Jeudi 15 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le Cambodge gagne le prix du meilleur riz au monde

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 14/10/2018 à 20:00 | Mis à jour le 14/10/2018 à 20:00
Photo : Crédits : MarPa87 / Flickr Creative Commons
riz_riziere_cambodge

Le riz parfumé cambodgien Malys Angkor a été reconnu vendredi 12 octobre meilleur riz du monde pour l'année 2018.

Un concours mondial s'est tenu du 10 au 12 octobre à Hanoi, le capitale du Vietnam, dans le cadre de la 10e Conférence mondiale du riz. Le riz parfumé Malys Angkor a reçu le prix du meilleur riz au monde vendredi 12 octobre.

Le riz cambodgien a remporté ce titre à quatre reprises : en 2012, 2013, 2014 et 2018.

Le Cambodge a exporté plus de 271 000 tonnes de riz décortiqué pendant les six premiers mois de cette année. En 2017, le royaume a produit 10,5 millions de tonnes de riz - une augmentation de 5% par rapport à l'année précédente - et en a exporté plus de 600 000 tonnes. Selon le ministère de l'agriculture, plus de 60 pays ont acheté du riz cambodgien l'an dernier.

La Chine est le premier importateur de riz cambodgien, suivie par la France et la Pologne. Les exportations en direction du marché chinois ont bondi de 57% l'année dernière.

Près de la moitié du riz cambodgien exporté en contrebande

En mars dernier, l'Organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) publiait des projections selon lesquelles 44% des exportations de riz provenant du Cambodge passeront la frontière en contrebande en utilisant des canaux informels cette année. Selon la FAO, les exportations de riz en 2018 atteindront 1,35 million de tonnes, mais seules 750 000 tonnes de riz seront officiellement enregistrées comme des exportations.

Selon le ministère cambodgien de l'agriculture, ce problème est lié au manque de moulins à riz et à des capacités de stockage trop faibles dans le pays, ce qui oblige les producteurs à vendre leur riz brut à des négociants qui exportent le riz de façon clandestine.

Alors que 80% de la population cambodgienne dépend totalement ou en partie de l'agriculture pour vivre, et que 90% des Cambodgiens vivant sous le seuil de pauvreté vivent dans des zones rurales, la FAO considère que le secteur agricole reste critique pour réduire la pauvreté au Cambodge dans les prochaines années.

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire au Cambodge ?

J'AI TESTÉ POUR VOUS

Une nuit à Phnom Penh

Le trafic et la chaleur étouffante en moins, la nuit est l’un des meilleurs moments pour découvrir Phnom Penh. Voici ce qu’elle propose de mieux, à ses habitants comme aux touristes de passage.