Mardi 19 octobre 2021
Édition Internationale
Édition Internationale
TEST: inter

Qui sont les licornes françaises, ces start-up prometteuses du secteur de la Tech ?

Par Caroline Chambon | Publié le 23/08/2021 à 18:00 | Mis à jour le 26/08/2021 à 11:17
Des licornes gonflables entassées

Depuis juillet 2021 et l’arrivée d'Algolia dans le club, la France compte 21 licornes. Ces start-up tricolores à avoir dépassé le milliard de dollars de valorisation ont ainsi doublé en deux ans.

 

Pour qu’une start-up soit considérée comme une licorne, elle doit atteindre une valorisation d’un milliard de dollars, sans être cotée en Bourse. Aujourd’hui, les start-up sont au nombre de 21 depuis l’arrivée d'Algolia en juillet 2021, c’est-à-dire plus du double par rapport à 2019.

 

Le nombre de licornes françaises en forte croissance depuis deux ans 

 

Une forte opacité quant à la valorisation réelle des licornes françaises

Certains classements portent le nombre de licornes à 20 ou 21 : il est en réalité difficile de trancher sur la question, étant donnée l’opacité des chiffres de ces poulains français, qui tardent parfois à publier leurs chiffres, quand ils le font. D’aucuns considèrent que les entreprises ayant rejoint la communauté française des chevaux à corne depuis un certain temps ne peuvent dès lors plus être considérées comme des « start-up ». Ainsi, les valorisations données dans cet article sont le résultat de l’étude croisée de plusieurs articles et sites, et peuvent donc être inexacts.

A titre d’exemple, dans le cas d’OVHcloud, la championne européenne de l’hébergement de sites dans le cloud est tantôt valorisée un peu plus d’un milliard de dollars, tantôt valorisée entre 3 et 8 milliards de dollars. Le fossé qui sépare ces différentes estimations est lié à différentes méthodes d’estimations. Si certaines se basent sur les levées de fonds connues de l’entreprise, d’autres préfèrent prendre comme référence le chiffre d’affaires. En 2019, OVH réalisait 600 millions d’euros de chiffre d’affaires : les start-up aux revenus similaires étant valorisées entre 3 et 8 milliards de dollars, c’est une fourchette d’estimations qui a été retenue.

 

Les licornes françaises selon leur valorisation en milliards de dollars
Graphique classant les licornes françaises selon leur valorisation en milliards de dollars. 

 

Les 21 start-up françaises et leurs spécificités

Alan, l'assurance santé

Créée en 2016, Alan propose un service d’assurance santé entièrement digitalisé via son application. Sa dernière levée de fonds remonte à avril 2021, où la start-up avait récolté quelque 185 millions d’euros. L’application qui permet le remboursement de soins, est devenue une licorne en avril 2020, et sa valorisation s’élève aujourd’hui à 1,4 milliard d’euros, soit environ 1,7 milliard de dollars, pour des revenus annuels d’environ 100 millions d’euros.

 

Aircall, pour communiquer en entreprise

Fondé en 2014, Aircall est une start-up spécialisée dans la téléphonie d'entreprise dans le cloud, ou l'infonuagique, en français. Fin juin 2021, elle réalise une levée de fonds de 120 milliards de dollars, qui porte sa valorisation à plus d'1 milliard de dollars. La prochaine étape pour la nouvelle licorne française est l'entrée au Nasdaq, la bourse de valeurs basée à New York, est prévue dans trois ans. 

 

Algolia, le spécialiste de la recherche 

Algolia voit le jour en 2012. Spécialiste du "search as a service", la start-up propose la création de moteurs de recherche pour sites Web et applications mobiles. Fin juillet 2021, elle réalise une levée de fonds de 150 millions de dollars, ce qui porte sa valorisation à 2,25 milliards de dollars. La future étape, bien que non fixée sur le calendrier, est l'entrée en Bourse. 

 

Back Market, le reconditionneur

Créée en 2014, Back Market est un spécialiste du reconditionnement d’appareils électroniques en France. La plateforme rend visible des vendeurs d’appareils déconditionnés pour un coût moindre. Le 18 mai 2021, la start-up réalise une levée de fonds de 276 millions d’euros, ce qui porte sa valorisation à plus d’un milliard de dollars, et lui permet de rentrer dans le club des licornes françaises.

