Mercredi 19 septembre 2018
Cambodge
Cambodge
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Accord “tout sauf les armes” : la mission de l’UE touche à sa fin

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 12/07/2018 à 20:00 | Mis à jour le 12/07/2018 à 20:00
flag-2608475_1280

La mission d’observation européenne chargée d’évaluer l’accord « tout sauf les armes » a fini sa collecte d’informations aujourd’hui.

Les membres de la délégation d’observateurs européens dans le cadre de l’évaluation de l’accord « tout sauf les armes » ont achevé aujourd’hui leur mission de sept jours au Cambodge. L’objectif de cette dernière est de déterminer si l’Union européenne (UE) doit suspendre cet accord préférentiel, qui permet au Cambodge de réaliser ses exportations sans avoir à payer de droits de douane, armes exceptées.

Selon la Commission européenne, l’UE importe des biens en provenance du Cambodge à hauteur de 5,8 milliards de dollars en 2017, ce qui fait d’elle le second plus important partenaire commercial du royaume après les Etats-Unis. Le secteur du textile cambodgien est particulièrement dépendant des exportations vers l’UE.

Selon l’ambassadeur de l’Union européenne au Cambodge George Edgar, cette mission doit recueillir des informations concernant les droits de l’homme ainsi que les droits du travail dans le royaume. Ces informations doivent par la suite alimenter le processus de décision de la Commission européenne et du Service européen d’action extérieur (SEAE).

La délégation a rencontré des représentants du gouvernement, d’ONG, de syndicats, d’acteurs du secteur privé et de la communauté internationale. Selon le Khmer Times, elle s'est notamment penchée sur la question des conflits fonciers liés aux compagnies qui cultivent la canne à sucre, conflits fonciers à l'origine de nombreux déplacements de populations.

Plusieurs organisations syndicales ont appelé l’Union européenne à ne pas suspendre l’accord préférentiel, arguant qu’il avait permis de créer des emplois et faire sortir de nombreux Cambodgiens de la pauvreté. Certaines ONG de défense des droits de l’homme ont quant à elles demandé à l’UE de faire pression sur le gouvernement cambodgien.

Arnaud Darc, président d’Eurocham, a indiqué dans une interview à Cambodge Mag qu’il était défavorable à une suspension des accords préférentiels européens.

 

Nous vous recommandons

2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Robert BRAND sam 14/07/2018 - 04:39

Dans cette affaire ce ne sont pas les intérêts tiers qu'il faut chercher, ce sont les intérêts politiques et la souveraineté du Cambodge qu'il faut regarder. La dictature de Hun Sen n'a que trop durer. Et les Chinois et les Vietnamiens ont rempli le pays. Les petit peuple cambodgien ne récolte que des miettes. La richesse apparente appartient à la classe dirigeante corrompue du pays. Elle s'approprie les terres des pauvres victimes cambodgiennes évincées pour les vendre en concessions aux riches près du pouvoir ou à des compagnies chinoises et vietnamiennes. Près de la capitale un mètre carré de terre obtenu gratuitement ou à très bas coût par expropriation par la classe dirigeante peut être vendu par elle à 1400 US dollars le mètre carré pour ses poches. Le reste (des apparentes richesses du pays) appartient aux Chinois et Vietnamiens et à quelques autres étrangers (la France et l'Europe n'y ont pas grande chose par rapport aux Chinois et Vietnamiens). Le salaire et conditions de travail des Cambodgiens sont atroces. Des travailleurs cambodgiens tombent en syncope toutes les semaines dans leurs usines. Toutes leurs manifestations sont interdites. La vraie et véritable opposition politique à part de quelques petits partis autorisés à la dernière minute est dissoute et interdite. Son chef jeté en prison. Ses députés et d'autres élus par le peuple étaient tabassés, jetés en prison comme la plupart des opposants politiques et virés de leur place. Leurs places sont distribués aux petits partis qui n'avaient recu aucune voix du peuple. Cela n'est pas prévu dans l'esprit des Accords de Paris de 1991. Si la France et l'Europe soutiennent un tel régime qui bafoue ces Accords de Paris, où sont leurs sérieux, valeur, garantie et l’honneur? Plus personne ne doit faire confiance à l’Europe. Les USA peuvent comme ils le font Dans cette affaire ce ne sont pas les intérêts tiers qu'il faut chercher, ce sont les intérêts politiques et la souveraineté du Cambodge qu'il faut regarder. La dictature de Hun Sen n'a que trop durer. Les Chinois et les Vietnamiens ont rempli le pays. Les petit peuple cambodgien ne récolte que des miettes. La richesse apparente appartient à la classe dirigeante corrompue du pays. Elle s'approprie les terres des pauvres victimes cambodgiennes pour les vendre en concessions aux riches près du pouvoir ou à des compagnies chinoises et vietnamiennes. Près de la capitale un mètre carré de terre obtenu gratuitement ou à très bas coût par expropriation peut être vendu par ces gens à 1400 US dollars le metre carré pour leur poche. Le reste (des apparentes richesses du pays) aux Chinois et Vietnamiens et à quelques autres étranger (la France et l'Europe n'y ont pas grande chose par rapport aux Chinois et Vietnamiens). Le salaire et conditions de travail des Cambodgiens sont atroces. Des travailleurs cambodgiens tombent en syncope toutes les semaines dans leurs usines. Toutes leurs manifestations sont interdites. La vraie et véritable opposition politique à part de quelques petits partis autorisés à la dernière minute est dissoute. Son chef jeté en prison. Ses députés et d'autres élus par le peuple étaient tabassés, jetés en prison comme la plupart des opposants politiques et virés de leur place. Leurs places sont distribués aux petits partis qui n'avaient recu aucune voix du peuple. Cela n'est pas prévu dans l'esprit des Accords de Paris de 1991. Si la France et l'Europe soutiennent un tel régime qui bafoue ces Accords de Paris, où sont leurs sérieux, valeur, garantie et l’honneur des pays signataires? Plus personne ne doit faire confiance à l’Europe. Les USA peuvent comme ils le font en ce moment remettre tout en cause tels leurs engagements avec le monde comme ils le font par exemple. Le monde n’a que subir le bon vouloir des USA qui cherchent avant tout à imposer leur hégémonie et politique économique qui favorise leur enrichissement personnel. On n’a pas à se plaindre d’eux alors. Quelle honte que de trahir son engagement surtout quand il s'agit de la liberté des peuples. de la démocratie et des droits de l'homme, des associations et partis politiques!

