Airbnb et télétravail : un nouveau marché florissant grâce aux nomades digitaux

Par Maël Narpon | Publié le 23/01/2023 à 18:00 | Mis à jour le 24/01/2023 à 14:53
Une nomade digitale travaillant depuis l'étranger et logée par Airbnb

Nombreux sont ceux qui ont adopté le travail à distance tout en changeant continuellement d’endroit. Ces nomades digitaux font les affaires de la plateforme de location Airbnb, qui a vu le nombre de séjours longue durée doubler entre 2019 et 2022. 

 

L’entreprise de location de logements Airbnb mise gros sur les jeunes travailleurs qui privilégient maintenant le télétravail pour exercer leur activité en changeant régulièrement de lieu. Le co-fondateur et chef de la stratégie de la plateforme Nate Blecharczyk a relevé, dans un entretien pour le média économique Quartz, que le nombre de séjours longue durée a doublé entre 2019 et 2022 avec la démocratisation du télétravail. 

 

Une personne en télétravail dans son airbnb

Les nomades digitaux, un tout nouveau marché florissant pour Airbnb

Airbnb ne s’en cache donc pas, le nouveau marché qui s’est développé à l’heure du Covid n’est pas pour lui déplaire. D’après Nate Blecharczyk, le travail à distance aurait déjà un impact très marqué sur l’activité de son entreprise. Au cours du deuxième trimestre 2022, le nombre de nouveaux hôtes de moins de 25 ans a connu une augmentation de 90% par rapport à la même période en 2021. Une donnée que le co-fondateur de la plateforme attribue à la nouvelle flexibilité dans le monde du travail et aux jeunes travailleurs sans enfants, qui deviennent aussi bien hôtes que visiteurs. 

 

Les chiffres du deuxième trimestre 2022 d’Airbnb en disent plus encore sur le développement du nomadisme digital, notamment avec l’augmentation drastique des séjours longs de plus de 28 jours. Ceux-ci ont tout simplement doublé en comparaison du premier trimestre 2019. Airbnb table donc sur une croissance exponentielle du travail à distance, jugeant que les entreprises seront à l’avenir forcées de céder face à l’augmentation du nombre de personnes préférant ce mode de travail. La firme californienne elle-même donne d’ailleurs la possibilité à ses propres employés de télétravailler comme bon leur semble et d’où ils le souhaitent. 

 

Un nomade digital travaillant depuis l'étranger et logée par Airbnb

Un développement du télétravail profitable à Airbnb mais moins pour les populations locales 

Si d’un côté Airbnb se frotte les mains grâce à cette tendance, ce n’est pas le cas de certaines populations locales qui craignent de voir le coût des logements augmenter. C’est notamment le cas à Mexico où des millions d’expatriés se sont précipités depuis la crise sanitaire. La simplification des démarches et la création d’un visa spécial pour les nomades digitaux a attiré un grand nombre d’Européens et d’Américains sur le sol mexicain, provoquant la hausse des prix de l’immobilier et déclenchant la colère des locaux. 

 

Dans ce contexte, un accord a pourtant été passé par la mairie de Mexico avec Airbnb et l’Unesco afin de faire de Mexico “la capitale du tourisme créatif”. Face à la crainte des Mexicains de voir le coût des loyers prendre encore de l’ampleur, la maire de la capitale, Claudia Sheinbaum, a assuré que son administration veillerait au grain afin d’empêcher toute augmentation abusive dans les zones où s’installent les nomades digitaux.

 

Connaissez-vous le nomadisme digital ?
Choices
Mael Narpon - journaliste junior Londres

Maël Narpon

Diplomé d'une licence de sociologie à Pau et à Athènes, il intègre ensuite l'IEJ Londres. Il effectue un stage avec lepetitjournal.com Londres puis rejoint l'édition internationale en tant qu'alternant dans le cadre d'un Master à l'IEJ Paris.
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique
À lire sur votre édition internationale