Dimanche 17 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

RUGBY - François Trinh-Duc revient sur ses origines indochinoises

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 06/07/2010 à 00:00 | Mis à jour le 13/11/2012 à 15:53

Petit tour de l'Asie pour le joueur de rugby François Trinh-Duc qui espère partager sa passion du jeu avec les jeunes espoirs cambodgiens. Rencontre avec un passionné...

Apres un début de carrière remarqué le jeune demi d'ouverture du RC Montpellier, François Trinh-duc, souhaite aujourd'hui promouvoir le rugby en Asie. Il achève donc un voyage entre Hong-Kong, le Cambodge et le Laos. Ce périple a été l'occasion de rencontrer les différents acteurs locaux du rugby et de discuter de la mise en place de partenariats pour développer la pratique du rugby en Asie.

A son arrivée au Cambodge le joueur a assisté a un match des moins de 16 ans, il avoue avoir été étonné par "l'enthousiasme et l'énergie des joueurs, qui sont des éléments essentiels pour être un bon rugbyman."

Les terrains ont été modernisés en 2007, ce qui permet aux joueurs de progresser dans de bonnes conditions. Toutefois le Français souligne qu'il faudrait un staff encadrant plus formé et plus expérimenté, car il est important de sensibiliser les joueurs au danger de la mêlée qui est une phase de jeu importante. "Il faut donc savoir se protéger". Donc l'esprit est présent mais il manque encore de la technique, et c'est justement la différence de gabarit qui rend la technique intéressante.

Un projet sportif et éducatif
Plusieurs idées ont été soumises lors de ses différentes discussions avec les responsables des fédérations cambodgiennes, a lui maintenant de les soumettre et de les défendre auprès des clubs français. L'idée phare est d'envoyer de jeunes espoirs cambodgiens pour des formations plus ou moins longues en France, afin de bénéficier des conseils de professionnels. Parmi les clubs déjà intéressés pour les accueillir on compte le RC Montpellier, l'USAP de Perpignan et l'ASM Clermont auvergne.

C'est un projet à la fois éducatif, sportif et culturel, l'ambition n'est pas professionnel, il s'agit pour le joueur de partager sa passion:"Je veux rendre au rugby ce qu'il m'a apporté". Cette visite a déjà des retombées, car l'USAP de Perpignan s'est manifesté pour proposer d'accueillir des Cambodgiens dans leur centre de formation.

Il espère que la coupe du monde du japon va être positive pour l'Asie en général en apportant des bénéfices économiques mais aussi en promouvant le rugby dans ce secteur.

Marine Le Ray (http://www.lepetitjournal.com/cambodge.html) mardi 6 juillet 2010

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet