Dimanche 11 avril 2021
Édition Internationale
Édition Internationale

Ces youtubeurs et influenceurs qui s’expatrient… en Andorre

Par Caroline Chambon | Publié le 29/03/2021 à 17:45 | Mis à jour le 30/03/2021 à 18:36
Vue d'Andorre

Depuis quelques années, la principauté d’Andorre attire de plus en plus d’influenceurs et youtubeurs, majoritairement espagnols. La raison : le petit pays montagneux enclavé entre l’Espagne et la France présente des taux d’imposition extrêmement attractifs pour ces créateurs de contenus.

Le 20 janvier dernier, Courrier International titrait « Fiscalité. Andorre, le paradis des youtubeurs espagnols ». Quelques jours plus tôt, « El Rubius », le youtubeur espagnol avec le plus d’abonnés, au nombre de 39,7 millions, avait annoncé qu’il partait s’installer en Andorre avec ses amis. Il y a quelques années, c’était le youtubeur espagnol féru de jeux vidéos, Vegetta777, qui avait établi résidence dans la principauté. Même si elle a jusque-là attiré principalement des youtubeurs et influenceurs espagnols, la principauté, qui est considérée par beaucoup comme un paradis fiscal, bien qu’elle ne le soit pas dans les faits, est en passe de devenir le nouveau repaire de cette profession émergente.

 

Des taux d’imposition très avantageux en Andorre

Bien qu’encerclée par des pays de l’Union européenne, Andorre n’en fait pas partie. L’Etat de 468 kilomètres carrés et 77.000 habitants est membre des Nations Unies et du Conseil de l’Europe, mais a choisi de se tenir relativement à l’écart de la construction européenne. Elle partage tout de même un passé et un présent communs avec la France et l’Espagne – plus précisément la Catalogne – puisque, depuis 1272, elle a le statut de co-principauté parlementaire dont les princes aujourd’hui ne sont autres qu’Emmanuel Macron et Joan-Enric Vives i Sicilia, l’évêque catalan d’Urgell.

En France et en Espagne, les revenus des youtubeurs et influenceurs sont considérés comme des revenus d’activités économiques, lesquels y sont imposés à 50%. En Andorre, ces mêmes revenus sont imposés à seulement 10%, en sachant que les premiers 24 000€ sont exonérés et que l’imposition s’effectue sur les 5% suivant. Résultat : un taux effectif inférieur à 5%, et des économies conséquentes. Sans parler des coûts d’équipement qui peuvent être facturés comme dépenses d’entreprise, ce qui diminue également le taux effectif. L’intérêt croissant de ces jeunes actifs pour le petit pays n’a alors rien de surprenant.

 

Disposer de ressources financières conséquentes

Comment obtenir un permis de résidence en Andorre ? La principauté propose, pour les influenceurs et youtubeurs, une « résidence passive pour les professionnels avec projection internationale ». Concrètement, ce type de résidence est destiné aux professionnels dont au moins 85% de l’activité professionnelle est dirigée à l’extérieur des frontières d’Andorre. La situation des youtubeurs et influenceurs, qui peuvent travailler de n’importe où, correspond parfaitement à ce critère. Il faut également avoir sa résidence principale dans le pays, et témoigner de ressources financières conséquentes: le salaire doit être supérieur ou égal à 300% du salaire minimum andorran, établi à 1121,47 euros au 1er janvier 2021. Autrement dit, la principauté accueille à bras ouverts… ceux qui ont les moyens de maintenir le niveau de vie du pays.

Deux influenceurs en train de se filmer sur une piste de Ski en Andorre

Le développement d’un véritable business de l’expatriation en Andorre

Un véritable commerce de l’expatriation en Andorre s’est développé, en lien avec les types de résidence proposés par les pouvoirs publics. Sur Internet, il est possible de trouver par dizaine des sites qui se spécialisent dans l’expatriation en Andorre. Résidence passive, active… à chaque profil professionnel (influenceur, artiste, athlète) son type de résidence. Certains proposent même des offres pour les retraités. Mais, depuis quelques temps, le gouvernement essaye de se défaire de cette image de paradis fiscal et d’attirer également les touristes. L’objectif du gouvernement : attirer les touristes, non pas pour qu’ils profitent seulement des cigarettes et boissons alcoolisées à moindre coût, mais en leur proposant de nombreuses activités, allant d’un tour en hélicoptère à du snowboard, en passant par un parcours en chien de traîneaux.

 

Si à Dubaï l’arrivée massive d’influenceurs ne semble pas ravir les pouvoirs publics, qui ont décidé de les imposer, la principauté andorrane semble, elle, jouer de cette attractivité, et en profite pour tenter d’attirer les touristes.

Caroline Chambon

Caroline Chambon

Etudiante en relations internationales à Sciences Po Saint-Germain-en-Laye, Caroline a rejoint lepetitjournal.com en mars 2021 en tant que stagiaire à la rédaction.
0 Commentaire (s)Réagir

Coaching

Nos 5 conseils pour créer un bon CV

Que ce soit dans le cadre d’un retour en France ou pour postuler dans une entreprise à l’étranger, un bon CV est un outil incontournable pour se démarquer dans sa candidature professionnelle.

PVT/VVT

PVT, VVT, WHV…Tous ces termes regroupent un ensemble de visas temporaires qui permettent à leurs détenteurs de voyager et travailler dans certains pays étrangers.

voir plusZ

VIE/VIA

Le volontariat international en entreprise (VIE) vous permet, sous certaines conditions, d'exercer une mission d'ordre scientifique, technique, commercial etc. dans une entreprise française à l'étranger.

voir plusZ