Escapade gourmande : les meilleurs restos concepts de Paris premium

Par Raphaëlle Choël | Publié le 09/06/2022 à 18:00 | Mis à jour le 17/06/2022 à 17:09
Photo : Umami Burger, un des meilleurs restos concept à Paris
Umami Burger, un des meilleurs restos concept à Paris

Savoir raconter une histoire forte est aujourd’hui gage de rencontrer son public et, côté papilles, de réussir à séduire des consommateurs toujours plus friands de concepts inédits ou authentiquement pensés. Du kebab traditionnel aux délices carnivores en passant par quelques pépites de bistronomie pointue, des tables de chef et des lieux de vie, lepetitjournal.com vous propose quelques destinations choisies…

 

Melt, le texas à Paris

Melt, délices carnivores texans

Vous sentez cette bonne odeur de viande fumée ? Elle provient des cuisines de MELT Cambronne, nouveau QG incontournable des amateurs du barbecue texan à Paris. A l’aide d’un gros fumoir, provenant lui aussi du pays de l’oncle Sam, la viande doit son goût incomparable à une cuisson longue à basse température. Ici le chef new-yorkais Alexander Smith travaille la crème de la crème de la poitrine de bœuf Black Angus US ; on y retrouve aussi un pulled pork totalement addictif,
des travers de cochon ibérique ultra fondants, des savoureux Birria Tacos
- une tortilla garnie d’épaule d’agneau fumée et de fromage à tremper dans un bouillon d’agneau -, un sandwich de pastrami fait maison, ou des saucisses à base de cheddar et de piment marocain.
Les aventuriers, quant à eux, opteront pour les nuggets de ris de veau fumés,
autre pépite culinaire devenue incontournable. Côté dessert, un café liégeois aussi crémeux que gourmand ou une salade d’ananas frais au gingembre et citron vert. Service au plateau original, ambiance décontractée et chaleureuse pour cette adresse qui honore la promesse d’une explosion de saveurs et de couleurs.

 

Mr. T, street food gastronomique

 

Mr. T, street food gastronomique

Le concept ici tient en un seul mot : Mr. T, Chef Tsuyoshi Miyakazi de son vrai nom, ce chef japonais ultra-talentueux et précis qui met sa créativité au service des papilles de ses clients. Attablé au bar pour le voir oeuvrer avec son parfait binôme féminin, on aperçoit les aliments se faire saucissonner, tailler, affiner et sublimer ; en bout de table une assiette se présente tel un magnifique tableau de saveurs et de couleurs. Le Mr. T Kebab agneau-tzatziki-mayonnaise épicée est aussi savoureux que surprenant dans sa présentation - une boîte en carton - révélant sa fumée, le Mac & Cheese à la truffe est tout simplement à se damner, tout comme le maquereau brûlé passé au chalumeau et accompagné de gorgonzola, betteraves, framboises fraîches et fleurs comestibles. Quant au Black Smoky Burger au caviar d’aubergine brûlée, cheddar flambé et bœuf black angus, il s’offre avec une généreuse brioche au charbon. Mr. T pioche dans les trésors saisonniers de Mère Nature et transforme en or tout ce qu’il effleure. Côté dessert, le Mr. Tiramisu (pain perdu au café, mascarpone et crumble chocolat) est une incroyable explosion de textures et de températures, la tarte au citron konbawa et sa ganache au chocolat blanc et meringues revisite avec brio le répertoire ; bref un sans-faute pour cette table unique et son iconique mur arty. Menu déjeuner entrée-plat-dessert à 35€, on ne se retient pas !

 

Le Coq & Fils, concept volaille de haut vol

 

Le Coq & Fils, concept volaille de haut vol

En plein cœur de Montmartre, une adresse pensée par le chef triplement étoilé Antoine Westermann. Le Coq & Fils est né dans le cœur et la vision d’un chef exigent qui a souhaité s’envoler vers d’autres aventures culinaires pour fonder en 2012 le premier concept de bistronomie 100% consacré à la volaille de haut vol. « Quand un animal a eu la vie qu’il mérite, il nous l’offre en retour dans la qualité de sa viande », dit-il souvent. Il s’agit ici de valoriser l’importance des bons ADN et de rappeler à chacun que le coq assure une descendance. L’établissement sélectionne exclusivement des volailles de races, élevées dans des conditions respectueuses de sa nature profonde et de son bien-être : croissance lente, vie en plein air, habitat adapté, alimentation saine. Résultat : des pièces de qualité que l’on déguste à table ou, encore mieux, au comptoir afin d’assister au spectacle. En entrée, on partage volontiers des brochettes de cœur de gésiers à la mangue confite (7€), des cromesquis de volaille aux épices (10€) et autres empanadas d’abattis au citron confit (9€) ; on poursuit par un cou-nu des vignes de Bourgueil à partager (77€), agrémenté de salade aux aromates (6€), frites maison et gratin de macaronis fantastique (10€). Et pour les becs sucrés, une île flottante aussi succulente que visuelle (14€) ou un Schlag, une meringue italienne, coulis de fruit de la passion, noix de coco torréfiée (9€). Plat du jour à 18€ et possibilité de vente à emporter pour la rôtisserie du dimanche !

