Nos 5 conseils pour devenir milliardaire en expatriation (ou à défaut millionnaire)

Par Damien Bouhours | Publié le 12/06/2022 à 18:00 | Mis à jour le 14/06/2022 à 14:31
Photo : La richesse ne compte pas le nombre des années
Une femme riche en expatriation

Et si votre expatriation était finalement le moyen de devenir riche, vraiment riche ? Être milliardaire ou millionnaire à l’étranger pourrait finalement être à votre portée. Mais uniquement si vous suivez ces 5 conseils qui ont fait leur preuve.

 

Partir en expatriation est souvent le meilleur moyen de chercher de nouvelles opportunités professionnelles et d’évoluer beaucoup plus rapidement. Alors pourquoi ne pas avoir l’ambition de ses rêves et enfin gagner le gros lot ? On vous présente 5 étapes à suivre pour atteindre vos objectifs et être un jour en couverture de Forbes.

 

Un étudiant qui réussit ses études pour devenir riche
Avec ce diplôme en poche, plus aucun obstacle ! 

 

Choisir les bonnes études pour devenir riche

Si vous n’êtes pas né(e) dans une famille déjà très riche comme 30% des milliardaires, tout commence pour vous par le bon choix de carrière et donc de formation. D’après une étude menée par la firme britannique Aaron Wallis, 75% des personnes les plus riches du monde ont un diplôme d’études supérieures et parmi les enseignements les plus représentés, l’ingénierie, le business et la finance arrivent en tête de liste. Mais attention, LA bonne école n’est pas seulement jugée par la qualité des professeurs mais aussi par les connexions que vous pourrez vous y faire. Les universités américaines de la Ivy League sont donc à privilégier si vous voulez vous lier d’amitié avec le futur Steve Jobs ou être financé par votre amie de soirée arrière petite-fille de Rockefeller.

 

Une réunion pour créer une entreprise en expatriation
L'union fait la force ! 

 

Lancer son entreprise … au bon endroit

On dit souvent qu’il est plus compliqué d’entreprendre en France que dans d’autres pays. Alors pourquoi ne pas développer vos projets dans un Etat plus propice aux entrepreneurs ? 17% des plus grosses fortunes sont devenues riches en lançant leur propre entreprise. D’après les chiffres de l’étude Doing business de la Banque Mondiale en 2020, la Nouvelle-Zélande, Singapour, Hong Kong, le Danemark et la Corée du Sud sont les cinq pays où il est le plus facile de créer son entreprise.

 

Maintenant que la paperasse administrative n’est plus un problème, il est important d’évaluer les besoins de votre nouveau pays d’accueil. Il faut choisir le marché le plus adapté à votre concept, là où vous aurez plus de chance d’implanter votre idée de génie ou de valoriser votre savoir-faire français. Ainsi, ouvrir une boulangerie en France n’aura certainement pas le même impact que si vous le faites au Japon ou à Hong Kong. A l’inverse, pas la peine de développer votre nouvelle marque de pâtés en croute vegan dans un pays déjà saturé par ce type de produits. Posez-vous donc cette question : où mon idée a-t-elle le plus de chance de fonctionner ?

 

Les 10 pays où il est le plus simple de monter son entreprise (Doing business de la Banque Mondiale 2020)

  1. Nouvelle-Zélande
  2. Singapour
  3. Hong Kong
  4. Danemark
  5. Corée du Sud
  6. Etats-Unis
  7. Géorgie
  8. Royaume-Uni
  9. Norvège
  10. Suède

 

Une femme à New York
Direction New York, pour rencontrer mes nouveaux amis milliardaires !

