Déambulations artistiques à l’ambassade de France au Cambodge

Par François Camps | Publié le 04/03/2020 à 20:00 | Mis à jour le 04/03/2020 à 20:16
Photo : Une oeuvre exposée dans le cadre des déambulations artistiques à l'ambassade de France au Cambodge. Crédits : François Camps / Lepetitjournal.com Cambodge
deambulations artistiques france cambodge

Neuf artistes exposent leurs œuvres en plein air dans les jardins de l’ambassade de France samedi 7 mars, de 8h à 16h.

Au milieu des arbres pousse l’art contemporain. Samedi 7 mars, l’ambassade de France au Cambodge ouvre ses jardins le temps d’une journée pour la deuxième édition des « déambulations artistiques ». L’exposition en plein air rassemble les œuvres de neuf artistes, huit Cambodgiens et un Français, dont la majorité a été créée pour l’occasion. Photos, détournement d’objets du quotidien, utilisation d’éléments naturels… L’exposition frappe par la diversité des matériaux utilisés et l’inventivité des artistes, qui ont eu carte blanche pour choisir l’emplacement de leur création dans le parc.

C’est par exemple le cas de l’œuvre en métal rouillé du Français Grégory Gosselin qui représente une scène de chasse arborée du Ramayana. « Je me suis laissé inspirer par les espaces et les volumes de la cour de l’ambassade, déclare le Français. Je voulais faire une œuvre en volume, que l’on peut traverser pour avoir des perspectives et des points de vue différents. » A quelques mètres de là, Makara, le dragon fait de plastiques recyclés sort de l’imaginaire de l’artiste cambodgien Seckon Leang. Pour lui, son œuvre raconte « le cycle de la nature … aujourd’hui indissociable de l’omniprésence du plastique » explique le créateur.

 

déambulations artistiques ambassade cambodge
Une oeuvre exposée dans le cadre des déambulations artistiques à l'ambassade de France au Cambodge. Crédits : François Camps / Lepetitjournal.com Cambodge

 

Les œuvres resteront un mois dans le jardin de l’ambassade, puis seront exposées à l’institut français du Cambodge. Certaines créations, comme l’arbre à bambous (de son vrai nom, « I heard your branches are leaving ») du Cambodgien Sopheap Pich, ne pourront cependant pas être déplacées tant elles fusionnent avec leur support naturel dans les jardins de l’ambassade.

En 2018, la première édition des « déambulations artistiques » avait rassemblé 3600 personnes sur deux jours. Par mesure de précaution face au Covid-19, une prise de température sera effectué à l’entrée et du gel antibactérien sera mis à disposition.

Entrée libre sans enregistrement préalable, de 8h à 16h. Sacs volumineux non autorisés.

 

Tant que vous êtes ici, nous avons un petit mot à vous dire. Lepetitjournal.com Cambodge est un média indépendant qui a fait le choix de laisser ses articles en ligne et accessibles à tous. Face au phénomène de baisse des recettes publicitaires qui touche l'ensemble des médias, nous avons besoin de votre soutien.

Si notre travail vous satisfait, vous pouvez désormais nous soutenir via notre compte Tipeee, une plateforme de dons en ligne. Chacune de vos contributions, grande ou petite, nous est précieuse et participera directement à la vie de Lepetitjournal.com Cambodge. Merci !

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'édition Cambodge.

À lire sur votre édition internationale