Répondre
Commentaire avatar

Robert BRAND mar 17/07/2018 - 14:36

Dans cette affaire ce ne sont pas les intérêts tiers qu'il faut chercher, ce sont les intérêts politiques et la souveraineté du Cambodge qu'il faut regarder. La dictature de Hun Sen n'a que trop durer. Et les Chinois et les Vietnamiens ont rempli le pays. Les petit peuple cambodgien ne récolte que des miettes. La richesse apparente appartient à la classe dirigeante corrompue du pays. Elle s'approprie les terres des pauvres victimes cambodgiennes évincées pour les vendre en concessions aux riches près du pouvoir ou à des compagnies chinoises et vietnamiennes. Près de la capitale un mètre carré de terre obtenu gratuitement ou à très bas coût par expropriation par la classe dirigeante peut être vendu par elle à 1400 US dollars le mètre carré pour ses poches qui sont riches . Le reste (des apparentes richesses du pays) appartient aux Chinois et Vietnamiens et à quelques autres étrangers (la France et l'Europe n'y ont pas grande chose par rapport aux Chinois et Vietnamiens). Le salaire et conditions de travail des Cambodgiens sont atroces. Des travailleurs cambodgiens tombent en syncope toutes les semaines dans leurs usines. Toutes leurs manifestations sont interdites. La vraie et véritable opposition politique à part de quelques petits partis autorisés à la dernière minute est dissoute et interdite. Son chef jeté en prison. Ses députés et d'autres élus par le peuple étaient tabassés, jetés en prison comme la plupart des opposants politiques et virés de leur privilege en tant que représentnts légaux du people. Leurs places sont distribués aux petits partis qui n'avaient recu aucune voix du people à la dernière election municipale communale, regionale…Cela n'est pas prévu dans l'esprit des Accords de Paris de 1991. Si la France et l'Europe soutiennent un tel régime qui bafoue les Accords de Paris, où sont leurs sérieux, valeur de es Accirds, leur garantie et l’honneur et des pays signataires y compris ce de la France. Plus personne ne doit faire confiance à l’Europe. Les USA peuvent comme ils le font en ce moment peuvent tout remmettre en cause leurs engagements avec le monde comme ils le font par exemple sans que personne n’a droit de lui reprocher quoique ce soit. Le monde n’a que subir le bon vouloir des USA qui cherchent avant tout à imposer leur hégémonie et politique économique qui favorisent leur enrichissement personnel. On n’a pas à se plaindre d’eux alors. Quelle honte que de trahir son engagement surtout quand il s'agit de la liberté des peuples. de la démocratie et des droits de l'homme, des associations et partis politiques! Surtout quand ils’agits des paus, des puissances qui prônent la démocratie et le respect des droits de l’homme

Répondre

Que faire au Cambodge ?

J'AI TESTÉ POUR VOUS

Cocktails à domicile, une recette à succès

Tomoka Cocktail Company n’est pas un énième bar ouvrant ses portes à Phnom Penh. En effet, cette entreprise a importé au Cambodge un concept complètement nouveau, la livraison de cocktails.

Vivre au Cambodge

EDUCATION

Un nouveau directeur pour l’école française internationale

Ancien professeur des écoles en France, Benoît Gaudriot est arrivé au Cambodge durant l’été pour prendre ses fonctions en tant que directeur de l’école française internationale (EFI) à la rentrée 2018