Vendredi 14 mai 2021

"l’EFIS offre un cadre éducatif français au cœur d’un système indien"

Par Capucine Canonne | Publié le 04/03/2020 à 01:00 | Mis à jour le 04/03/2020 à 11:05
Photo : EFIS : Une école française au coeur d'un établissement éducatif indien : SISHYA
efis sishya chennai inde aefe

 

Le saviez-vous ? A Chennai, existe une Ecole Française au coeur même d'un établissement éducatif Indien, SISHYA. Lepetitjournal.com Chennai a rencontré sa Directrice, Karine Castel pour en savoir plus.
 

Bonjour Karine Castel, vous êtes la Directrice de l’école française de SISHYA, l’EFIS  à Chennai, lepetitjournal.com est ravi de faire votre connaissance ainsi que celle de votre école au profil unique, n’est-ce pas ?

Bonjour lepetitjournal.com de Chennai, bienvenue à SISHYA, école Indienne 100% anglophone [créée en 1972, qui accueille aujourd’hui 1200 élèves] au cœur de Chennai avec une « antenne » française ouverte en 2011. Cette entité a été créée au départ à partir d’une demande de l’entreprise Michelin qui fournissait les professeurs et le directeur. En 2016, un changement de politique chez Michelin a modifié la gestion ; Les époux Thomas, fondateurs de SISHYA, reprennent les rênes. La structure a pu ainsi perdurer à Chennai. Depuis 2012, l’école est d’ailleurs homologuée AEFE et cela donne une garantie pour les parents d’avoir une continuité reconnue dans la scolarité de leurs enfants [à l’image du Lycée de Pondichéry comme l’évoque son proviseur ici].

 

sishya chennai école inde
Etablissement éducatif Indien SISHYA à Chennai accueillant 1200 élèves

 

efis sishya chennai
Au coeur de Sishya, l'EFIS, Ecole Franco-Indienne accueillant une vingtaine d'élèves 

 

Effectivement, je trouve le projet de l’EFIS [Ecole Franco-Indienne de SISHYA] très intéressant et unique, nous ne sommes pas du tout prisonniers de quoique ce soit, même si nous avons bien entendu un cadre qui nous donne la voie. Nous avons une équipe qui est incroyablement « moteur » et inventive, tournée vers la réussite des élèves. Pour une directrice comme moi, c’est très épanouissant ! Les inscriptions à l’EFIS peuvent se faire tout au long de l’année, idéalement avant le mois de mai, avec une rentrée mi-août.

 

Racontez-nous un peu la vie de l’école ?

La journée commence par l’assemblée dans l’école SISHYA avec l’ensemble des élèves de l’établissement. C’est un moment collectif mené par la principale, c’est un temps d’informations, de chants et de recueillement. Cette année, l'EFIS accueille 26 élèves, 20 en primaire, 6 au collège (mais cela tourne plutôt autour de 12 à 15 élèves habituellement). Une particularité : les élèves de maternelle [moyenne et grande sections] intègrent les classes indiennes toute la matinée, de 9h à 12h. C’est un apprentissage progressif de l’anglais. Avant et après, ils ont classe avec Anouk, institutrice, qui se charge de tout ce qui n’est pas académique : j’entends par là la création, l’art, la musique et sortie découverte dans des parcs par exemple. Ils apprennent en faisant. Les collégiens sont situés dans un autre bâtiment avec une salle commune utilisée pour le cinéclub et les regroupements et où une bibliothèque leur est proposée (en roulement avec le Lycée de Pondichéry).

 

vie école EFIS SISHYA chennai inde

 

Pendant notre discussion, nous croisons sur notre chemin des élèves français, enfants d’expatriés. Ils nous racontent avec leurs mots qu’ils apprennent ici beaucoup de choses, surtout l’anglais. Ils apprécient passer du temps avec des élèves indiens, «  c’est rigolo d’avoir des copines indiennes » « je joue tous les jours au foot avec les copains indiens ». Pour Noémie, collégienne, ce qui lui plait, ce sont les classes en petit comité [3 élèves dans sa classe] « si on ne comprend pas quelque chose, on a le temps de nous expliquer, on peut plus participer, les professeurs s’adaptent à nous car ils ont le temps de le faire. » Nous continuons notre visite de l’établissement, et rencontrons Agnès, « la mémoire collective de l’école française » puisque cette professeure est là depuis sa création. Il y avait 3 élèves à l’époque. Elle nous parle de l’immense avantage d’être intégré à une école indienne « cela apporte beaucoup aux élèves, cela leur donne des ouvertures sur le pays, sur la culture indienne et des repères historiques. De plus, apprendre l’anglais a tout de suite du sens ici, ils comprennent immédiatement l’intérêt de cette nouvelle langue. Et l’école indienne nous apporte beaucoup à travers des concours de danse, de kolams, des spectacles culturels qui enrichissent l’expérience des enfants français et francophones. »

 

Quels sont les projets de l’Ecole Française ?

Nous sommes plutôt dans la continuité de ce qui marche bien aujourd’hui, je n’ai pas de grands projets à annoncer.  Notre objectif est vraiment de gagner en effectifs. Nous pensons que cela apporterait un peu plus de confort pour les élèves et les professeurs. Pour cela, c’est important pour nous de développer notre communication et notre visibilité ; nous avons de nombreux évènements qui rythment l’année et nous aident ainsi à être visible : un grand spectacle fin août impressionnant, l’Exhibition Day  (portes ouvertes pour les parents), des fêtes de Noël, une Kermesse annuelle, et l’Overnight Camp, un évènement où les élèves de SISHYA restent dormir tout le weekend au sein de l’école ! Très original, ils adorent. 

 

spectacles évènements annuels efis sishya chennai inde

 

Enfin, ponctuellement, nous mettons en place des rencontres comme très prochainement la venue d’Aurélie Gandit, danseuse, performeuse et chorégraphe, à l’occasion des francophonies. A ce propos, le festival des francophonies approche [NDLR : du 21 au 29 mars 2020 auront lieu 20 événements culturels, dans des disciplines variées, associant une réflexion sur l’environnement, la jeunesse et la place de l’art dans la ville, programme prévisionnel ici] et nous avons l’occasion d’organiser un spectacle sur la scène de l’Alliance Française.

 

Vous êtes Directrice de l’école française de SISHYA depuis près d’1 an, pouvez-vous nous en dire plus sur votre parcours  et vos impressions de l’Inde ?

Je suis attirée depuis toujours par l’éducation nationale. Dès ma licence de lettres, j’ai enseigné pendant 13 ans et ai décidé d’évoluer sur des missions d’encadrement. J’ai donc passé le concours de personnel de direction et suis devenue Principale adjointe dans 2 établissements en France. Puis l’expatriation s’est présentée, j’ai suivi mon mari. J’ai eu la chance d’être d’abord embauchée par SISHYA comme enseignante de français au collège de l’école Indienne. J’ai ensuite candidaté pour le poste de directrice. Le projet de l’EFIS est très épanouissant, nous sommes une équipe de 7 professeurs, très inventive et créative. Nous développons notre communication via les réseaux sociaux ou une newsletter hebdomadaire, il y a tant de choses à raconter et à dire !

 

équipe professeurs inde chennai efis sishya
Karine Castel avec une partie de l'équipe professorale de l'EFIS "inventive et moteur" 

 

C’est la 1ère fois que j’ai un poste à l’étranger, j’ai trouvé très enrichissant de connaître le système éducatif indien. A SISHYA, les élèves sont répartis en 4 maisons différentes qui portent des noms de rivières indiennes. Au sein des maisons, il y a une grande solidarité, les grands s’occupent des plus petits. Je trouve que cette entraide et cette stabilité [rappelons que SISHYA a la volonté assumée de ne pas grandir et garder les élèves du début à la fin de leur scolarité] sont de bons exemples pour nos écoles. Ce qui me plait aussi est le support AEFE et les liens que l’on peut avoir entre établissements à l’étranger. Nous nous inspirons mutuellement des expériences de chacun. A la différence de postes en France, je trouve que l’on est plus en ouverture sur ce qui se fait à l’étranger et les méthodes pédagogiques mises en place ailleurs. Les réseaux AEFE permettent aux personnels de l’Education Nationale de belles opportunités d’expatriations, toutes en découvertes culturelles et pédagogiques. Vivre une telle expérience à Chennai et à l’école EFIS-SISHYA est une vraie chance ; je n’oublierai jamais cette étape incroyable de mon parcours.

 

Le mot de la fin ?

Je voudrais insister que l’originalité de l’école Française de SISHYA : nous sommes à la fois dans la continuité et la découverte. Nous offrons un cadre et un système français traditionnel, c’est rassurant, et en même temps, nous proposons une ouverture sur un pays et une culture que l’on découvre chaque jour, ce qui nous aide à être en phase avec le pays qui nous accueille, l’Inde. 

Un grand merci Karine Castel pour cet échange et cette visite. Si vous avez des questions (ou pourquoi pour une demande d’inscription), rendez-vous sur https://www.efis-chennai.com/ , par mail, efisdirection@gmail.com, ou sur Facebook  - EFIS , New No. 2, 2nd Street, Padmanabha Nagar, Adyar,  600020 Chennai

 

efis sishya ecole chennai inde

 

 

Nous vous recommandons

CANONNE_fmt-carre

Capucine Canonne

Directrice de la publication et rédactrice en Chef de l’Edition lepetitjournal.com de Chennai. Jeune maman et expatriée en Inde, elle crée l'édition de Chennai en août 2019 ; un prolongement de ses expériences en radio, TV et presse écrite.
0 Commentaire (s)Réagir