Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 0

Johnny Hallyday : son oeuvre, son identité et son intimité s’exposent à Paris

Passionné(e) ou non par Johnny Hallyday, l’exposition immersive - à partir du 22 décembre 2023 - dédiée à l’artiste français, son œuvre mais aussi son intimité ne laissera personne indifférent…

L'exposition Johnny Hallyday à Paris ouvre ses portes jusqu'en juin 2024L'exposition Johnny Hallyday à Paris ouvre ses portes jusqu'en juin 2024
L'exposition Johnny Hallyday à Paris ouvre ses portes jusqu'en juin 2024
Écrit par Capucine Canonne
Publié le 26 décembre 2023, mis à jour le 27 décembre 2023

Qu’il descende d’une grue, ou qu’il apparaisse au fond d’une scène, l’artiste soigne chacune de ses entrées, même depuis l’au-delà.

 

Môme, soigne tes entrées, soigne tes sorties, au milieu, et bien, fais ton métier” a soufflé un jour le chanteur Maurice Chevalier à Johnny Hallyday. Une phrase inscrite dès le début de l’exposition dédiée au rockeur, face à un compte à rebours.Nous débutons dans une salle toute noire, casque vissé sur les oreilles, avec la voix de Jean Reno. Un brouhaha lointain commence. Dans le casque, la musique monte. Un mur d’écrans laisse place à la ferveur de milliers de personnes, bras levés qui acclament le seul et unique…Johnny Hallyday. Qu’il descende d’une grue, ou qu’il apparaisse au fond d’une scène, l’artiste soigne chacune de ses entrées, même depuis l’au-delà. Puis, une porte s’ouvre devant un couloir aux néons bleus, qui nous incite à nous engouffrer. “Une perspective avant le show central que nous proposons au public, le tout sous forme d’une guitare” nous partage Clémence Farrell, scénographe de l’exposition immersive, “Une petite année de travail de conception et de réalisation”. 

 

 

 

 

Des objets d’époque sont placés autour d’un lit de jeune garçon nommé Jean-Philippe Smet, déjà plein d’ambition.

 

chambre à coucher et premiers concerts à l'Olympia de Johnny Hallyday
chambre à coucher et premiers concerts à l'Olympia de Johnny Hallyday

 

 

La jeunesse et l’identité de Johnny Hallyday dans les moindres détails 

Tout ce qui suit est pensé pour créer une émotion…ou plusieurs d’ailleurs. Dans une atmosphère rockn’roll mais chic souhaitée par Laeticia Hallyday, l’épouse de Johnny, nous sommes, dès le début, embarqués jusque dans la chambre de l’artiste, reconstituée à partir de photos célèbres de Paris Match. Des objets d’époque sont placés autour d’un lit de jeune garçon nommé Jean-Philippe Smet, déjà plein d’ambition. Un livre Fils de la haine, une figurine de Droopy, une guitare, un cheval blanc en référence à George Brassens… “L’idée est de partager l’esprit d’une époque, et de reconstituer une histoire personnelle de manière dynamique” explique Clémence Farrell. Grande fierté de l’exposition, les papiers d’identité authentiques de Johnny Hallyday trônent dans des “flight-cases” ces bacs noirs et métal qui accompagnaient toutes les tournées du chanteur. 

 

Les papiers d'identité de Johnny Hallyday exposés à Paris

 

Plus de 110 millions de disques ont été vendus dans le monde. 

La vedette Johnny se révèle petit à petit au public. D’abord dans les coulisses de ses premiers concerts. Une vitrine présente d’ailleurs son premier contrat, son sèche-cheveux et son parfum. Des lettres rouges immenses, caractéristiques de l’Olympia à Paris, illuminent la salle. Puis place au cinéma, rappelant que le chanteur a aussi été acteur. En 57 ans de carrière, Johnny Hallyday a tourné 40 films. Les affiches placardées le rappellent, mélangées à sa vidéothèque et sa machine à pop-corns personnelles. La visite continue, toutes les pochettes des 29 albums live et 170 singles sont exposées dans une flight-case géante. Plus de 110 millions de disques ont été vendus dans le monde. 

 

les albums de Johnny Hallyday à l'exposition immersive

 

 

 

L’abondance de la presse et l’amour du public pour Johnny Hallyday 

Personnes sensibles s’abstenir peut-être, une salle nous immerge littéralement dans l’abondance des médias autour de Johnny Hallyday. Plus de 2.500 Unes de presse, scannées une par une pour l’expérience, tourbillonnent autour de nous. Une pression médiatique qui a cohabité avec l’artiste toute sa vie et qui aurait pu faire tourner plus d’une tête…Mais pas lorsque l’on s’appelle Johnny Hallyday. 