 

BlaBlaCar, le roi du covoiturage 

BlaBlaCar, bien connue du grand public, est une plateforme et application payante de covoiturage qui compte près de 90 millions d’utilisateurs. Créée en 2006, il s’agit de l’une des plus vieilles licornes françaises. En 2015, elle intègre l’encore très fermé club des licornes françaises. Elle lève mi-avril 115 millions de dollars, et sa valorisation actuelle est estimée à 2 milliards de dollars.

 

Contentsquare, optimiser l'expérience utilisateur 

Contentsquare est une plateforme SaaS (Software as a Service) d’optimisation de l’expérience utilisateur. Créée en 2008, son activité se centre sur de l’analyse de transactions et d’interactions en ligne. En mai 2021, la start-up - qui fait partie du club des licornes depuis mai 2020 - réalise une levée de fonds de 500 millions de dollars, soit 408 millions d’euros, la plus importante ayant jamais été réalisée en France. Sa valorisation s’élève à près de 2,8 milliards de dollars, soit 2,3 milliards d’euros. Elle est fortement implantée à l’international, notamment à New York, Munich, Tokyo, Londres, Tel Aviv, Paris et San Francisco, villes dans lesquelles elle dispose de bureaux.

 

Dataiku, la nécessité de la data 

Basée à New York mais bien française, Dataiku est une plateforme d’analyse de données et de développement de méthodes prédictives née en 2013. Elle est valorisée à 1,06 milliard de dollars, et sa dernière levée de fonds remonte au 24 août 2020, date à laquelle elle a levé 100 millions de dollars pour la data science.

 

Deezer, la musique 2.0

Deezer est probablement parmi les licornes les plus célèbres de France. Créée en 2007, l’application de musique et podcasts en streaming est en concurrence avec des géants américains tels que Apple Music et Spotify. Face à ces derniers, la licorne française fait plutôt figure de pouliche au niveau des chiffres, mais reste très présente à l’international. Depuis 2018, sa valorisation est d’1,4 milliard de dollars, soit environ 1,17 milliard d’euros.

 

Doctolib, la révolution médicale 

Ces derniers mois, Doctolib a fait la Une de nombreux JT. Au coeur de la stratégie vaccinale du gouvernement, la plateforme de prise de rendez-vous chez des professionnels de santé a vu son activité en forte augmentation durant la pandémie. Créée en 2013, elle s’exporte en Allemagne en 2016, puis rachète MonDocteur en 2018. En 2019, Doctolib signe une levée de fonds de 150 millions d’euros, et devient une licorne. Sa dernière valorisation s’élève à 1,14 milliard de dollars.

 

IAD, le réseau immobilier de demain

Fondé en 2008, IAD est une start-up spécialisée dans la transaction immobilière, qui compte parmi ses rangs de nombreux conseillers immobiliers. En février, le fonds américain Insight Partners (qui a également investi dans Twitter, Vinted et BlaBlaCar) y investit 300 millions d'euros, ce qui permet au réseau immobilier d'être valorisé 1,4 milliards de dollars et de devenir une licorne. 

 

Ivalua, le logiciel de gestion des achats 

Créé en 2000, Ivalua est un logiciel de gestion des achats en SaaS (Software as a Service). En mai 2019, une levée de fonds de 60 millions de dollars et devient une licorne, avec une valorisation qui s’élève à 1,1 milliard de dollars.

 

Kyriba, la trésorerie autrement 

Créée en 2004, Kyriba est une start-up franco-américaine spécialisée dans la production de logiciels de gestion de trésorerie dans le cloud, qui permet aux entreprises d’optimiser leurs liquidités. Elle devient une licorne à la faveur d’une levée de fonds de 160 millions de dollars en 2019, qui porte sa valorisation à 1,2 milliard de dollars.

 

Ledger, sur la vague de la crypto-économie

Ledger est une fintech qui propose des portefeuilles de cryptomonnaies pour les particuliers et les entreprises. Créée en 2011, c’est la jeune pousse des licornes françaises depuis que, en juin 2021, elle a réalisé une levée de fonds de 380 millions de dollars. Un bébé licorne qui vaut 1,5 milliard de dollars.

 

ManoMano, le paradis des bricoleurs 

Fondée en 2013, ManoMano est une plateforme de vente en ligne qui propose du matériel de bricolage et de jardinage. En 2020, son chiffre d'affaires atteint 31 milliards d'euros, une hausse de 13%. En juillet 2021, elle lève 355 millions d'euros lors de l'arrivée au capital du fonds technologique américain Dragoneer, ce qui porte sa valorisation à 2,6 milliards de dollars. 

