Mercredi 16 octobre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Vicky Lemaire, nouvelle metteuse en scène de la troupe francophone

Par Victor Bernard | Publié le 31/10/2018 à 20:00 | Mis à jour le 01/11/2018 à 12:13
vicky_lemaire

Fraîchement arrivée à Phnom Penh, Vicky Lemaire est devenue la metteuse en scène de la troupe de théâtre francophone. Une mission qui la comble mais dont elle souhaiterait étendre l’impact.

Passionnée de danse et de théâtre depuis son plus jeune âge, Vicky Lemaire s’est lancée dans des études de droit, puis arrive à Paris où elle débute une école de danse et de théâtre pour suivre ses passions. Après avoir exercé de nombreux emplois dans le cinéma sur des tournages, elle a assisté pendant trois ans une metteuse en scène parisienne. Passionnée de voyages, elle décide alors de partir en Australie mais, rattrapée par une amie, elles réalisent ensemble un film dont Vicky avait écrit le scénario quelque temps auparavant. Les bleus à l’âme, clin d’œil à Sagan, a été envoyé cette année à la Berlinale, le célèbre festival de cinéma de la capitale allemande.

Restée en Australie cinq mois, Vicky ne trouve pas le temps de créer comme elle en a l’habitude et sent sa flamme artistique s’éteindre peu à peu. Alors qu’elle cherche un nouveau départ, Vicky et son mari arrivent courant 2018 au Cambodge, dont la capitale les avait charmés quelques années auparavant.

Ici, après avoir rencontré de nombreux acteurs de la communauté française et de la vie culturelle au Cambodge, elle finit par rencontrer les membres de la troupe de théâtre francophone de Phnom Penh, pour qui elle se propose d’être la metteure en scène. Très vite intégrée à cette petite famille, ils programment deux pièces pour début 2019 : La Maison de Bernarda Alba, de Federico Garcia Lorca, qui sera jouée les 8,9 et 10 février, et Juste la fin du monde, de Jean-Luc Lagarce, jouée les 8,9 et 10 mars. Les 17 comédiens de la troupe se répartissent donc entre ces deux pièces.

Un atelier théâtre au Cloud

Ayant beaucoup d’expérience dans le théâtre amateur, notamment en tant que metteuse en scène, Vicky Lemaire a ouvert, en parallèle de son travail pour la troupe, un atelier théâtre au Cloud tous les mercredi soir, ouvert à tous. Elle a, pour fidéliser les participants, créé un forfait 12 séances pour 100 dollars, ces séances devant être consécutives. Pour une seule séance, le tarif est de 10 dollars pour 2h.

Avec cet atelier, elle espère pouvoir également créer une pièce sur le long terme, peut-être pour la fin de l’année scolaire 2018-2019, et travaille notamment sur une série de scènes indépendantes, système qui facilite le travail lorsque tous les acteurs ne sont pas forcément présents régulièrement.

ttfp

De son expérience à Phnom Penh Vicky tire un bilan très positif. Elle se rend compte qu’ici, les comédiens, pour la plupart amateurs, ont un réel besoin du théâtre dans leur vie, et cela se traduit par une motivation profonde et un réel engagement sur le long terme, notamment pour la troupe de théâtre francophone, dont certains des membres sont présents au Cambodge depuis plus de 15 ans. La troupe répète tous les lundis et mardis soir au lycée français René Descartes. A la différence du travail dans certaines troupes en France, où les comédiens sont parfois passifs et attendent de nombreuses indications du metteur en scène, les acteurs sont devenus la base solide de cette initiative théâtrale, et participent activement au choix et à la réalisation de la pièce, bien au-delà de leur simple incarnation des personnages.

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Bouillotte ven 16/11/2018 - 06:22

Tout le monde joue Bernarda Alba. Et Lagarce est l auteur contemporain le plus joué. Alors quoi ? Y a t il besoin d un comité de lecteur pour programmer ça ! Ça ressemble à une vie intellectuelle sur les bases de thés entre copines avec des petits biscuits. Franchement Bernarda Alba ..!

Répondre