La pièce circulaire offre un spectacle très émouvant, rappelant encore une fois la ferveur et l’amour du public.

“Les plus grands fans sont venus voir l’exposition, appréciant les lettres de noblesse données à l’artiste et très émus par les détails émouvants. Comme les différentes silhouettes dessinées de leur idole”. C’est peut être d’ailleurs le moment le plus émouvant du lieu : une photo datant de 2012 et présente dans sa maison de Marnes la Coquette - sa dernière demeure -  montre Johnny Hallyday, les deux poings fermés devant son visage, ses yeux fixants l’objectif. Que peut-il bien se dire à ce moment ? Un tunnel de profils qui traverse les âges et les époques met en perspective ce portrait énigmatique. A l’autre bout, le bijou fétiche de Johnny Hallyday nous fait face : sa croix en pendentif. 

 

Johnny Hallyday, portrait émouvant pris en 2012 et exposé à Paris
Johnny Hallyday, portrait émouvant pris en 2012 et exposé à Paris 

Au loin, des chansons résonnent aux acclamations du public. C’est le show central. Que l’on soit passionné ou non, la pièce circulaire offre un spectacle très émouvant, rappelant encore une fois la ferveur et l’amour du public. Allumer le feu, Que je t’aime, Je te promets ou Diego…impossible de ne pas être ému. D’ailleurs, tout est pensé pour : le son, l’image et, bien sûr, l’immersion d’un concert, parmi les 3.250 réalisés dans sa vie devant plus de 28 millions de personnes… 

 

Une reconstitution à l’identique de son bureau, où Johnny a rendu son dernier souffle en 2017.

 

 

Johnny Hallyday dans toute son intimité, jusqu’à son dernier souffle 

Johnny accordait une grande importance à la mise en scène. A travers une ligne de temps circulaire au centre de l’exposition, les différents styles de l’artiste sont présentés, influencés par ses idoles comme Elvis Presley, ou des collaborations de grands couturiers, comme Jean Paul Gaultier, la maison Dior et Yves Saint Laurent. Et quand il n’était pas sur scène ou en famille, Johnny s’évadait sur ses Harley Davidson, ou au volant d’un magnifique bolide bleu “tout droit venu de Los Angeles pour l’occasion“ confie Clémence Farrell.  

 

Des objets exposés de Johnny Hallyday : costumes, motos, bijoux, guitares, trophées...
Des objets exposés de Johnny Hallyday : costumes, motos, bijoux, guitares, trophées... 

Franchissant l’authentique paillasson de sa propriété de Marnes la Coquette, l’exposition nous emmène ensuite au cœur de son intimité. Une grande carte du monde rappelle ses différents lieux de résidence, à Paris, à Los Angeles, Saint Barthélémy ou ailleurs. Puis, le cœur se sert. Nous arrivons devant une reconstitution à l’identique de son bureau, où Johnny a rendu son dernier souffle en 2017. Des objets tout droit venus de Marnes la Coquette sont placés sur les étagères, la table basse et la bibliothèque. Pour les plus grands fans, la pièce représente sans doute un véritable pèlerinage.

 

le bureau de Jhnny Hallyday reconstitué à l'identitque

 

Dans la dernière salle de l’exposition - que nous pourrions appeler la salle des lumières -  Johnny Hallyday, envoie des baisers de clap de fin à son public en ébullition. Une dernière projection du visage d’un homme qui a tant marqué clôture le lieu avec l’inscription “Merci d’avoir été là. Je vous aime du fond du cœur”. Johnny Hallyday soignera toujours ses sorties. 

 

le visa de Johnny Hallyday pour garder son souvenir pour toujours

 

 

Informations sur l’exposition Johnny Hallyday à Paris

Tous les jours dès le 22 décembre 2023, jusqu’au 16 juin 2024 

10h-19h, durée de la visite, environ 2h 

1 place de la Porte de Versailles, 75015 Paris, pavillon 2.1

www.johnnyhallydaylexposition.com 

 

Capucine Canonne, journaliste spécialisée dans l'expatriation
Publié le 26 décembre 2023, mis à jour le 27 décembre 2023
Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

© lepetitjournal.com 2024