Samedi 22 septembre 2018
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

L’électro made in France : une success-story traversant les frontières

Par Adrien Filoche | Publié le 19/02/2018 à 22:00 | Mis à jour le 21/02/2018 à 16:05
France, Electro, David Guetta, Daft Punk, Petit Biscuit, DJ Snake, Kungs

L’électro Made in France, c’est une flopée d’artistes pour des mélodies les plus envoûtantes et entrainantes les unes que les autres. De David Guetta à Daft Punk, en passant par DJ Snake ou encore Petit Biscuit, la musique électro française regorge de virtuoses reconnus bien au-delà de nos frontières.


66. C’est le nombre de certifications pour les albums et les singles made in France en 2017. Il existe plusieurs niveaux de certifications, allant pour les albums de disque d’or (50.000 ventes) à disque de diamant (500.000 ventes). Un single est certifié dès lors que son nombre de vues en streaming dépasse la barre des 10 millions. Le Bureau Export, organisme chargé de soutenir les productions musicales françaises à l’étranger, recense une progression de 74 % des certifications par rapport à 2016. Principal moteur de cette hausse, l’électro français, qui s’exporte de plus en plus à l’international.

 

Les précurseurs de la French Touch

Même si son nom est parfois décrié, David Guetta est depuis les années 1990 l’incarnation de cette French Touch avec sa music house et électro. De cette génération émergent une pléiade de talents made in France. Dans un style électro house, Martin Solveig ou encore Bob Sinclar rythment les années 2000. Et puis qui d’autre que les iconiques vengeurs masqués Daft Punk pour représenter l’électro français à l’international. Leur album Random Access Memories (2013) explose tous les records. Le titre Get Lucky s’écoule a plus de 700.000 copies en Angleterre, cinq petites semaines après sa sortie. Numéro un des ventes en France dès sa sortie, le single Starboy (2016), en featuring avec The Weeknd, a déferlé sur la planète, séduisant par sa noirceur et sa sensualité le Mexique, le Canada, la Suède, ou encore la Nouvelle-Zélande. Le hit atteint même la première marche du Hot 100 américain à la fin de l’année 2016. Une première pour le groupe.

 

La France : un nid de virtuoses de l’électro 

Une barrière électronique s’ouvre, à travers de laquelle se faufilent de plus en plus d’artistes. DJ Snake, 31 ans, peut se vanter d’avoir collaboré avec des grands noms. Son titre Let Me Love You (2016), en collaboration avec Justin Bieber, compte plus de 500 millions de clics sur Youtube. Véritable porte-drapeau de l’électro français dans le monde, le virtuose fait depuis deux ans la fermeture de l’Ultra Music Festival de Miami.

De la même génération, Feder, 30 ans, est aussi considéré comme un prodige de l’électro. Son single Goodbye (2015), un morceau électro-folk envoûtant, cumule près de 50 millions de vues sur Youtube. La même année, sous l’impulsion de son succès, il prend part au mythique festival Tomorrowland en Belgique. 

2017 est aussi une année faste pour le duo français Justice. Après une tournée internationale, avec une apparition au mythique festival californien Coachella, Justice est revenu en France en octobre dernier pour un concert à guichet fermé à l’AccorHotels Arena. Leur album Cross (2007) est le troisième album le plus vendu à l’étranger avec 620.678 exemplaires.  

 

Le jaillissement d’une nouvelle génération

Depuis quelques années, une nouvelle génération de talents, plus jeunes les uns que les autres, vient tutoyer les sommets. Du haut de ses 20 ans, Kungs est un véritable phénomène. Valentin Brunel, de son nom hors des scènes, signe en novembre 2016 son premier album Layers. Parler de succès est un euphémisme, Layers est le deuxième album français le plus vendu à l'étranger (683.023 exemplaires et certifié diamant). Son single This Girl a connu un succès colossal en cumulant plus de 1,2 milliard de vues en streaming. Le jeune Toulonnais est ainsi en tête du classement des artistes français qui s’exportent le mieux hors de l’Hexagone en 2017. 

Autre climat et autre style, le normand Petit Biscuit est aussi une des étoiles montantes de cette génération dorée. Il fait partie des révélations de l’année 2017, avec notamment le titre Sunset Lover (60 millions de vues sur Youtube). A seulement 18 ans, les projecteurs sont braqués sur Medhi Benjelloun. Petit Biscuit ne compte pas stopper son ascension fulgurante. Le musicien se produira cet été à l’édition 2018 du festival Coachella, aux côtés de têtes d’affiche comme Kendrick Lamar, The Weeknd, ou encore Eminem. 

Pour ces jeunes artistes, les grands festivals restent les meilleurs moyens pour se faire un nom à l’international. Des événements, comme le mythique et insulaire Tomorrowland (près de 200 000 festivaliers en 2017) sont autant de formidables tremplins pour eux. 
 

Nous vous recommandons

292fc5e8-11b1-47f3-af45-881519adf045

Adrien Filoche

Étudiant en Mastère de Journalisme spécialisation Internationale à Nice, je suis depuis janvier 2018 au sein de la rédaction de Paris du petitjournal.com
0 Commentaire (s)Réagir

Société

SOCIÉTÉ

Français VS malbouffe : le match de la honte

Que celui qui n’a jamais mangé du Nutella à la cuillère en cachette ou dîné de chips et de cacahuètes trois jours de suite jette la première pierre ! D’après une enquête Ifop, la quasi-totalité...

Ma Vie d'Expat

Shanghai Appercu
HUMOUR

La Ptite Lu - "Les amis"

Retrouvez dans le Petit Journal Shanghai, une fois par mois, La Ptite Lu, cette jeune Française de Shanghai, qui décrypte sa vie quotidienne en Chine avec humour et tendresse.

Voyage

EXPO T-Rex : un dinosaure à Paris !

C’est au jardin des plantes que le fameux dinosaure T-Rex (ou Trix) a élu domicile dans le cadre d’une exposition qui lui est consacrée. Trix a même fait l’objet de prolongations tant le succès...

Sur le même sujet