun la vraie nature de l'image. En vous la proposant pleine de sens, d'émotion et sans nul besoin de paroles ou de description assommante, il s'exprime sans mot.

Rémi Vinas, un photographe engagé pour la conservation de la forêt amazonienne
Rémi Vinas

 

https://myfrenchgallery.com/pages/remi-vinas

https://linktr.ee/Remivinas

 

« Panthera Sanctuary », une réserve qui protège la forêt amazonienne depuis 2010

Le « Panthera Sanctuary » se trouve dans le bassin amazonien de la région de Madre de Dios au sud-est du Pérou. Situé le long de la rivière Madre de Dios, le sanctuaire est bordé par les célèbres parcs nationaux de Tambopata et de Bahuaja-Sonene. L'intérêt de la réserve réside dans le fait qu'elle est implantée dans l'une des zones les plus endémiques et riches en biodiversité du monde, donnant à chaque centimètre carré de sa forêt une valeur inestimable, principalement en raison de la présence de « aguajales », des zones marécageuses, inondées en permanence, où pousse le palmier « aguaje » (Mauritia flexuosa). Il n'y a pas si longtemps, cette région était l'une des zones les plus préservées d'Amérique du Sud. Malheureusement, une route a été construite, la reliant au reste du pays et doublant ainsi le taux de déforestation.

Le projet de réserve a commencé avec l’achat de 30 hectares de forêt amazonienne en 2010 dans un but de préservation. Puis grâce à l'aide de quelques investisseurs privés, le « Panthera Sanctuary » a été officiellement créé en 2013 en tant que centre de volontaires qui a depuis reçu des bénévoles du monde entier pour participer à des initiatives de conservation. En février 2018, la réserve s’est agrandie pour atteindre un total de 60 hectares et consolider son rôle dans la lutte contre la déforestation à travers la surveillance du braconnage, l’éducation des visiteurs et la sauvegarde de la faune.

http://panthera-sanctuary.com/

 

guillaume flor

Guillaume FLOR

Responsable de l'Édition Lepetitjournal.com de Lima au Pérou. Diplômé en Sciences de l'Information et de la Communication. Depuis plus de 20 ans hors de France : Mexique, Canada, Equateur, Costa Rica, Colombie, Brésil, Espagne et Pérou.
0 Commentaire (s) Réagir

Vivre à Lima

Les mystères du Pisco

​​​​​​​Le Pisco est une eau de vie, réputée comme la boisson phare du Pérou. Une propriété longtemps convoitée par le Chili, ce spiritueux est à présent encadré par une appellation d’origine protégée.

Expat mag

Cambodge Appercu
CULTURE

Quelle est la posture de Bouddha qui vous correspond ?

Dans les pagodes cambodgiennes, les statues du Bouddha prennent différentes postures. Ces gestes symboliques sont associés aux principaux épisodes de sa vie et aux jours de la semaine.