 

Meero, la plateforme des photographes

Née en 2016, Meero se spécialise dans l’intelligence artificielle pour aider les photographes et gérer toutes les tâches administratives, de prospection, de post-production comme de livraison. En juin 2019, elle lève 230 millions de dollars et devient une licorne. Sa valorisation actuelle connue est toujours de 1 milliard de dollars.

 

Mirakl, des solutions de marketplace

Mirakl a été fondée en 2011, et se spécialise dans l’édition de logiciels destinés au e-commerce et à la vente « omnicanal ». La start-up propose des solutions de marketplace destinées aux distributeurs B2C (particuliers), aux grossistes B2B (entreprises) et aux industriels. Elle devient une licorne en 2020, avec une valorisation d’1,5 milliard de dollars.

 

OVHcloud, l'hébergeur numéro 1 en Europe 

OVHcloud a été fondé en 1999 et propose des services de cloud computing. Il s’agit aujourd’hui du premier hébergeur de sites européen. Valorisée à 1,2 milliard d’euros lors d’une levée de fonds en 2016 qui lui permet de devenir une licorne, le montant de sa valorisation oscille aujourd’hui entre plusieurs estimations, qui vont de 1,1 milliard à entre 3,5 et 9,5 milliards de dollars - lorsque celles-ci se basent sur le chiffre d’affaires de 600 millions d’euros en 2019. L’incendie de ses data centers à Strasbourg début mars a retardé son entrée en Bourse, désormais prévue pour l’automne. A son arrivée sur Euronext, OVH quittera le club des licornes françaises. 

 

Shift Technology, le détecteur de fraudes 

Shift Technology est une insurtech créée en 2014. Solution de détection de fraude via l’IA efficace à 75%. Automatisation de la gestion de sinistres et détection des délits pour tous les acteurs de l’assurance. Devenue une licorne en mai 2021, grâce à une levée de fonds de 220 millions de dollars au début du mois, elle est valorisée à 1 milliard de dollars.

 

Vestiaire Collective, la vente de seconde main version luxe 

Créé en 2009, Vestiaire Collective est une plateforme de vente en ligne de vêtements de luxe et de créateurs de seconde main. Le 1er mars, grâce à une levée de fonds de 178 millions d’euros, qui signe l’entrée au capital du groupe Kering (5%), la start-up devient une licorne. Elle est aujourd’hui valorisée à 1 milliard de dollars.

 

Voodoo, l'éditeur de jeux gratuits 

Voodoo est un éditeur de jeux vidéo créé en 2013. Avec une durée de vie assez courte, les jeux proposés sont faciles d’utilisation et gratuits. L’éditeur réalise en 2018 une levée de fonds de 200 millions de dollars avec l’entrée de Goldman Sachs au capital, et termine la même année avec un chiffre d’affaires de 325 millions d’euros, soit une augmentation de 357% par rapport à 2017. En 2020, la licorne est valorisée 1,2 milliard d’euros, soit 1,4 milliard de dollars, suite à l’entrée au capital du Chinois Tencent. Si les deux tiers de ses salariés se trouvent en France, le reste se répartit en Turquie, au Japon, au Royaume-Uni et à Singapour, avec un score de 3,7 milliards de téléchargements de jeux dans le monde.

 

Ynsect, l'agro-alimentaire responsable 

Ynsect est une start-up dans le domaine de l’agroalimentaire créée en 2011, qui propose des produits d’alimentation animale et humaine ainsi que des engrais à base d’insectes. Riches en protéines, les farines d’insectes sont pour Ynsect la solution pour relever le défi de l’alimentation de la population mondiale et du réchauffement climatique. Avec 372 millions de dollars levés en 2020, Ynsect est aujourd’hui valorisée à 1 milliard de dollars.

 

25 licornes d’ici à 2025 : un objectif qui gagne en crédibilité

L’objectif affiché d’Emmanuel Macron de compter 25 licornes en France d’ici 2025 semble donc largement atteignable, et devrait venir récompenser une politique favorable au développement et à l’investissement dans les start-up. Une forte croissance qui donne à la France la possibilité d’espérer rattraper son retard et devenir, à terme, leader européen du secteur, alors qu’elle fait aujourd’hui la course en seconde position, derrière le Royaume-Uni et ses 37 start-up fin 2020.

Caroline Chambon

Caroline Chambon

Etudiante en relations internationales à Sciences Po Saint-Germain-en-Laye, Caroline a rejoint lepetitjournal.com en mars 2021 en tant que stagiaire à la rédaction.
0 Commentaire (s) Réagir