TEST: 2248

Chute du nombre de visiteurs pour les temples d'Angkor

Par Virginie Vallée | Publié le 25/09/2019 à 20:00 | Mis à jour le 26/09/2019 à 10:28
Photo : Le temple d'Angkor Wat. Crédits : Huang Chao / Flickr Creative Commons
angkor diminution touristes

Le parc archéologique d'Angkor a connu une diminution importante de sa fréquentation touristique depuis le début de l'année. Le gouvernement cambodgien a annoncé une batterie de mesures pour relancer le tourisme dans la région de Siem Reap.

Le site archéologique d'Angkor connaît une baisse importante de sa fréquentation touristique depuis le début de l'année. Les chiffres publiés sur le site d’Angkor Enterprise, l'institution qui gère et collecte les revenus liés à la visite du parc, indiquent une baisse de 11% sur les huit premiers mois de l’année par rapport à la même période en 2018. En août, la baisse est de 21,6%, avec 158 124 visiteurs contre 201 865 en août 2018. En ce qui concerne la nationalité des visiteurs, la baisse la plus significative est celle des visiteurs chinois, premiers visiteurs du parc, qui diminue de 38,29%. Cette diminution touche dans une moindre mesure les cinq autres nationalités qui fréquentent le plus Angkor après les ressortissants chinois : - 1,76% pour les visiteurs japonais, - 5,56% pour les Espagnols, - 4,54% pour les ressortissants américains, - 11,62% pour les Britanniques et - 6,86% pour les touristes français. Le 25 septembre, le nombre de billets vendus s'élevait à 1 640 760 depuis le début de l'année.

Si le tourisme de masse représente une source très importante de revenus pour l'économie cambodgienne, la surfréquentation du parc archéologique est cependant susceptible de porter atteinte aux sites archéologiques. Les piétinements de centaines de milliers de touristes abîment les sols et la pierre, et les fondations des temples sont souvent fragiles. La pollution atmosphérique liée à la présence de véhicules à essence est en outre responsable de la dégradation des pierres des temples.

Plusieurs raisons sont avancées pour expliquer cette importante baisse de fréquentation par les touristes chinois, comme la mauvaise réputation des « circuits zéro dollar », souvent proposés à des ressortissants chinois, qui proposent le logement et les repas à un prix très faible tout en forçant les participants à passer de longs moments dans des boutiques partenaires. La baisse du cours du yuan, en raison de la guerre commerciale que se livrent les États-Unis et la Chine, est aussi avancée pour expliquer la baisse de fréquentation du site par les touristes chinois. La Chine a laissé sa monnaie se déprécier au-dessous du seuil de sept yuans pour un dollar pour la première fois depuis 2008, ce qui a pu avoir une influence directe sur les projets de voyages des touristes Chinois.

Objectif : garder les touristes sur place

Pour continuer d’attirer les touristes à Siem Reap, une commission interministérielle s’est réunie début septembre afin d’élaborer un plan stratégique visant à continuer à faire venir les touristes mais aussi de les garder plus longtemps sur place. La réunion a débouché sur un projet visant à transformer les zones entourant le Tonlé Sap, dans la province de Siem Reap ainsi que la zone où se situe la montagne Kulen en villages écologiques offrant des activités de randonnée. La ville de Siem Reap devrait être enrichie de diverses attractions comme davantage de « food streets » (rue spécialisées dans la restauration), et l'illumination nocturne du parc d'Angkor est envisagée. La construction à environ 60 km à l’est de la ville de bâtiments et infrastructures modernes et de grande hauteur sera autorisée.

Situé dans les forêts au nord du Tonlé Sap, dans la province de Siem Reap, le site archéologique d’Angkor est classé au patrimoine mondial par l’UNESCO depuis 1992. Étendu sur plus de 400 kilomètres carrés, le parc recèle les vestiges de différentes capitales de l’empire khmer qui rayonna entre les IXe et XIVe siècles. Il s’agit de la principale attraction touristique du Cambodge et du plus grand site archéologique d’Asie du Sud-Est.

 

Tant que vous êtes ici, nous avons un petit mot à vous dire. Lepetitjournal.com Cambodge est un média indépendant qui a fait le choix de laisser ses articles en ligne et accessibles à tous. Face au phénomène de baisse des recettes publicitaires qui touche l'ensemble des médias, nous avons besoin de votre soutien.

Si notre travail vous satisfait, vous pouvez désormais nous soutenir via notre compte Tipeee, une plateforme de dons en ligne. Chacune de vos contributions, grande ou petite, nous est précieuse et participera directement à la vie de Lepetitjournal.com Cambodge. Merci !

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'éditon Cambodge.

À lire sur votre édition locale