Mardi 19 janvier 2021

L’industrie du textile cambodgienne touchée par la pandémie de Covid

Par Pierre Motin | Publié le 03/05/2020 à 20:00 | Mis à jour le 03/05/2020 à 20:00
Photo : Si la crise sanitaire semble sous contrôle au Cambodge, le Covid-19 va avoir des conséquences délétères pour les ouvrières du textile au Cambodge. Crédits illustration : Juliette Buchez
covid cambodge textile coronavirus

Le secteur de l’industrie textile, un des moteurs de la croissance cambodgienne, prévoit une diminution des commandes de 60 % durant le second trimestre 2020.

Le porte-parole du ministère du travail Heng Sour a indiqué mardi 28 avril que les exportations de produits textiles ont baissé de 20 % durant les trois premiers mois de l’année par rapport à la même période en 2019, ajoutant que la demande pourrait diminuer de 50 % à 60 % durant le second trimestre par rapport à l’année dernière. Le secteur du textile compte environ 600 usines au Cambodge. Dans un pays de 16 millions d’habitants, Il emploie environ 800 000 personnes - dont une très grande majorité de femmes - et fait vivre deux millions de Cambodgiens.

Plus de 130 usines de textile ont d'ores et déjà suspendu leurs opérations. Environ 100 000 ouvrières seraient affectées. 

Après le déclenchement de l’épidémie en Chine fin décembre, le secteur du textile cambodgien a d’abord été touché par le manque de matières premières en provenance de Chine, alors que le géant asiatique subissait de plein fouet l’épidémie. Dans un second temps, l’Union européenne et les Etats-Unis, principaux importateurs des produits d’habillement assemblés au Cambodge, ont mis en place des mesures de confinement strictes, provoquant une chute draconienne de la demande de produits textiles. 

Après avoir initialement annoncé que les ouvriers du secteur textile recevraient 60 % du salaire minimum, le premier ministre Hun Sen a annoncé le 7 avril que chaque ouvrier subissant une suspension de travail allait recevoir 70 dollars par mois. 40 dollars proviendront du gouvernement, tandis que 30 dollars seront payés par l'employeur. Le salaire minimum mensuel des ouvriers du textile au Cambodge s’élève à environ 190 dollars.

La Garment Manufacturers Association in Cambodia (GMAC), principal représentant des producteurs de produits textiles, a demandé en coordination avec la European Branded Clothing Alliance, un regroupement de marques de vêtements européennes, le report de la suspension partielle de l’accord Tout sauf les armes (TSA), qui permet au Cambodge d’exporter sur le marché européen sans payer de droits de douane. En février dernier, la Commission européenne a annoncé une suspension partielle du TSA en raison des violations des droits de l’homme dans le royaume. Cette suspension devrait concerner un cinquième des exportations cambodgiennes. Son coût pour l’économie cambodgienne était alors évalué à environ 1,1 milliards de dollars. La suspension partielle du TSA sera effective à partir du 12 août.

 

Tant que vous êtes ici, nous avons un petit mot à vous dire. Lepetitjournal.com Cambodge est un média indépendant qui a fait le choix de laisser ses articles en ligne et accessibles à tous. Face au phénomène de baisse des recettes publicitaires qui touche l'ensemble des médias, nous avons besoin de votre soutien.

Si notre travail vous satisfait, vous pouvez désormais nous soutenir via notre compte Tipeee, une plateforme de dons en ligne. Chacune de vos contributions, grande ou petite, nous est précieuse et participera directement à la vie de Lepetitjournal.com Cambodge. Merci !

portrait-pierre-motin-300x300

Pierre Motin

Rédacteur en chef Lepetitjournal.com Cambodge (juillet 2018 - juin 2020)
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire au Cambodge ?

Arsène Lupin, le gentleman français qui séduit le monde

La série Lupin: dans l’ombre d’Arsène vient de paraitre sur Netflix. Le célèbre gentleman cambrioleur, qui n’en est pas à sa première adaptation, a déjà ravi le coeur de fans dans le monde entier.