Mercredi 26 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

De l’ivoire de mammouth laineux retrouvé sur un marché cambodgien

Par Pierre Motin | Publié le 08/01/2019 à 20:00 | Mis à jour le 08/01/2019 à 20:00
Photo : Un chercheur fore des échantillons d'ivoire Crédits : WildGenes
drilling-ivory-samples-in-the-wildgenes-laboratory-based-at-edinburgh-zoo

Une équipe de chercheurs spécialisés dans la protection des animaux sauvages a découvert par hasard de l’ivoire de mammouth laineux dans des objets vendus sur un marché cambodgien.

Les scientifiques de WildGenes, une organisation spécialisée dans la protection des animaux sauvages, ont eu la surprise de découvrir de l’ADN de mammouth laineux durant des travaux visant à lutter contre le commerce illégal d’ivoire d’éléphant en Asie du Sud-Est.

L’ADN de mammouth a été trouvé dans des objets en ivoire vendus sur un marché local cambodgien, aux côtés d’autres objets réalisés à partir d’ivoire d’éléphants asiatiques - une espèce menacée - et d’éléphants africains, classés comme une espèce vulnérable.

Les scientifiques des laboratoires WildGenes, une organisation basée au sein du zoo d’Edimbourg, ont été les premiers à utiliser les données génétiques dans le cadre de la protection des animaux sauvages. En travaillant avec plusieurs partenaires, WildGenes envisage de développer un laboratoire génétique à Phnom Penh pour aider à observer la population déclinante des éléphants dans la région, et déterminer l’origine de l’ivoire présent sur le marché cambodgien.

Selon Alex Ball, responsable des programmes de WildGenes, « plus de 30 000 éléphants sont tués chaque année dans le monde pour leur ivoire, que l’on retrouve de plus en plus sur le marché cambodgien. Cependant, il ne semble y avoir aucune preuve de braconnage de la population d’éléphants cambodgiens ».

« Comprendre d’où vient cet ivoire est vital pour pouvoir bloquer les routes du commerce d’ivoire. En utilisant la génétique pour identifier la région dans laquelle les éléphants ont été tués pour leur ivoire, des mesures peuvent être prises pour protéger les populations de pachydermes qui courent le plus de risques. L’ADN prélevée sur des échantillons d’ivoire peut révéler des informations importantes sur l’individu d’où provient la défense. »

Les mammouths laineux ont disparu depuis environ 10 000 ans et ne sont par conséquent pas concernés par les accords internationaux sur les espèces menacés.

« C’était une véritable surprise de trouver des objets réalisés à partir d’ivoire de mammouth laineux, surtout si tôt dans nos recherches et dans un pays tropical comme le Cambodge, indique Alex Ball. Il est très difficile d’en tirer des implications pour les populations existantes d’éléphants, mais nous prévoyons de continuer nos recherches pour déterminer d’où est originaire cet ivoire de mammouth. »

L’éléphant asiatique a été classé comme une espèce menacée en 1986. Sa population a décliné d’au moins 50% durant les 30 dernières années. Les plus importantes menaces qui pèsent sur les éléphants asiatiques sont la perte, la fragmentation et la dégradation de leur habitant, le braconnage, et la perte de viabilité génétique, conséquence de l’isolation des pachydermes et du déclin de leur population.

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Athènes Appercu
ENVIRONNEMENT

Le premier sanctuaire pour dauphins créé sur une petite île grecque

Le premier sanctuaire permanent qui permet de protéger les dauphins sauvés de la captivité a été créé récemment par l'Archipelagos Institute of Marine Conservation. L’institut a choisi pour refuge...