 

 

café compagnon
credit photo Nathalie Mohadjer

 

Café Compagnon, bistronomie ultra-créative

Ce nouveau lieu du quartier Montorgueil n’est pas seulement branché, il est surtout extrêmement réussi tant au niveau de l’accueil que des pépites qui arrivent dans nos assiettes. Déco de bois clair et banquettes ocres, salle baignée de lumière en journée ou lumière tamisée le soir, petit salon privatif, on se sent immédiatement bien ici. Au menu de Café Compagnon, une cuisine bistronomique qui évolue au rythme des saisons, avec un petit twist d’ailleurs : naans au cantal, harissa verte (9€), ou divin carpaccio de daurade au sarrasin torréfié et vinaigrette café (13€), asperges blanches landaises au sabayon orange/curry (16€) en entrée ; côté plats, un merveilleux quasi de veau rôti, chou kale, shiitake, anchois, noisettes (31€), ou un poulpe rôti ultra-tendre au riz vénéré, kumquat et fenouil (28€). En dessert, de superbes glaces maison - mention particulière pour celle au lait d’amande -, ou une tarte au chocolat pâte feuilletée absolument délicieuse (10€). Une cuisine originale et créative aux saveurs sublimées, un lieu qui pourrait bien devenir le QG des gourmets.

 

La Estancia, steakhouse argentin trendy  

 

La Estancia, steakhouse argentin trendy    

Idéalement situé dans le 6e arrondissement de Paris près de Saint-Michel avec sa grande terrasse offrant une vue sur Notre-Dame, La Estancia promet un voyage des sens depuis les plaines de la Pampa jusqu’à Buenos Aires. Dans cette ambiance sud-américaine cosy aux tons bleus, on déguste des spécialités argentines dont la fameuse viande de bœuf avec ses frites maison et ses légumes provenant de circuits courts accompagnés d’un verre de Malbec, de Syrah, et du Torontes, un cépage né en argentine. Ici la viande est fraîche, saine, tendre et extrêmement savoureuse. Le Bife de Lomo (39€) est simplement parfait, mais on peut également partager de grandes pièces de boeuf avec découpe à table (côte de boeuf pour 2 (78€) ou Asado Mixto (mix grill 156€) pour 4-6 personnes. On est également agréablement surpris par la diversité des choix proposés par ailleurs : les fameuses empanadas argentines à partager (à partir de 5€),  ceviche de cabillaud (18€), ou le croustillant de crevettes
sauvages d’Argentine (15€).


En dessert, le cheesecake au spéculos ou le Dulce de Leche qui se décline en coulant au chocolat ou en flan casero. Formule déjeuner à partir de 19€.

 

Impact Berliner Kebap

 

Impact Berliner Kebap, ode au kebab

Le prix du meilleur kebab de la ville semble bien pouvoir être décerné à cette échoppe du quartier de la Bastille qui propose une gamme courte mais savoureuse de sandwiches orientaux réalisés à la perfection. On choisit sa base, galette tiède ou un pain traditionnel turc, ou même en formule bowl (avec une base de blé ou quinoa aux épices) ; puis on garnit de poulet mariné cuit à la broche selon la tradition du kebab, des légumes marinés et cuits maison, des légumes frais et mille herbes et sauces qui relèvent parfaitement l’ensemble selon ses goûts : version citronnée, chimichurri, sésame ou mayonnaise, la composition est personnalisable presqu’à l’infini ! Impact Berliner Kebap garantit du 100% fait maison et propose un kebab à partir de 6.50€, ou une formule déjeuner avec frite et boisson à partir de 10€, ce qui en fait le meilleur rapport qualité-prix de la capitale !

