Quels métiers recruteront le plus en France d’ici 2030 ?

Par Maël Narpon | Publié le 19/05/2022 à 18:00 | Mis à jour le 20/05/2022 à 10:48
Le rapport Les Métiers en 2030 dresse un tableau détaillé des professions de demain et des secteurs qui recruteront le plus durant les 10 prochaines années

Le paysage de l’emploi en France est déjà marqué par la survenance de la pandémie de Covid-19 en 2020 et se verra redéfini de plus en plus au cours de la décennie. Le rapport Les Métiers en 2030 dresse un tableau détaillé des professions de demain et des secteurs qui recruteront le plus durant les 10 prochaines années.

 

Publié courant mars 2022, le rapport Les Métiers en 2030 a été co-réalisé par France Stratégie et la Dares (Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques), et dépend du ministère du Travail. Via des données chiffrées, ses auteurs se sont penchés sur la question des métiers de l’avenir en France, notamment de ceux qui recruteront le plus et verront leur nombre de postes augmenter considérablement jusqu’en 2030. Ils prennent en compte les tendances passées et les évolutions attendues, qu’elles soient économiques, démographiques, technologiques ou encore environnementales, ainsi que les répercussions économiques et sociales de la crise sanitaire à moyen terme. Le rapport estime que, dans le scénario de référence, un million d’emplois auront été créés dans l’Hexagone à l’horizon 2030.

 

Santé, informatique, manutention, bâtiment, industriel… ces domaines en forte expansion d’ici 2030

Différents secteurs d’activité connaîtraient des hausses importantes en termes de création d’emplois d’ici 2030. Le secteur médical afficherait par exemple la plus grande augmentation en matière d’emploi au cours de cette décennie. La période s’étendant de 2019 à 2030 marquerait ainsi la création de 410.000 postes de médecins, infirmiers, professions paramédicales, aides à domicile et aides-soignants. En parallèle, 180.000 postes dans les métiers de l’informatique et de la recherche seraient créés, dont 115.000 ingénieurs informatiques supplémentaires, soit une hausse de 26%. Nous assisterions aussi à la création de 135.000 postes d’ouvriers de la manutention, 120.000 postes dans les métiers du bâtiment (dont la moitié de cadres) et 45.000 postes dans les métiers industriels.

Parallèlement, le rapport identifie les métiers les plus dynamiques pour les personnes diplômées du supérieur. Un top 10 se dégage ainsi avec en tête les cadres commerciaux et technico-commerciaux, les ingénieurs de l’informatique, et les infirmiers et sages-femmes. Ces diplômés du supérieur représenteront souvent la quasi totalité des effectifs du métier en question (la moitié des secteurs de ce top 10 sont concernés).

 

Un tableau montrant les métiers qui connaitront la plus forte expansion en France entre 2019 et 2030 selon le rapport Les Métiers en 2030

 

800.000 postes à pourvoir par an de 2019 à 2030 en France

Conjointement aux emplois nouvellement créés, il est estimé dans le rapport que 800.000 postes seront à pourvoir chaque année entre 2019 et 2030. Parmi les facteurs expliquant ce chiffre, nous retrouvons le départ à la retraite des dernières générations de baby-boomers qui provoquera ainsi des besoins de recrutement par métiers. Le top 3 des métiers les plus concernés se constituerait des agents d’entretien, des enseignants et des aides à domicile. Dans l’ordre, suivent ce top 3 les conducteurs de véhicules, les aides-soignants, les cadres des services administratifs, comptables et financiers, les cadres commerciaux et technico-commerciaux, les infirmiers et sages-femmes, les ouvriers qualifiés de la manutention et les ingénieurs informatiques.

Les rédacteurs du rapport identifient 3 catégories parmi tous les métiers précédemment énoncés. La première regroupe ceux dont le nombre important de postes à pourvoir est majoritairement dû aux départs en fin de carrière, soit : les agents d’entretien, les enseignants, les conducteurs de véhicules et les vendeurs. Dans la deuxième, nous retrouvons les métiers dans lesquels la création d’emplois compterait pour au moins un poste à pourvoir sur quatre. Rentrent dans cette catégorie les cadres administratifs, comptables et financiers, les cadres commerciaux et technico-commerciaux, les aides-soignants et aides à domicile, les infirmiers, sages-femmes, les ouvriers qualifiés de la manutention, les médecins et les techniciens de la maintenance. La troisième regroupe l’exception des métiers jeunes alliant dynamisme d’emploi et faibles départs à la retraite, dont les postes nouvellement créés représenteront à minima la moitié des postes à pourvoir. Il s’agit ici des ingénieurs de l’informatique, des ingénieurs et cadres techniques de l’industrie.

 

Tableau montrant les métiers qui seront les plus dynamiques en termes de recrutement en France entre 2019 et 2030 selon le rapport les Métiers en 2030

 

Les Métiers en 2030 met malgré tout en garde contre les difficultés de recrutement

Tous les chiffres favorables mis de côté, le rapport alerte sur les déséquilibres potentiels en matière d’emploi ainsi que sur les difficultés de recrutement. L’incertitude concernant les mobilités professionnelles entre métiers et le retour en emploi de chômeurs constituent des variables plus difficiles à anticiper qui pourraient perturber les prévisions faites jusqu’alors. Pour pallier cela, il sera nécessaire de renforcer l’attractivité des métiers pour les jeunes mais aussi pour les professionnels déjà en emploi qui envisageraient une reconversion en leur facilitant la transition, de former des chômeurs et de favoriser l’entrée des inactifs sur le marché du travail. Tout dépendra bien sûr du type de métier concerné. Ceux qui recrutent déjà difficilement ont peu de chance de connaître une évolution positive drastique d’ici 2030. Il se peut qu’au contraire les choses aillent de mal en pis. Même les professions n’ayant pas de problèmes de recrutement à l’heure actuelle pourraient en rencontrer à l’avenir. Selon le rapport, seuls certains domaines particuliers pourraient voir leur capacité de recrutement s’améliorer au cours des huit prochaines années tels que l’hôtellerie-restauration, les instituts de beauté, les techniciens de la banque et des assurances, et les employés de la comptabilité. A noter que Les Métiers 2030 sera complété en 2022 avec l’apport de nouveaux enrichissements.

Mael Narpon - journaliste junior Londres

Maël Narpon

Diplomé d'une licence de sociologie à Pau et à Athènes, il intègre ensuite l'IEJ Londres. Il effectue un stage avec lepetitjournal.com Londres puis rejoint l'édition internationale en tant qu'alternant dans le cadre d'un Master à l'IEJ Paris.
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique