Le Mexique en a marre des nomades digitaux

Par Damien Bouhours | Publié le 18/08/2022 à 17:45 | Mis à jour le 19/08/2022 à 09:42
Des nomades numériques au Mexique

Alors que le Mexique a accueilli des millions d’expatriés, notamment américains, depuis la crise sanitaire, les Mexicains ne voient pas le phénomène d’un bon oeil. Ils ont dans leur viseur les nomades numériques qui, de par leur simple présence, font flamber les prix.

 

Depuis la pandémie, ils sont nombreux à vouloir travailler à distance et à vivre dans un pays où le climat est plus doux, les restrictions moins fortes mais surtout où la vie est moins chère. Le Mexique est de ce point de vue là, l’un des grands gagnants de la crise et est ainsi la meilleure destination où s'expatrier en 2023. Pourtant à trop vouloir attirer les touristes et les nomades numériques, le pays s’attire l’ire de ses habitants, qui parlent même d’un néocolonialisme des télétravailleurs expatriés.

 

Les nomades numériques font flamber les loyers à Mexico

Le Mexique a simplifié les démarches administratives pour les digital nomades du monde entier. Valable pour un an, ce visa spécifique est renouvelable quatre ans. Cela a fait la joie des nomades numériques européens mais surtout américains qui ont vite traversé la frontière pendant la pandémie. Résultat : l’arrivée massive de ces riches expatriés a fait flamber les loyers à Mexico, forçant ainsi de nombreux habitants à s’éloigner de la ville. Ces nomades numériques payés en dollars ou en euros peuvent prétendre à une meilleure qualité de vie que les locaux. Ces derniers exaspérés les prennent pour cibles et fustigent même ce « néo-colonialisme ».

 

A l’image des influenceurs fraichement débarqués à Dubai, ces nouveaux arrivants ne sont pas non plus aimés des expatriés de longue date qui critiquent leur mépris de la culture locale et des Mexicains. On peut ainsi lire sur certaines affiches placardées en anglais dans la ville : “New to the city? Working remotely? “You’re a f—ing plague and the locals f—ing hate you. Leave.” (Vous êtes nouveau en ville ? Vous travaillez à distance ? Vous êtes une putain de peste et les habitants vous détestent. Partez.)

Damien Bouhours

Damien Bouhours

Diplômé de sociologie à l'Université de Nantes et Tromsø (Norvège), il a vécu plus d'une décennie en Asie du Sud-Est (Laos et Thaïlande). Il a rejoint lepetitjournal.com en 2008 dont il est directeur éditorial et partenariats.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Mexico !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale