Lundi 22 juillet 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CMK : le retrait discret du Crédit Mutuel au Cambodge

Par Pierre Motin | Publié le 26/09/2018 à 20:00 | Mis à jour le 26/09/2018 à 20:00
cmk

Établi au Cambodge depuis 2004, le Crédit Mutuel Kampuchea (CMK) a été cédé à des investisseurs chinois. Michel Kindbeiter, qui dirigeait l’établissement bancaire, a quitté ses fonctions.

Créer une vraie coopérative financière d’épargne et de crédit mutualiste au Cambodge. C'était l'ambition du Crédit Mutuel Kampuchea qui a vu le jour en 2004 à la demande du gouvernement cambodgien. L'établissement bancaire coopératif avait été fondé et dirigé par le Crédit Mutuel sous une forme associative au sein de sa fondation.

Au début des années 2000, 90% de la population cambodgienne n’avait pas accès aux services bancaires car le ticket d’entrée dans les banques commerciales était trop élevé. « Notre ambition était de bancariser les populations exclues du système bancaire en leur donnant accès à l’épargne et au crédit même s’ils ne disposaient que de très peu de moyens », indique Michel Kindbeiter, l’ancien directeur général du Crédit Mutuel Kampuchea. « Nous avions par ailleurs une démarche originale, qui était de permettre aux clients-sociétaires d’emprunter en fonction de leur effort d’épargne préalable et non pas seulement selon les biens donnés en garantie comme c’est le cas dans la plupart des établissements financiers. »

Selon Michel Kindbeiter, qui a quitté ses fonctions après 8 ans à la tête de l’institution mutualiste, « le Crédit Mutuel Kampuchea avait atteint l’équilibre financier avec une vingtaine d’agences, une centaine de salariés et autant d’élus bénévoles représentants des sociétaires, au service de près de 30 000 clients-sociétaires dans le royaume ».

L’ancien directeur général souhaite informer les clients du changement de direction. « De nombreux clients, en particulier des compatriotes français installés au Cambodge, nous ont fait confiance et ont placé leurs économies dans notre établissement, séduits par notre offre de produits, par notre filiation française et par notre démarche sociale originale. Alors que le Centre International du Crédit Mutuel s’est retiré, que je ne dirige plus le CMK et faute de communication en direction du public, je souhaite clarifier la situation. J’invite les clients qui le souhaitent à rencontrer les nouveaux dirigeants de l’institution CMK PLC  au n°171 de la rue 110 à Phnom Penh. La nouvelle équipe dirigeante, à qui je souhaite le meilleur succès dans son entreprise, pourra répondre aux questions que se posent certains déposants, par exemple quant à la nouvelle stratégie de l’institution ou encore quant à l’étendue de la licence de microfinance qu’elle a obtenue de la Banque nationale du Cambodge, notamment s’agissant de la collecte de dépôts. »

Après avoir échoué à accompagner la mise en place d’une réglementation sur les coopératives financières par les autorités du royaume, le Crédit Mutuel Kampuchea semble avoir été confrontée à la décision de la Banque nationale de relever significativement le seuil de capitaux propres à détenir pour collecter des dépôts. Faute de fonds propres suffisants et devant le refus du puissant groupe mutualiste français Crédit Mutuel d’injecter du capital, le Crédit Mutuel Kampuchea a été cédé début 2018 à un groupe chinois spécialisés dans les activités immobilières, pour le prix symbolique d’un dollar alors même que sa valeur aurait été très favorablement évaluée par un cabinet d’audit international.  

L’établissement financier cambodgien CMK PLC. qui n’a conservé que le sigle CMK et n’est désormais plus lié au Crédit Mutuel ni à sa fondation, est désormais contrôlé par une société offshore basée dans l'État du Delaware.

 

12 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Gérard ven 04/01/2019 - 05:34

QUAND C'EST FLOU, C'EST QU'IL Y A UN LOUP ! Après avoir traité ses clients-sociétaires épargnants au Cambodge avec désinvolture et avoir méprisé ses anciens salariés ainsi que l'ancien président bénévole de sa filiale Crédit Mutuel Kampuchea, la banque française "mutualiste" croit-elle sérieusement pouvoir noyer le poisson en utilisant des éléments de langage et en esquivant les questions qui fâchent ? Plus d'infos dans la publication sur Facebook DROIT DE SUITE du 21/12/2018 de Français du Monde - ADFE Cambodge à la suite de sa lettre ouverte à la banque qui a cédé sa filiale cambodgienne de manière très très surprenante… Aie la boite de Pandore…

Répondre
Commentaire avatar

sebastien goepfert dim 30/09/2018 - 13:04

Quand il y a flou, c’est qu’il y a un loup… : J’ai fait quelques recherches et je m’interroge pourquoi est-ce qu’on ne retrouve aucune trace de l’activité du Crédit Mutuel Kampuchea dans les informations financières publiées par le groupe Crédit Mutuel sur son site Internet de même que sur celui de sa fondation? Si le Crédit Mutuel a exploité sa filiale cambodgienne sous une forme associative au sein de sa fondation, où donc sont publiés le bilan et le compte de résultats du CMK ? Est-ce que les comptes annuels sont-ils vraiment sincères si les chiffres de la filiale cambodgienne ont été occultés ?

Répondre
Commentaire avatar

Merideur sam 29/09/2018 - 22:50

Bonjour, Peut etre quelqu'un pourra me renseigner, voila, : je suis client au CMK depuis plus de 5 ans. J'ai fait confiance car c'était une banque d'origine Française. J'ai un dépot à terme qui arrivera a échéance fin Novembre prochain. Le problème c'est que je suis cloué en Europe pour des raisons médicales et ne pourrait revenir a Phnom Penh que fin Octobre prochain. Est ce quelqu'un qui avait un compte au CMK a pu y aller pour demander de virer ses fonds sur la Bred à P.P. ou Acleda ou autre, et, comment cela s'est il passé ? Est ce que les nouveaux propriétaires de CMK ont accepté sans problème ou quoi ? Je remercie d'avance tous ceux qui prendront sur leur temps pour me répondre Cordialement, Merideur

Répondre
Commentaire avatar

Ben. jeu 04/10/2018 - 12:05

Oui, j'ai fait deux retraits importants ce matin et hier...et cela s'est passé sans problème. Si tu enlèves avant l'échéance (celle-ci étant très proche tes risques sont plus faibles) tu perds tes intérêts recalculés au taux de 1,5%. Si les échéances sont longues, à toi de choisir de prendre ou ne pas prendre de risque. Perso, j'ai retiré. B

Répondre
Commentaire avatar

Merideur jeu 04/10/2018 - 18:06

Salut Ben, Un très grand merci pour ta réponse qui me tranquillise grandement C'est super sympa d'avoir des gens qui prennent sur leur temps pour aider ou renseigner d'autres gens Peux tu m'écrire sur mon email, merideur@yahoo.com meme un court message, j'aimerais t'inviter à déjeuner ou diner quand je serais de retour à Phnom Penh vers début Novembre prochain. On pourrait faire connaissance et, qui sait, peut etre s'entraider plus tard Encore Mille merci, j'ai 70 balais et je me sent plus rassuré grace à ton mèl Peut etre à plus Très cordialement Merideur

Répondre
Voir plus de réactions