Financer son projet immobilier en France de l’étranger

Par Gérez votre patrimoine avec Equance | Publié le 03/11/2021 à 17:30 | Mis à jour le 09/11/2021 à 11:58
logo equance

Par Katia Peyre, Responsable Middle-Office Immobilier et Financement du Groupe Equance

 

Pour trouver le meilleur financement, il faut se poser les bonnes questions : est-ce le bon moment d’acheter ? Est-ce que les banques vont me suivre dans ce projet ? Quel dispositif fiscal choisir ? Equance vous répond dans cet article.

 

Acheter : est-ce le bon moment ?

Assurément, les prix des logements ont beaucoup progressé ces dernières années sous l’effet d’une demande très soutenue, dans le neuf comme dans l’ancien. Mais parallèlement, les taux de crédits immobiliers ont beaucoup baissé et se situent toujours à des niveaux historiquement bas. Le taux effectif global maximum, tous frais inclus, que peut appliquer une banque est de 2,39% pour des prêts allant de 10 à 20 ans.

 

Les banques prêtent-elles aux mêmes conditions que pour les résidents français ?

Contrairement aux idées reçues, les banques partenaires du Groupe Equance prêtent aux non-résidents. Les banques ont une analyse globale de votre dossier. Vos seuls revenus professionnels ne sont pas le critère unique. Avant de prendre une décision, les banques étudient votre dossier sous différents angles : votre situation familiale, votre situation patrimoniale, votre situation professionnelle. Au-delà de cette analyse, les banques demandent davantage de contrepartie commerciale à un expatrié en demande de financement. De 10% à 30% de contrepartie commerciale, voire 100% pour certaines banques.

 

Pour imager :

Si vous demandez un prêt de 200 000 euros, la banque vous demandera 60 000 euros de contreparties dans ses livres : sur un contrat d’assurance vie, un compte-titres ou tout autre support. Pour certaines banques, et même bons nombres d’entre elles, le patrimoine mobilier et immobilier détenu en France est le ticket d’entrée obligatoire. Les banques ne font plus de « crédits secs ».

 

Contactez nos experts en cliquant ici pour trouver le meilleur financement.

 

Je suis jeune, je démarre dans la vie et je souhaite m’arrêter un instant sur la constitution de mon patrimoine. Comment va réagir la banque ?

Tout comme dans le milieu professionnel au sein duquel il est difficile de sortir de l’école et de justifier de 5 à 10 ans d’expérience… dans le milieu patrimonial/bancaire, il est parfois difficile de commencer à travailler et de justifier d’un patrimoine déjà constitué permettant d’apporter les contreparties commerciales requises. C’est à ce moment-là que les experts Equance interviennent dans la défense de vos intérêts et de vos objectifs patrimoniaux.

 

Bon à savoir :

La banque distinguera 2 types de résidents hors de France : le non-résident et l’expatrié.

Le non-résident = personne résidant hors de France et travaillant en contrat local ou en qualité d’indépendant ; ses salaires arrivent sur un compte du pays d’accueil ou en monnaie sonnante et trébuchante.

L’expatrié = personne résidant hors de France qui est détaché par son entreprise ; ce travailleur perçoit bien souvent une partie de son salaire sur un compte en France et l’autre partie localement.

 

Si vous êtes sous contrat « détaché » à l’étranger, votre demande de prêt immobilier sera facilitée, car votre contrat est de droit français. Si vous êtes sous contrat « local », mieux vaut être salarié d’une multinationale plutôt qu’entrepreneur, indépendant ou personne exerçant une profession libérale à l’étranger.

 

Je vis au CAMBODGE, je souhaite me constituer un patrimoine en prévision de ma retraite. Je souhaite passer par un financement ?

Certains pays sont classés en « liste noire ». Le Cambodge, comme les Bahamas, l’Albanie, le Panama ou Malte ... Difficile d’accéder au financement et au compte bancaire en France. C’est une réalité.

 

Mais, là encore, nos experts peuvent vous accompagner en cliquant ici.

 

Bon à savoir :

Dans le cas où la banque refuse de vous ouvrir un compte, elle doit vous délivrer une attestation de refus d’ouverture de compte. Ce document vous permettra de faire valoir votre droit au compte auprès de la Banque de France si vous êtes dépourvu de compte bancaire. Article L312-1 du code monétaire et financier :« I. – A droit à l'ouverture d'un compte de dépôt dans l'établissement de crédit de son choix, sous réserve d'être dépourvu d'un tel compte en France …. toute personne physique de nationalité française résidant hors de France. »

 

Comment profiter des avantages fiscaux ?

Que vous soyez ou non déjà propriétaire, l’immobilier est aussi un placement pour vous permettre de constituer un capital sur le long terme ou de bénéficier d’avantages fiscaux, selon les dispositifs spécifiques. Nous pouvons vous conseiller à distance.

 

Contactez nos experts en cliquant ici, vous avez toutes les chances de mener à bien votre projet en profitant des conditions actuelles.

 

Suivez l’actualité du Groupe Equance sur Linkedin  

 

equance
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique
À lire sur votre édition internationale