Samedi 6 mars 2021
Édition Internationale
Édition Internationale

Des touristes français bloqués au Costa Rica appellent à l’aide

Par Adèle Hourdin | Publié le 15/02/2021 à 17:45 | Mis à jour le 22/02/2021 à 12:31
Photo : Antoine Stefanelli interrogé sur BFM TV
Touristes Costa Rica rapatriement

Testés positifs avant leur retour en France, un groupe de touristes s’est retrouvé bloqué au Costa Rica. Impossible de rentrer sans un test négatif. 16 d’entre eux sont toujours confinés sur place, dont 6 dans un état grave.

Ils n’imaginaient pas que leur rêve virerait au cauchemar. Un groupe de 22 Français, âgés de 60 et 77 ans, partis pour un voyage organisé au Costa Rica ont vu leurs vacances prendre un tout autre tournant. Peu avant le vol de retour prévu le 26 janvier, ils réalisent un test PCR nécessaire pour leur escale aux Pays-Bas. Le verdict tombe: 6 d’entre eux sont testés positifs au Covid-19. Les autres se feront tester plus tardivement et 14 tests reviendront positifs. Seuls deux d’entre eux n’ont pas été contaminés et regagnent la France.

 

Des tests PCR qui restent positifs

Arrivés au Costa-Rica le 16 janvier et testés positifs le 24 janvier, les membres du groupe n’ont toujours pas pu rentrer en France. 6 d’entre eux présentant des formes graves de la maladie sont à l’hôpital tandis que les autres sont confinés dans des chambres d’hôtel à San José, la capitale, en l’attente d’un test négatif. Malgré la dizaine de jours qui les séparent de la maladie, les tests continuent de se révéler positifs. En effet, lors d’une contamination des traces d’ARN peuvent persister pendant plusieurs semaines alors que les personnes ne sont plus contagieuses. 

Sur BFM, Rachel Visat, l’une des participantes au voyage, a demandé à l’Etat français de les rapatrier du fait de leur période de confinement supérieure à 10 jours. Elle a invoqué le fait qu’en France, une personne puisse mettre fin à son isolement au bout de 7 jours de maladie sans repasser de test. Un autre participant, Antoine Stefanelli, a interpellé l’Etat: « J’ai entendu un jour Jean Castex dire que la France n’abandonne pas ses ressortissants à l’étranger, qu’il le prouve ». 

Le membres du groupe dénoncent une situation particulièrement compliquée pour des personnes de leur âge. Ils déplorent le manque de coordination avec les autorités françaises et le manque de prise en charge par les services médicaux costaricains.

 

« C’était une aberration d’avoir maintenu ce voyage »

Depuis le 1er novembre 2020, le Costa Rica avait totalement rouvert ses frontières pour relancer le tourisme si essentiel à son économie. Aucun test PCR n’était nécessaire à l’entrée. Seul un contrat d’assurance couvrant les frais médicaux et l’hébergement en cas de maladie était requis. L’agence avait donc maintenu le voyage. 

Face à la médiatisation de leur situation, les réseaux sociaux se sont agités, montrant du doigt l’insouciance dont ont fait preuve les retraités en partant en voyage collectif en pleine pandémie. Antoine Stefanelli ne peut qu’acquiescer : « C’était une aberration d’avoir maintenu ce voyage ».

 

adele hourdin

Adèle Hourdin

Adèle a rejoint l’équipe de la rédaction internationale en janvier. Elle est diplômée d'un master de journalisme et a vécu deux ans au Sénégal pendant son enfance.
17 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Isis77 jeu 25/02/2021 - 10:21

Chacun est libre de partir à l'autre du bout du monde en pleine pandémie mondiale, mais il faut accepter les risques et les conséquences qui en découlent et ne pas venir se plaindre ensuite.

Répondre
Commentaire avatar

david000 ven 19/02/2021 - 16:36

Ont emmerde les plus jeunes qui n en peuvent plus pour protéger ces vieux et eux ne les respecte pas. Ils faudrait deconfinner les jeunes en confinent ces personnes et les empêcher de faire leurs courses le week-end pour qu il ce protège car il ont plus de temps la semaine que ce qui travaillent. Ils m erritent de rester la bas alors que d autres ce privent pour eux

Répondre
Commentaire avatar

Edrice mar 23/02/2021 - 17:52

Ne parlez pas des gens de cette façon,ils ne pouvaient pas deviner qu il y aurait des positifs. Vous jeunes vous jugez les personnes. Et c est les jeunes qui font la fiesta.et contaminent leurs amies ou amis.

Répondre
Commentaire avatar

Ptoodorakis ven 19/02/2021 - 09:55

Les mesures prises contre la COVID ne sont pas claires, et sont differentes d'un pays à l'autre. Cela génère la confusion. D'autre part, soit on prend des mesures et on les fait appliquer, soit on ne les prend pas. Il n'est pas juste que certains s'astreignent à suivre des consignes, pendant que d'autres peuvent impunément les ignorer. Des camarades ont continué à randonner dans les Calanques, pendant les deux précédents confinements !

Répondre
Commentaire avatar

Annie ven 19/02/2021 - 08:35

Bonjour, Ils ont cru être plus intelligent que les autres à partir au COSTA RICA en pleine pandémie mondiale et maintenant ils veulent que la France les aide à revenir mais je rêve. Qu'ils y restent et qu'ils payent le prix fort de leur inconscience. Qu'ils s'inquiètent pas ils pourront rentrer à la fin de la pandémie.

Répondre
Voir plus de réactions

Retraite

Singapour Appercu

Jean-Michel Bardin - Prendre sa retraite à Singapour

De son Maroc natal à sa retraite à Singapour, Jean Michel Bardin est une personne pleine de ressources, dotée d’un talent artistique indéniable et bénévole pour une association locale : portrait

Famille

Londres Appercu
TROPHEE ANCIEN(NE) ELEVE DES LYCEES FRANÇAIS DU MONDE

Matthieu Pallud crée sa startup à 16 ans et part conquérir le monde

L’année de son bac, Matthieu Pallud lance son projet Mogy, une plateforme de babysitting destinée à aider les familles françaises installées à Londres.

Santé

COVID-19

Des vaccins pour les expatriés français dès début mai

Le gouvernement veut vacciner les expatriés français vivant dans des pays sans campagne vaccinale dès début mai. Il prévoit également un assouplissement des conditions d’entrée en France.