Jeudi 26 novembre 2020

CHRISTIAN MEY - L'abnégation de ma cambodgienne

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 04/07/2016 à 02:19 | Mis à jour le 04/07/2016 à 02:32

 

Christian Mey : Je suis né en 1979 dans un camp de transit à la frontière thaïlandaise, près de Battambang, « Sochoeunn MEY LONG » de mon prénom cambodgien. Ma famille a fui le Cambodge pour être accueillis en tant que réfugiés politiques en 1983 par la France : terre d'asile. 

 L'histoire aurait pu être comme celle de milliers de réfugiés. Cependant, ma famille se trouve isolée à la cité du Réart (dans la ville de RIVESALTES près de PERPIGNAN) de tous les ressortissants. J'ai grandi dans la mixité et « les difficultés des cultures » avec les valeurs fraternelles du rugby (champion de France Cadets en 1996 avec Farid Sid et champion de France senior avec Rivesaltes XV en 2000). Aujourd'hui, je suis formateur, moniteur en assurance dommage, santé et prévoyance pour le groupe Caisse d'Épargne Languedoc Roussillon. Je souhaite vous faire découvrir mon  livre : « L'abnégation de ma cambodgienne »

Un hommage au courage des mères ; en mémoire à l'auto-génocide du peuple Khmer.  Le Père François PONCHAUD, prêtre catholique de la mission étrangère de Paris au Cambodge depuis 1965 - Écrivain et conférencier, me fait l'honneur de faire l'introduction. Il écrit à la fin de sa préface : « quel beau témoignage d'humanité ». Au fil de votre lecture, vous allez découvrir ; Le rugby à XV amateur : valeurs de fraternité, d'égalité, de liberté, de laïcité, de tolérance? L'histoire du Cambodge (depuis l'Empire Khmer au génocide de Pol Pot en passant par les différentes guerres) à travers la relation d'une mère et de son fils. Le combat d'une mère pour élever son enfant, ses enfants. L'éducation de l'enfant dans une nouvelle culture. L'isolement, la place d'une famille réfugiée politique en 1983 dans le pays d'accueil : la France.

Résumé

Né le 13 octobre 1979 à Battambang (Cambodge), Sochoeunn Mey Long, à l'époque du génocide perpétré par les Khmers rouges, est placé dans un camp de transit pour réfugiés et arrive en France en 1983 avec sa famille « réfugiée politique ». Le Cambodge, ce pays si magnifique, est détruit par les guerres. Les Khmers rouges ? sous le commandement de Pol Pot, partisan d'un communiste radical de 1975 à 1979 ? sont les responsables du génocide cambodgien.

Le programme d'étude sur ce génocide de l'université de Yale évalue le nombre de victimes à environ 1,7 million de morts, soit plus de 20 % de la population de l'époque.

Sochoeunn Mey Long et sa famille ne savent pas qu'ils vont connaître une autre guerre ; celle de l'intolérance, de la différence sociale, raciale, et surtout la solitude devant les tempêtes de l'indifférence.

 Sa vie n'est que violence, incompréhension et injustice, mais dans son adolescence, il va finir par réussir à trouver un équilibre, une paix intérieure, grâce au rugby. Ce sport lui amène une nouvelle famille qui le stabilise et le sort de la violence et de la haine.

 

 

Propos de Monsieur Christian Mey.

Jennifer Hautefeuille (www.lepetitjournal.com/cambodge) lundi 4 juillet 2016.

 

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

ARTISANAT

Phnom Penh - Alice nous ouvre les portes de son atelier

Alice Varini accueille ses clients dans la bonne humeur et la simplicité dans un lieu qui lui ressemble. L’atelier est ouvert au public tous les après-midi du lundi au samedi depuis un mois.

Expat Mag

Ho Chi Minh Ville Appercu
CULTURE

Les coutumes et bonnes manières au Vietnam

A chaque culture ses propres codes, alors quels sont ceux à respecter au Vietnam ? Il est toujours bon de connaître certains d’entre eux pour ne pas offenser ou simplement se ridiculiser.

Sur le même sujet