Quels sont les pires pays où s’expatrier en 2023 ?

Par Damien Bouhours | Publié le 21/08/2022 à 18:00 | Mis à jour le 25/08/2022 à 15:09
Les pires pays où s'expatrier en 2023

Trop chers, trop instables, pas assez de débouchés,… certains pays ne sont pas les paradis tant espérés par les expatriés. L’enquête internationale Expat Insider permet d’interroger les résidents internationaux sur leur pays d’accueil, des témoignages qui déterminent quels sont les pires pays où s’expatrier en 2023. Lepetitjournal.com vous présente le top 10.

 

L’enquête Expat Insider réalisée par Internations a interrogé 12.000 expatriés vivant dans 52 pays différents. Cette étude analyse ces destinations selon des critères de qualité de vie, de facilités d’installation, du marché du travail ou encore du coût de la vie. Avec la crise sanitaire, certains pays ont vu le coût de la vie augmenter ou bien ne sont pas l’endroit idéal pour s’épanouir en expatriation. Quelles sont les pires destinations en 2022 et sont donc à éviter pour une expatriation en 2023 ?

 

Le Koweit, la pire destination d’expatriation pour 2023

 

S'expatrier au Koweit, la pire destination d’expatriation pour 2023

Le Koweit n’est décidément pas l’endroit rêvé pour les expatriés. Dernier pays du classement, il se retrouve dans les dix derniers pays pour chacun des critères. Il est même en dernière place pour ce qui est de la qualité de vie et les facilités d’installation. 44% des personnes interrogées jugent les locaux inamicaux contre 17% pour la moyenne mondiale. Les opportunités professionnelles sont également jugées négativement.

 

S'expatrier en Nouvelle-Zélande en 2023

 

S'expatrier en Nouvelle-Zélande, le pays où la vie est plus chère

Les expatriés en Nouvelle-Zélande se plaignent du coût de la vie exorbitant. Le pays arrive tout en bas du classement pour le critère des finances personnelles. Les travailleurs internationaux se plaignent également d’un salaire trop bas et d’horaires trop prolongés. Point positif en revanche : la magnifique nature néo-zélandaise, qui est finalement un luxe qui n’a pas de prix.

 

S'expatrier à Hong Kong en 2023

 

S'expatrier à Hong Kong, l’instabilité politique au pilori

Hong Kong n’est pas une destination qu’on pourrait imaginer sur cette liste. Le pays accueille des expatriés du monde entier, heureux des opportunités présentées à eux. Pourtant, depuis la crise politique avec la Chine continentale, Hong Kong a perdu de sa splendeur et arrive en dernière place du critère Sécurité, à cause de son instabilité politique. Hong Kong est également l’une des destinations les plus chères au monde.

 

S'expatrier à Chypre en 2023

 

S'expatrier à Chypre, peu d’opportunités de carrière

Les expatriés à Chypre ne sont pas satisfaits des opportunités professionnelles possibles dans l’île. D’autant plus que les salaires proposés ne sont pas suffisants pour vivre convenablement sur place.

 

S'expatrier au Luxembourg en 2023

 

S'expatrier au Luxembourg, une destination ennuyeuse

Alors que le Luxembourg est jugé parmi les plus sécurisés et offre des facilités de voyage, le petit Etat européen est l’un des plus ennuyeux. Il y est difficile de s’y faire des amis mais aussi son offre culturelle reste limitée. Le Luxembourg fait également partie des pays les plus chers en Europe.

 

S'expatrier au Japon en 2023

 

S'expatrier au Japon, un culture d’entreprise compliquée

Les expatriés rencontrent de grandes difficultés pour pouvoir s’installer au Japon. Les travailleurs internationaux ont d’ailleurs du mal à se faire à la culture d’entreprise et à leur vie professionnelle, notamment à cause des horaires délirants. Le japonais est une langue difficile à maitriser ce qui complique également l’intégration locale. L’accès à la santé ou encore la qualité de vie sont cependant prisés par les expatriés.

 

S'expatrier en Afrique du Sud en 2023

 

S'expatrier en Afrique du Sud, des inquiétudes sur la sécurité

Les opportunités de voyage mais aussi la sécurité sont les gros points négatifs mis en avant par les expatriés en Afrique du Sud. Le pays est cependant bien noté pour ce qui est des options de loisirs et la possibilité de s’y faire des amis.

 

S'expatrier en Turquie en 2023

 

S'expatrier en Turquie, zéro sur le travail

La Turquie se retrouve au milieu pour la plupart des critères de cette enquête. Mais le pays dénote surtout pour ce qui est des critères liés à l’activité professionnelle. La Turquie arrive en dernière place des index de salaires, d’équilibre entre travail et vie privée et du critère général de travail à l’international. Le coût de la vie en Turquie a également bien évolué depuis l'inflation. 

 

S'expatrier en Italie en 2023

S'expatrier en Italie, la situation pro n’est pas une dolce vita

Les expatriés en Italie se plaignent de l’évolution de leur situation professionnelle. Les salaires sont beaucoup trop bas par rapport au coût de la vie. L’administration y est également un vrai cauchemar. L’accès aux loisirs est l’un des seuls points positifs soulignés par les personnes interrogées.

 

S'expatrier à Malte en 2023

S'expatrier à Malte, un casse-tête administratif

La qualité des transports est l’un des gros points négatifs à Malte. Son climat et son environnement naturel sont également mis à mal par les expatriés. Heureusement, les locaux sont jugés plutôt sympathiques et il est assez simple de s’y faire des amis. De quoi avoir peut-être un peu d’aide au niveau administratif, Malte étant le pays le moins bien noté quant à ce critère pourtant essentiel à toute installation.

 

 

Le top 10 des pires pays où s’expatrier en 2023

  1. Koweit
  2. Nouvelle-Zélande
  3. Hong Kong
  4. Chypre
  5. Luxembourg
  6. Japon
  7. Afrique du Sud
  8. Turquie
  9. Italie
  10. Malte
Quelle est votre relation à l'expatriation ?
Choices
Damien Bouhours

Damien Bouhours

Diplômé de sociologie à l'Université de Nantes et Tromsø (Norvège), il a vécu plus d'une décennie en Asie du Sud-Est (Laos et Thaïlande). Il a rejoint lepetitjournal.com en 2008 dont il est directeur éditorial et partenariats.
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique
À lire sur votre édition internationale