Dimanche 23 février 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

NagaWorld : les employés manifestent pour la défense de leurs droits

Par François Camps | Publié le 09/01/2020 à 20:00 | Mis à jour le 12/01/2020 à 15:27
Photo : Des employés de Nagaworld manifestent jeudi 9 janvier à Phnom Penh. Crédits : François Camps / Lepetitjournal.com Cambodge
nagaworld phnom penh casino

Plusieurs centaines d'employés de NagaWorld ont manifesté jeudi devant le complexe abritant casinos, hôtels et restaurants. Ils demandent une hausse de leurs salaires et le retour de la présidente de leur syndicat.

La chaleur n’a pas stoppé les employés de NagaWorld, rassemblés massivement sur le boulevard Sihanouk, face aux tours dorées de l'entreprise malaisienne. Sous leurs parapluies, plusieurs centaines d'employés brandissaient jeudi 9 janvier des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : « Exiger des salaires décents est un droit, pas un crime » ou encore « Nagaworld doit respecter le droit des syndicats ». De l’autre côté du trottoir, à l’ombre, un cordon de policiers et d’agents de sécurité privés leur faisait face. 3000 employés du casino sont en grève.

L’une des premières revendications des manifestants ? La hausse de leurs salaires, pour faire face à l’augmentation du niveau de vie dans la capitale cambodgienne. « Aujourd’hui, les employés du département hôtellerie gagnent environ 200 dollars par mois, et ceux de la section casino, environ 300 dollars », commentait hier Kun Tharo, directeur des programmes de l’ONG Central, venu en observateur. Les premiers demandent une revalorisation de leur salaire à 300 dollars, les seconds, à 500 dollars.

Sur plusieurs affiches, les manifestants exposaient également la photo de Chhim Sithar. Un signe de soutien et une injonction au retour de la présidente du syndicat majoritaire de Nagaworld, représentant 4000 des 8000 employés du groupe. La jeune femme de 30 ans a été mise à pied en septembre 2019 pour avoir apporté son soutien à certains membres de son syndicat. Ceux-ci portaient un t-shirt réclamant une hausse des salaires sur leur lieu de travail. Un t-shirt pourtant interdit par la direction.

Si la manifestation n’avait rien d’illégal, le tribunal municipal de Phnom Penh a publié une injonction appelant les travailleurs à retourner au travail, au motif de troubles à l’ordre public. « Les travailleurs ont pourtant suivi la procédure légale, comme indiquée dans la loi sur les syndicats et le droit du travail », indique Kun Tharo, qui se dit « déçu » de la décision du tribunal.

NagaWorld est l’unique casino licencié de Phnom Penh. En 2018, l’entreprise a enregistré 390,6 millions de dollars de profits, en hausse de 53% par rapport à 2017. Et les derniers chiffres publiés en 2019 indiquent une tendance similaire. Au troisième trimestre, les gains nets enregistrés sur l’ensemble des paris s’établissaient à 616,3 millions de dollars ,en hausse de 28.5% par rapport à la même période l’année dernière.

 

Tant que vous êtes ici, nous avons un petit mot à vous dire. Lepetitjournal.com Cambodge est un média indépendant qui a fait le choix de laisser ses articles en ligne et accessibles à tous. Face au phénomène de baisse des recettes publicitaires qui touche l'ensemble des médias, nous avons besoin de votre soutien.

Si notre travail vous satisfait, vous pouvez désormais nous soutenir via notre compte Tipeee, une plateforme de dons en ligne. Chacune de vos contributions, grande ou petite, nous est précieuse et participera directement à la vie de Lepetitjournal.com Cambodge. Merci !

Nous vous recommandons

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

phnompenhois ven 10/01/2020 - 04:21

2000 ? vous exagerez un peu beaucoup a la folie... je suis passe devant et vu les photos aeriennes, ils n'etaient pas plus d'une centaine...

Répondre