Jeudi 2 juillet 2020

Base navale de Ream : “tous les pays pourront accoster” selon Hun Sen

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 02/06/2020 à 14:35 | Mis à jour le 02/06/2020 à 14:49
Photo : La base navale cambodgienne de Ream.
base navale ream cambodge

Le chef du gouvernement cambodgien a soutenu le 1er juin que le Cambodge n’avait pas conclu avec Pékin un accord lui permettant d’utiliser la base navale cambodgienne de Ream.

Le premier ministre cambodgien a déclaré lundi 1er juin que la Chine ne disposait pas de droits exclusifs pour utiliser la base navale cambodgienne de Ream, et que les navires de guerre de toutes les nations, y compris les États-Unis, sont les bienvenus pour y accoster.

Hun Sen répondait ainsi aux inquiétudes exprimées par Washington sur le fait que Pékin s'était vu accorder un accès à la base navale cambodgienne de Ream, dans le golfe de Thaïlande.

Alors qu’il prenait la parole à l’occasion d'une cérémonie à la construction d’une route dans la ville côtière de Sihanoukville, Hun Sen a déclaré qu'il avait récemment reçu un message d'envoyés étrangers au Cambodge sur cette question. Il a répété les démentis qu'il avait émis l'année dernière après que le Wall Street Journal a rapporté que selon des sources anonymes, un premier projet d'accord autoriserait la Chine à utiliser la base navale de Ream pendant 30 ans.

Hun Sen a souligné que la constitution cambodgienne n'autorise pas l'établissement de bases militaires étrangères sur son sol, mais que les navires en visite sont les bienvenus.

« Si les navires de guerre d'un pays sont autorisés à accoster sur notre base navale, les navires de guerre des autres pays pourront également accoster. Nous n'allons pas la fermer à qui que ce soit », a-t-il déclaré, ajoutant qu’il ne savait pas quel avantage pourrait tirer la Chine d’une base au Cambodge alors que le géant asiatique a déjà des bases dans la mer de Chine méridionale.

Le premier ministre a également déclaré que le Cambodge était ouvert à la tenue d'exercices militaires conjoints avec tous les pays étrangers, mais que ceux-ci devraient être menés après que la pandémie de coronavirus aura pris fin.

En 2017, le Cambodge a déclaré qu'il annulait un exercice militaire conjoint avec les Etats-Unis. Le royaume a organisé un exercice militaire conjoint avec la Chine en mars, alors que la pandémie de Covid-19 prenait de l'ampleur.

La Chine est le plus grand investisseur et principal partenaire du Cambodge sur la scène internationale. 

 

Tant que vous êtes ici, nous avons un petit mot à vous dire. Lepetitjournal.com Cambodge est un média indépendant qui a fait le choix de laisser ses articles en ligne et accessibles à tous. Face au phénomène de baisse des recettes publicitaires qui touche l'ensemble des médias, nous avons besoin de votre soutien.

Si notre travail vous satisfait, vous pouvez désormais nous soutenir via notre compte Tipeee, une plateforme de dons en ligne. Chacune de vos contributions, grande ou petite, nous est précieuse et participera directement à la vie de Lepetitjournal.com Cambodge. Merci !

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire au Cambodge ?

BONNES ADRESSES

The Bookish Bazaar, le café-librairie de Kampot

Le Bookish Bazaar est à la fois un café, une librairie, une boutique de souvenirs, une galerie et une salle de jeux. Il s’agit d’un lieu atypique où l’on respire l’atmosphère de Kampot.