Que faire de votre voiture pendant votre expatriation ?

Par Damien Bouhours | Publié le 23/08/2022 à 18:00 | Mis à jour le 25/08/2022 à 15:07
Une voiture en expatriation

Vous partez à l’étranger pour une nouvelle aventure. Mais que faire de vos biens personnels et en particulier de votre voiture ? Faut-il la laisser en France, la prêter ou la vendre ?

 

Lorsque vous partez en expatriation, il faut se poser la question de la gestion de ses propriétés en France. Que faire si vous avez un ou plusieurs véhicules ? Faut-il l’emmener, le laisser en France ou le revendre ? Nous vous listons les différentes options avec leurs avantages et leurs inconvénients.

 

Vous décidez de vendre ou de prêter votre voiture avant votre expatriation

Si vous partez en expatriation pour plusieurs années, le plus simple est peut-être de vendre votre voiture. Il faudra penser à bien faire un contrôle au maximum dans les 6 mois qui précèdent la vente. Si vous avez besoin d’être véhiculé dans votre pays d’expatriation, il vous faudra alors louer ou acheter une voiture sur place. Anticipez et renseignez-vous sur les démarches locales. 

 

Vous pouvez également prêter votre voiture à un proche en attendant votre retour en France. Vous devrez alors rajouter un co-titulaire sur votre carte grise. Si vous conservez une adresse en France, vous pouvez tout à fait laisser votre voiture sur place et vous n’avez pas alors besoin de modifier l’adresse sur votre carte grise.

 

Une voiture exportée à l'étranger

 

Vous décidez d’emmener votre voiture en expatriation

Avant de prendre cette décision, il est important de vous renseigner auprès des services consulaires de votre futur pays de résidence, afin de connaître les démarches d’immatriculation en cas d’exportation de votre véhicule. Dans certains pays, cela peut être très compliqué.

 

En Europe, vous pouvez circuler avec votre plaque d’immatriculation française pendant les six premiers mois de votre expatriation. Passé ce délai, il faudra ensuite le faire immatriculer localement.

 

En général, trois documents vous seront demandés pour faire immatriculer votre véhicule :

  • un certificat d’immatriculation
  • Un permis de conduire
  • Une carte internationale d’assurance (il faudra que votre voiture soit bien assurée sur place)

 

Vous décidez de rentrer en France avec un véhicule

L'expatrié revenant en France avec un véhicule doit le faire immatriculer dans le mois suivant son arrivée. Les démarches administratives sont expliquées ici.

Damien Bouhours

Damien Bouhours

Diplômé de sociologie à l'Université de Nantes et Tromsø (Norvège), il a vécu plus d'une décennie en Asie du Sud-Est (Laos et Thaïlande). Il a rejoint lepetitjournal.com en 2008 dont il est directeur éditorial et partenariats.
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique
À lire sur votre édition internationale