Samedi 25 septembre 2021
Édition Internationale
Édition Internationale
TEST: inter

Comment aider à l’accès à l’eau potable dans le monde ?

Par Article Partenaire | Publié le 02/11/2020 à 15:37 | Mis à jour le 02/11/2020 à 16:12
accès eau potable

Dans le monde, des milliards de personnes n’ont pas accès à l’eau potable et à des toilettes hygiéniques. Selon un rapport de l’Organisation mondiale de la santé, on évalue à 2,2 milliards le nombre de personnes qui ont toujours des difficultés d’approvisionnement sérieux. Même si l’accès à l’eau potable et aux toilettes s’est amélioré ces dernières années, des problèmes persistent. Quels sont les meilleurs moyens pour en venir à bout de ce défi d’envergure mondial ?


Quel est l’état des lieux de l’accès à l’eau potable dans le monde ?

L’un des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) est celui concernant l’eau potable a été atteint et dépassé en 2010, lorsque 89 % de la population mondiale avait accès à des sources d’eau potable améliorées. Les moyens d’atteinte de cet objectif incluaient la mise en place de réseaux d’eau, des forages et de puits protégés par des institutions internationales, nationale et par des organismes privés comme life-ong.org.


Des rapports successifs des organismes onusiens ont ainsi révélé que le nombre de personnes ayant des difficultés d’approvisionnement en eau potable a diminué de moitié depuis 2000. Cette tendance à la baisse ne s’applique toutefois pas partout : dans de nombreux pays d’Afrique subsaharienne, le nombre de personnes confronté à ce problème fondamental a en fait augmenté. Surtout dans des pays où la population a également augmenté rapidement depuis le début du siècle. L’assemblée générale des Nations Unies a donc fait un pas supplémentaire en reconnaissant l’eau potable et l’assainissement comme un droit humain, ce qui signifie que chacun devrait avoir accès à l’eau potable et à un assainissement de base.


Quelles sont les causes des problèmes d’accès à l’eau potable dans le monde ?

Si 2,5 milliards de personnes, dont près de 400 millions d’enfants, sont privées des conditions d’hygiène les plus élémentaires, les causes sont bien connues. D’abord, la concentration de nombreuses personnes dans des zones spécifiques a entrainé un épuisement de leurs propres ressources naturelles et à la nécessité de transporter de l’eau propre depuis d’autres zones plus reculées. Avec l’accroissement démographique, les usages ont augmenté ainsi que les besoins en eau. Dans les trois secteurs traditionnels de la consommation d’eau, l’agriculture, les ménages et l’industrie, les besoins sont croissants et participent largement à la lutte contre la faim dans le monde. Ensuite, l’exploitation abusive et les nouveaux usages de la terre ont eu un certain nombre d’implications pour cette ressource, la rendant encore plus rare. Enfin, il y a le gaspillage dû aux pertes, aux fuites, aux raccordements illégaux qui représentent une grande partie de la consommation d’eau propre.


Comment mieux fournir l’eau potable aux populations vulnérables ?

On estime à environ 326 millions de kilomètres cubes la quantité totale d’eau qui existe sur la terre entière. En fait, la Terre a la même quantité d’eau qu’elle avait quand elle s’est formée. À partir de là, il est possible d’imaginer une terre où tout le monde ait facilement accès à l’eau potable.


Dans certains pays comme la Jordanie ou dans des États d’Afrique de l’est, l’approvisionnement en eau est un défi de taille. À cet égard, la science doit jouer un rôle de premier plan. L’idéal est d’investir dans des solutions scientifiques intégratives pour le développement durable. Elles peuvent inclure par exemple :


- Des études scientifiques des changements dans la quantité d’eau transportée par les rivières ;
- Les moyens de prédiction et de lutte contre les sécheresses de grande envergure ;
- La compréhension du fonctionnement des systèmes fluviaux en tant que ressource en eau potable ;
- Des solutions pérennes pour le traitement durable des germes dans de plus grandes quantités d’eau ;
- Les moyens innovants de traitement des eaux souillés, de dessalement et d’approvisionnement de zones isolées…

 

Combattre le changement climatique qui aggrave la situation

Le changement climatique et son lot de perturbations et d’effets néfastes (changement dans l’intensité, la durée et la répartition des précipitations au fil des saisons) affectent l’approvisionnement en eau potable. En exacerbant les conditions de vie, en causant des déplacements constants de populations, ces phénomènes influencent directement la quantité et la qualité de l’eau potable disponible. Les changements climatiques sont également à l’origine des concurrences pour des ressources en eau limitées provoquées par des dommages occasionnés sur l’environnement. Dès lors, il devient impératif d’en faire une priorité. Car d’ici 2040, près d’un enfant sur quatre dans le monde vivra dans une région touchée par une sécheresse extrême si aucune action immédiate n’est entreprise.

Article Partenaire

Les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de lepetitjournal.com. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.
0 Commentaire (s) Réagir

lepetitjournal.com fête ses 20 ans

Lima Appercu

20 plats typiques du Pérou

Grâce à son héritage et ses produits locaux, le Pérou est renommé pour son art culinaire. En cette veille de journée mondiale de la gastronomie, nous vous proposons une sélection de 20 mets nationaux

Expat Etudiant

Lima Appercu

Étudier à Lima : le guide pratique

Une envie de poursuivre vos études à l’étranger, de découvrir une nouvelle culture et de perfectionner votre espagnol ? Voici quelques informations susceptibles de vous intéresser.