 

Pokawa, bol hawaïen 

 

Pokawa, bol hawaïen 

Lumière, couleurs et saveurs dans ces petits bols aux milles friandises. On choisit sa base, riz blanc vinaigré ou riz noir, puis on compose selon ses envies en piochant un poisson cru, poulet, edamame, carottes râpées, radis et chou, noix …. Et une sélection de sauces tropicales, au soja ou ponzu. Le dernier né de Pokawa est le bol indonésien ultra-gourmand au poulet mariné sauce satay, légumes, noix de cajou, graines de sésame et fleurs de pensée. On complète par un thé glacé ou une citronnade maison ou quelques notes sucrées parfaites : graines de chia, crème de coco et mangue, pudding aux fruits ou fondant au chocolat. Des formules à partir de 10.90€ à déguster sur place ou à emporter pour mettre de la couleur dans son quotidien !

 

Le Petit Comte

 

Le Petit Comte

Cette agréable brasserie située à Boulogne s’articule autour du concept d’une cuisine française préparée avec soin et avec le cœur. Salle-à-manger spacieuse et lumineuse donnant sur la rue passante, ou coin terrasse aux beaux jours, Le Petit Comte a quelques pépites dans son sac : tartare de maquereau au citron confit et avocat (12€), filet de lieu jaune citron gingembre grillé et tombée d’épinards à l’ail ultra-savoureux (25€) ; en dessert, une mousse au chocolat recouvertes d’amandes grillées (9€),  ou la star du lieu, une île flottante qui a fait sa réputation (9€). Service adorable et personnel, les saveurs, le sourire et la bonne humeur en prime, voici une table accueillante que l’on a envie d’adopter.

 

Umami burger

 

Umami Burger, temple du burger & des spécialités américaines 

Situé dans le nouvel hôtel Pullman Paris Montparnasse refait à neuf d’une hauteur de 115 mètres avec une capacité d’accueil de 957 chambres, un Skybar Paris offrant une vue imprenable sur la capitale depuis le 32ème étage, ce lieu de gourmandises tout droit venues de California mérite le détour. Au programme d’Umami burger, des petits pains briochés remplis de mille saveurs: version classique au cheddar et viande hachée, version crispy chicken, version vegan et option deluxe avec le Rossini et sa tranche de foie gras poêlée, mimolette vieillie et sauce aïoli à la truffe  Compter 15-20€ pour un burger et +7€ en formule comprenant également une frite et une boisson. On accompagne de quelques frites fines, nature ou de patate douce, version truffée ou XXL. On complète par une petite salade de chou mariné et porc grillé (Korean Pork Belly Slaw,15€) et l’on termine par un milkshake géant (9€), ou un gâteau red velvet au cream cheese (7€). Les aventuriers découvriront eux aussi une spécialité du lieu : le cocktail Umami Gibson (14€), à base de gin et vermouth infusé aux épices et de … jus de cornichon ! Un classique des tables outre-atlantiques qui comptent déjà quelques aficionados.

 

Titi Palacio

 

Titi Palacio, jungle urbaine

Dans le nouvel éco-quartier Morland Mixité Capitale sortant tout juste de terre entre l’Ile de la Cité et le Jardin des Plantes, le TiTi Palacio. situé au 1er étage de l’auberge de jeunesse The People Paris Marais, ne laisse pas indifférent. Cette serre géante se veut un véritable lieu de voyage, de rencontre et de partage mêlant en un seul espace, différentes inspirations déco, trois ambiances et une programmation festive hétéroclite. Au programme, un restaurant à la cuisine bistronomique de saison, un bar de 40 mètres avec une sélection pointue de bières et de cocktails, une guinguette indoor mi-café, mi-pub et une terrasse-patio perchée à ciel (dé)couvert, pour être accessible par tous les temps. Les succès food du lieu ? sans conteste le tartare du jour façon « leche del tigre », concombre et framboise (9€), le quasi de veau aux girolles sur son lit onctueux de carottes (24€), et côté dessert la superbe mousse au chocolat dense et texturée (8€) ou la rhubarbe confite aux petits financiers (9€). Plus de 500m2 de lieu de food, drink et de fête trendy aux allures de jungle exubérante où la végétation luxuriante peuple l’atmosphère. Partout, les plantes grimpent sur les structures tandis que les arbres s’enracinent. Une véritable bulle hors du temps, invitant au voyage, à la gourmandise et à la déconnexion.

raphaelle choel

Raphaëlle Choël

Journaliste globe-trotteur, auteure d’ouvrages et coach, Raphaëlle a été collaboratrice régulière des éditions de Londres, Shanghai, Singapour, Tel Aviv, Manille et de nos pages Mag. Elle y nourrit généreusement nos colonnes de ses portraits inspirants.
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique