Mardi 25 septembre 2018
Cambodge
Cambodge
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Expo : Au coeur des marchés du Cambodge

Par Leïla PELLETIER | Publié le 08/02/2018 à 19:00 | Mis à jour le 09/02/2018 à 09:23
Photo : Market-Disoriented exposé par Yamada Takakazu et Chhan Dina © Hong Menea / Phnom Penh Post
takakazu-yamada-and-chhan-dina-pose-with-paintings-of-market-life-to-be-on-display-beginning-this-evening-at-the-plantation-and-running-until-march-19.-hong-menea

La Lotus Pond Gallery de Plantation accueille jusqu’au 19 mars Market – Disoriented, une exposition signée des pinceaux de Yamada Takakazu, peintre japonais et fondateur de l’école d’art éponyme basée à Phnom Penh, et de Chhan Dina, une artiste locale dont les toiles ont déjà été exposées en France, à Singapour et aux Etats-Unis.

Les deux amis, chacun très admirateur de l’univers artistique de l’autre, ont décidé de travailler en collaboration et d’explorer un thème commun : celui des marchés cambodgiens. Ces lieux emplis d’authenticité, de vie et d’histoires font partie intégrante de l’identité du pays. Cette exposition coïncide avec le 65ème anniversaire des relations diplomatiques entre le Cambodge et le Japon.

Yamada Takakazu et Chhan Dina ont pris le temps de déambuler dans différents marchés de Phnom Penh, Siem Reap ainsi que Mondulkiri et se sont inspirés des gens qu’ils ont pu y rencontrer, de leurs sourires, des étals colorés ou encore de la diversité de ce que l’on peut y trouver. 

 

peintures-yamada-chhan

 

Sur des toiles encores blanches, Yamada Takakazu et Chhan Dina ont chacun pu exprimer leur vision. À travers leur art, ils ont souhaité dépeindre cette explosion sensorielle que procure les marchés : des odeurs, des goûts, des visions et des sons qui peuvent parfois désorienter.  

« Les marchés du Cambodge sont un microcosme de sa culture et de sa société. Ils incarnent un chaos organisé et nous plongent dans les passions de la vie quotidienne. »

Lors de l’inauguration, les tableaux disposés côte à côte, sur les murs entourant le patio, mettent en lumière les techniques et styles si différents des deux artistes. Les tracés fins et précis de Yamada et le travail de peinture plus abstrait de Dina entrent en contraste et viennent se compléter à merveille. 

 

Infos pratiques :
Lotus Pond Gallery, Plantation, #28, Street 184, Phnom Penh
Du 8 février au 19 mars

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire au Cambodge ?

J'AI TESTÉ POUR VOUS

Cocktails à domicile, une recette à succès

Tomoka Cocktail Company n’est pas un énième bar ouvrant ses portes à Phnom Penh. En effet, cette entreprise a importé au Cambodge un concept complètement nouveau, la livraison de cocktails.

Vivre au Cambodge

EDUCATION

Un nouveau directeur pour l’école française internationale

Ancien professeur des écoles en France, Benoît Gaudriot est arrivé au Cambodge durant l’été pour prendre ses fonctions en tant que directeur de l’école française internationale (EFI) à la rentrée 2018