TEST: 2248

De nouvelles espèces d'oiseaux relâchées dans le parc d’Angkor

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 19/05/2021 à 06:48 | Mis à jour le 20/05/2021 à 04:52
Photo : Grand Calaos - Facebook អាជ្ញាធរជាតិអប្សរា Apsara National Authority
Calaos

L'Autorité Nationale APSARA (ANA) prévoit de relâcher 11 oiseaux de trois espèces rares dans la forêt du Parc Archéologique d’Angkor.

 

Créé en 1995 par décret royal, l’APSARA, l’Autorité pour la Protection du Site et l’Aménagement de la Région d’Angkor/ Siem Reap, est controlée par le Président du Conseil des Ministres, d’une part, et le Ministère de l’Économie et des Finances, d’autre part. Elle lutte pour protéger et sauvegarder le patrimoine culturel, pour aménager le territoire, pour la gestion des eaux et des forêts et pour le développement touristique de la région.

 

hommes portant des caisses d'oiseaux
Facebook -  អាជ្ញាធរជាតិអប្សរា Apsara National Authority -

 

Le 17 mai 2021, l’ANA affirmait sur Facebook avoir réinséré  11 oiseaux sauvages le week-end précédent, en partenariat avec l’administration forestière de Phnom Penh et l’Alliance faunique.

 

L'équipe du projet relâchera d’autres oiseaux dans la forêt dans un avenir proche, affirme l'ANA.

 

Ainsi, nous pouvons désormais compter parmi la faune sauvage du parc d’Angkor, cinq paons, trois grands calaos et trois calaos couronnés, donnés par des organisations de protection de la faune et des communautés locales.

 

calaos couronnés
Calaos couronné

 

Selon l’ANA, ce projet de réinsertion d’animaux sauvages a déjà permis dans le passé de relâcher un certains nombres d'espèces, notamment 11 jeunes gibbons à bonnet qui ont donné naissance à quatre bébés, cinq civettes palmistes communes et quatre loutres à pelage lisse.

Gibbon à bonnet
Gibbon à bonnet

 

Selon un communiqué de presse de l'association de protection de la vie sauvage et des forêts, la Wildlife Alliance, consulté par le Phnom Penh Post en avril, des caméras ont été installées dans la forêt afin de surveiller les animaux. De plus le communiqué affirme la volonté de faire reconnaitre Angkor comme un site du patrimoine naturel au Cambodge et espère que son projet y contribuera.

 

Source : Autorité Nationale APSARA

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'éditon Cambodge.

À lire sur votre édition locale