Communiqué : "le travail des Français de l’étranger doit être respecté"

Par Lepetitjournal.com International | Publié le 16/03/2022 à 11:11 | Mis à jour le 16/03/2022 à 11:25
Lepetitjournal.com a reçu un deuxième communiqué du groupe Écologie & Solidarité à l'Assemblée des Français de l'étranger portant sur le dispositif de soutien au tissu associatif des Français à l’étranger

Lepetitjournal.com a reçu un deuxième communiqué du groupe Écologie & Solidarité à l'Assemblée des Français de l'étranger portant sur le dispositif de soutien au tissu associatif des Français à l’étranger (STAFE) : 

 

STAFE : Écoutons le terrain, le ministre doit faire financer les projets sélectionnés par nos collègues !

 

Le groupe Ecologie & Solidarité réaffirme son attachement au terrain : le travail des conseillères et conseillers des Français de l’étranger ainsi que celui des consulats doit être respecté. Lors de la commission bis de ce jour, Gaëlle Lecomte a appelé de ses vœux à ce que l’ensemble des dossiers respectant les critères d’éligibilité, soient subventionnés.

 

" Nous demandons la création immédiate d’un groupe de travail portant sur la réforme du STAFE de façon à ce que les critères d’éligibilité ainsi que l’ensemble du processus soient revus pour plus de transparence, d’efficacité et d’équité ". Ce sont finalement entre vendredi dernier et ce jour, 54 dossiers qui ont donc été repêchés et 31 dossiers sont sous réserve. " La sélection ne reconnait clairement pas le travail de terrain de nos collègues et des associations. Ce chiffre reste en deçà des besoins exprimés par les associations des Français de l’Étranger ".

 

Nouvel épisode dans la campagne du STAFE. Le Ministre Jean-Baptiste Lemoyne désavouait lundi matin Madame Haguenauer, Directrice des Français de l’Étranger, lors de son allocution d’ouverture en tentant de "rattraper le coup” par la tenue d’une nouvelle Commission, orchestrée à la va vite, ce mercredi 16 mars. Face au tôlé provoqué, le gouvernement a tenté lors de cette réunion de travail improvisée, de ré-etudier certains dossiers.

 

En effet, rappelons que des 242 dossiers validés lors des conseils consulaires, seulement la moitié se trouvait validée par l’administration centrale. Comme le souligne notre élue Gaëlle Lecomte “ce sont l’expertise des élu.e.s et l’engagement des bénévoles associatifs qui se trouvent ainsi bafoués. Il convient de souligner que les associations n’ont cessé d’être actives, qui plus est pendant la crise sanitaire et les voici durement sanctionnées en retour”.

 

Lors de la commission bis de ce jour, et comme à la réunion STAFE de vendredi dernier, Gaëlle Lecomte a appelé de ses vœux à ce que l’ensemble des dossiers respectant les critères d’éligibilité, soient subventionnés, tel que le prévoit le dispositif. De même, elle a demandé la création immédiate d’un groupe de travail portant sur la réforme du STAFE de façon à ce que les critères d’éligibilité ainsi que l’ensemble du processus soient revus pour plus de transparence, d’efficacité et d’équité.

 

Ce sont finalement entre vendredi dernier et ce jour, 54 dossiers qui ont donc été repêchés et 31 dossiers sont sous réserve**. " La sélection ne reconnait clairement pas le travail de terrain de nos collègues et des associations. Ce chiffre reste en deçà des besoins exprimés par les associations des Français de l’Étranger ".

 

** Sur 242 projets, 186 projets validés et 31 sous réserve

0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique
À lire sur votre édition internationale