 

Se rapprocher des autres milliardaires

Et si votre environnement vous mettait déjà dans de bonnes conditions et dans un état d’esprit conquérant ? Après tout, si certaines villes accueillent davantage de milliardaires que d’autres, pourquoi ne pas vous y installer pour provoquer la chance ? Encore une fois, les Etats-Unis semblent une bonne option. New York accueille le plus de milliardaires au monde (106 en 2022) et San Francisco se retrouve en 9e place (45). D’après le classement Forbes, la Chine est également une destination intéressante avec Pékin en 2e position (83 milliardaires) suivie de Hong Kong en 3e place (67), Shanghai en 5e position (61) et Shenzhen en 6e place (59 milliardaires). Trouvez là où ils ont leurs habitudes et si vous n’avez pas eu la chance de les côtoyer sur les bancs de l’école, faites-vous en des amis. Avoir de bonnes relations avec des personnes du milieu que vous souhaitez intégrer est un pas essentiel vers votre futur succès !

 

Les villes accueillant le plus de milliardaires (Forbes, 2022)

1. New-York : 106 milliardaires 
Fortune totale nette : 638,4 milliards de dollars

2. Pékin : 83 milliardaires
Fortune totale nette : 310 milliards de dollars

3. Hong Kong : 67 milliardaires
Fortune totale nette : 300,7 milliards de dollars

4. Londres : 65 milliardaires
Fortune totale nette : 323 milliards de dollars

5. Shanghai : 61 milliardaires
Fortune totale nette : 187 milliards de dollars

6. Shenzhen : 59 milliardaires
Fortune totale nette : 286,6 milliards de dollars

7. Moscou : 52 milliardaires
Fortune totale nette : 217,5 milliards de dollars

8. Mumbai : 51 milliardaires
Fortune totale nette : 301,3 milliards de dollars

9. San Francisco : 45 milliardaires
Fortune totale nette : 162,3 milliards de dollars

10. Séoul : 38 milliardaires
Fortune totale nette : 108,3 milliards de dollars

 

Un million de dôngs vietnamiens
Et encore un million de dongs bien mérité ! 

 

Vivre dans un pays où il est (beaucoup) plus simple d’être milliardaire

Devenir milliardaire demande beaucoup de travail, surtout si vous n’avez pas la chance de remporter la dernière cagnotte du Loto. Pourtant, la richesse reste relative, et est surtout dépendante du cours de la monnaie. Oublions donc un instant l’euro, le dollar américain ou encore la livre sterling. Dans de nombreux pays, devenir millionnaire voire milliardaire n’est pas si compliqué. Ainsi, 1 million de won sud-coréen n’équivaut qu’à 740 euros, 1 million de kip laotien à 65 euros et il ne vous faudra que 40 euros pour atteindre votre premier million en dong vietnamien ! Vous êtes donc déjà milliardaire sans le savoir !

 

Une plage à Bora Bora
Ces magnifiques sièges de plage n'attendent plus que vous...

 

Etre riche… de son expérience (?)

Cela peut sembler très cliché mais est-ce que l’expatriation ne nous rend-t-elle pas un peu plus riche, tout au moins humainement ? Si vos rêves de créer la prochaine licorne ou de devenir très célèbre tombent à l’eau, vous pourrez toujours vous consoler d’avoir vécu de très belles expériences. Ce nouveau capital ne vous permettra pas forcément d’acheter votre résidence secondaire à Bora Bora mais est-ce que tous ces souvenirs collectés à l’étranger ont-ils finalement un prix ? Bon… effectivement, la villa à Bora Bora est difficile à oublier mais elle n’est pas forcément inatteignable. Vous pouvez toujours valoriser votre belle expérience à l’international et ce nouveau réseau à l’étranger pour tenter de percer et obtenir une meilleure position à votre retour en France. Encore un peu de dur labeur, le sable fin vous attend patiemment…

Est-ce que votre expatriation vous a apporté d'autres opportunités ?
Choices
Damien Bouhours

Damien Bouhours

Diplômé de sociologie à l'Université de Nantes et Tromsø (Norvège), il a vécu plus d'une décennie en Asie du Sud-Est (Laos et Thaïlande). Il a rejoint lepetitjournal.com en 2008 dont il est directeur éditorial et partenariats.
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique