Mardi 26 octobre 2021
TEST: 2248

Hun Sen dément l’existence d’un accord pour une base navale chinoise

Par Pierre Motin | Publié le 24/07/2019 à 20:00 | Mis à jour le 24/07/2019 à 20:00
Photo : Le premier ministre cambodgien Hun Sen. Crédits : AKP
base navale chinoise cambodge

Le gouvernement cambodgien a qualifié de fake news l’information du Wall Street Journal selon laquelle le Cambodge a signé un accord autorisant la présence d’une base navale chinoise dans le royaume.

Le premier ministre cambodgien a démenti l’information du Wall Street Journal selon laquelle le Cambodge aurait signé un accord secret autorisant la présence d’une base militaire chinoise dans le royaume. L’unité de presse et de réaction du conseil des ministres a indiqué que « le premier ministre Hun Sen considère cette dernière fake news comme la plus mauvaise intention contre le Cambodge. »

Dans une interview avec le média en ligne proche du pouvoir Fresh News, le chef du gouvernement cambodgien a déclaré qu’un tel accord n’a pas été conclu, car la constitution du Cambodge interdit l’installation d’une base militaire étrangère dans le pays.

« Pourquoi le Cambodge aurait-t-il besoin de la présence militaire chinoise sur son propre territoire? Nous n’avons eu aucune discussion avec les dirigeants chinois, ni signé d’accord. Arrêtez d'utiliser des informations déformées sur la présence militaire chinoise sur le territoire cambodgien pour nous opposer », a ajouté le premier ministre cambodgien.

D’après le Wall Street Journal, la Chine et le Cambodge ont signé un accord secret permettant à l’armée chinoise d’utiliser une base navale cambodgienne, selon des responsables américains et alliés anonymes proches du dossier. Le quotidien américain indique que l’accord, signé au printemps dernier, donne à la Chine des droits exclusifs sur une installation portuaire située sur le Golfe de Thaïlande, près d’un aéroport en train d’être construit par une entreprise chinoise. Selon une version de travail du document consultée par des responsables américains, la Chine pourrait utiliser cette base pendant 30 ans, puis par renouvellement automatique par tranche de 10 ans. L’armée chinoise pourrait poster du personnel militaire, entreposer des armes et faire mouiller des navires militaires dans ce port.

Emily Zeeberg, la porte-parole de l’ambassade américaine au Cambodge, a déclaré que les Etats-Unis craignent que le fait que le Cambodge permette une présence militaire étrangère sur son sol « perturbe la paix et la stabilité de l’Asie du Sud-Est ».

« Il n'y a rien d'étonnant. Ils trouvent tous les moyens d'empêcher le Cambodge de se développer, […] de renforcer ses capacités militaires. […] Ils déforment des informations, exagèrent ceci et cela pour que le Cambodge soit sombre et pour imposer donc des sanctions contre le Cambodge », a déclaré le ministre cambodgien de la Défense Tea Banh.

portrait-pierre-motin-300x300

Pierre Motin

Rédacteur en chef Lepetitjournal.com Cambodge (juillet 2018 - juin 2020)
2 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Chhor Chhun Chhorn jeu 25/07/2019 - 12:46

Rappelons nous de la guerre de destruction de l'Iraque pour abattre le chien on clame que le chien est enragé. Il est temps que les democrates usa reprennent le pouvoirs et amenent la paix au monde et protéger l'environnement de notre planète exemples Presidents Clinton, Obama qui ont des visions humanitaires et de la paix dans le coeur.Le Cambodge a le droit à la paix et du developpement economique pour nourir leur peuple batisseur de Angkor. Apres la guerre destructrice du Vietnam ,Cambodge et Laos avec des million de morts avons nous assez soufert, soyez charitables et genereux accorder nous le droit de vivre en paix et de devrlopper nos economies pour pour sortir nos peuples de la misère. Si la Chine a financé ces pauvres pays les Etats unis et l'Eu5ope auraient la bonté d'aider ces peuples sortis de la guerre recente.

Répondre
Commentaire avatar

Kimo ven 26/07/2019 - 21:45

Vraiment dèsolé , vous ne connaissez rien à l’histoire ....

Répondre