Mercredi 13 novembre 2019
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Certificats de vie : la CNAV veut rassurer les retraités à l’étranger

Par Justine Hugues | Publié le 26/08/2019 à 17:45 | Mis à jour le 29/08/2019 à 11:11
certificats d'existence retraite étranger

En réponse aux sénateurs des Français de l'étranger, la CNAV a réitéré son engagement pour faciliter d'ici l'automne la mutualisation, l'authentification et l'acheminement des certificats d'existence, demandés par les caisses de retraite françaises à leurs assurés établis à l'étranger. 

 

Début juillet, les 12 sénateurs des Français de l'étranger écrivaient aux Ministres Jean-Yves Le Drian et Agnès Buzyn ainsi qu’aux directeurs de la CNAV et du GIP Union retraite à propos des certificats de vie. Demandés par les caisses de retraite aux assurés, comme condition au versement des pensions, ces certificats engendrent en effet, tant dans leur authentification que leur acheminement, bien des difficultés auprès des retraités établis hors de France. 

Pour y faire face, la CNAV a réitéré son engagement, dans une réponse aux sénateurs, pour mutualiser les demandes. A compter d’octobre, les assurés à l’étranger ne seront interrogés qu’une seule fois et à la même date chaque année sur leur existence pour l’ensemble de leurs régimes français d’affiliation. Le délai d’envoi par les assurés passera de 2 à 3 mois et il ne sera plus nécessaire d’envoyer un certificat d’existence pour le premier paiement. 

Par ailleurs, au second semestre 2019, l’Assurance retraite développera sur son site Internet un nouvel outil de recherche de toutes les autorités locales compétentes auprès desquelles compléter le justificatif d’existence pour chaque pays. 

Enfin, pour réduire les difficultés liées à l’acheminement, les assurés auront la possibilité de télécharger en ligne un justificatif d’existence vierge et de le transmettre, une fois complété et signé, via leur espace personnel sur le site de l’Assurance retraite.   

La CNAV rappelle aux sénateurs que des échanges informatisés d’information relative à l’existence et au décès sont déjà mis en place avec l’Allemagne, la Belgique et le Luxembourg et devraient être prochainement effectifs avec l’Italie, l’Espagne, la Suisse, la Pologne, les Pays-Bas et le Portugal. « Chaque fois que possible, nous nous efforçons de mettre en place dans des délais raisonnables, ces échanges qui dépendant également de la bonne volonté des pays partenaires », explique la CNAV. 

L’organisme assure que ces avancées prochaines « répondent aux besoins de simplification des démarches, parfois complexes et répétitives pour les assurés » et attestent « d’une réelle volonté de la part des régimes de retraite d’harmoniser leurs pratiques ». 

Reste à voir si ce « service rendu à l’assuré toujours plus efficace », promis par la CNAV depuis plus d’un an, répondra effectivement à des situations très diverses, en terme d’accès au numérique, de disponibilité des autorités locales ou encore de ressources financières à mobiliser, dans le cas de retraites parfois minimes. 

 

Pour voir la réponse complète, cliquez ici

Nous vous recommandons

Justine Hugues

Justine Hugues

Après avoir travaillé 8 ans dans l’aide humanitaire et au développement (en Amérique Centrale, République Dominicaine et Birmanie) elle s'est reconvertie dans le journalisme avec l'ESJ Pro. Elle fait aujourd'hui partie de l'équipe de rédaction à Paris.
11 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

JPA sam 31/08/2019 - 04:35

Ici à Sydney le Consulat de France refuse depuis de nombreuses années de certifier les attestations et le gouvernement australien a interdit depuis 2 ans aux “Justice of the Peace », qui auparavant rendaient le service gratuitement, de traiter ces documents. Ne reste plus que les notaires privés qui chargent environ 100€ par signature. Budget pour un couple avec retraites complémentaires = 400€ par an !

Répondre
Commentaire avatar

JeanDo jeu 29/08/2019 - 08:38

La CNAV n'est qu'un ramassis d'incapables et de fainéants. Il est déjà difficile de se faire entendre quand on réside en France, alors je plains ceux qui sont à l'autre bout du monde. C'est mission impossible !! Impossible de les joindre par téléphone, ils ne répondent pas aux courriers, ils font tout pour vous décourager, etc... La CNAV est l'illustration même de la décadence permanente de ce pays. Bon courage à nos expatrié(e)s.

Répondre
Commentaire avatar

Gauloise ven 30/08/2019 - 21:04

Vous avez entièrement raison .retraitée depuis13 mois je viens juste d d'être statué par la complémentaire. Une réponse différente à chaque fois que je téléphonais. Une bande d incapables.le déchet de la société. C est d ailleurs pour ça que j ai émigré au Portugal .et aussi parceque' je perdais mon identité et ma culture .

Répondre
Commentaire avatar

moi mer 28/08/2019 - 02:34

un peu d'histoire... pour mesurer l'inefficacité des administrations françaises et de leurs affiliés comme les caisses de retraite. C'est le décret n° 2013-1156 du 13 décembre 2013 qui a autorisé les caisses de retraites à se mutualiser, décret généré à la demande des caisses. Au préalable chaque caisse avait l'obligation de procéder au contrôle individuellement. Donc si cet automne l'association des caisses accouche de la mutualisation il aura fallu quasi SIX ANNÉES de gestation. Dans le privé ces directeurs de caisse aurait été virés sans indemnités pour se foutre du monde avec autant de mépris. De plus la future méthode ne simplifie en rien la vie du retraité éloigné. Ces directeurs maintiennent le tamponnage d'un papier par une "autorité locale", je suis en Thaïlande et donc le beau tampon qu'on va apposer est en thaï, j'ose espérer que le niveau d'étude requis pour le personnel chargé du contrôle inclus Langues Orientales. Et maintenant les consulats de France boudent et ne tamponne plus ces attestations. Savent ils ces directeurs de sinécures qu'un coup de tampon s'achète pour une poignée de cacahuètes dans de très nombreux pays, y compris chez moi, mais surtout sur la rive sud de le Méditerranée là où il y a le plus de tricherie. Autrement dit ce qu'ils ont mis 6 ans à faire ne résout en rien le problème du contrôle.

Répondre
Commentaire avatar

Lili danielle mar 27/08/2019 - 19:47

Ai reçu le 27/8/2019 mon attestation a faire remplir. Elle est datée du 14/7 elle a été postée en France le 26/7 et m'est arrivée le 28/8 , elle doit arriver avant le 10/9 à la CNAV soit dans 13 jours !!!

Répondre
Voir plus de réactions

Vos élus

Tout savoir sur les représentants des Français de l’étranger : les députés, les sénateurs, le secrétaire d’état et l'assemblée des Français de l’étranger.

voir plusZ

Circonscriptions

Tout savoir sur les 11 circonscriptions des Français de l'étranger : les pays, leur fonctionnement, les élus et les résultats des dernières élections

voir plusZ
Sur le même sujet