Samedi 27 novembre 2021
TEST: 3548

En 2021, l'Inde est un des pays où la faim est identifiée comme grave

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 18/10/2021 à 01:01 | Mis à jour le 18/10/2021 à 01:01
Photo : @Bruno Guilbert
une vendeuse de poissons en Inde

Selon le Global Hunger Index (GHI), l’Inde est parmi les pays pour lesquels l'indicateur de sous-alimentation de la population s'est détérioré entre 2017- 2018 et 2019 - 2020. Le pays se classe à la 101e place sur 116, derrière le Pakistan, le Bangladesh, le Népal et le Sri Lanka et fait également partie des 31 pays où la faim a été identifiée comme grave. Le gouvernement indien a tout de suite contesté ce classement ainsi que la méthodologie utilisée, la qualifiant "d’irréaliste et pas basée sur des faits".

 

Comment sont calculés les scores du Global Hunger Index ?

Dans le rapport du Global Hunger Index (GHI), le terme "faim" fait référence à un indice basé sur quatre indicateurs qui reflètent les carences en calories et en micronutriments.

Pour chaque pays, les quatre indicateurs utilisés sont :

  • la part de la population qui est sous-alimentée (c'est-à-dire dont l'apport calorique est insuffisant) ;
  • la proportion d'enfants de moins de cinq ans qui sont émaciés (c'est-à-dire qui ont un poids faible par rapport à leur taille, ce qui reflète une malnutrition aiguë)
  • la proportion d'enfants de moins de cinq ans qui souffrent d'un retard de croissance (c'est-à-dire qui ont une taille inférieure à celle de leur âge, ce qui reflète une malnutrition chronique)
  • le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans (dont les causes principales sont une nutrition inadéquate et un environnement malsain).

 

Le GHI a utilisé des informations publiées par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), le Groupe inter-agences des Nations Unies pour l'estimation de la mortalité infantile (UN IGME) et issues de la base de données commune de l'UNICEF, de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et de la Banque Mondiale.

 

 

 

L’Inde conteste le rapport de la FAO sur la sous-alimentation

Le rapport de la FAO (Etat de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde en 2021) a permis au GHI d’évaluer l'indicateur de la sous-alimentation en Inde. Selon les données de la FAO, la prévalence de la sous-alimentation en Inde est passée de 14 % en 2017-2019 à 15,3 % en 2018-2020.

C’est cet indicateur que le gouvernement indien conteste et considère comme exagéré, les trois autres indicateurs montrant une amélioration ou restant inchangés.

Pour prouver que le GHI et la FAO ont utilisé des données imprécises et même fausses, le ministère indien du Développement de la Femme et de l'Enfant s'est basé sur les données collectées en temps réel via les centres Anganwadi (ndlr : des centres de soins situés dans les zones rurales afin de lutter contre la faim et la malnutrition chez les enfants). Seulement 3,9 % des enfants fréquentant ces centres sont considérés comme sous-alimentés. 

Le ministère a conclu : "Les bénéficiaires des centres Anganwadi sont représentatifs des couches les plus pauvres de la société et le pourcentage d'enfants sous-alimentés inscrits dans ces centres est un bon indicateur de la sous-alimentation de la population indienne. La FAO a donc utilisé une méthodologie erronée."

 

Le gouvernement indien conteste aussi le classement de ses voisins et a déclaré dans un communiqué qui se veut ironique : “On note avec surprise, à la lecture du rapport de la FAO, que les quatre autres pays de notre région - l'Afghanistan, le Bangladesh, le Népal et le Sri Lanka - n'ont pas du tout été affectés par la pandémie de la Covid-19, et qu'apparemment, leur indicateur de sous-alimentation de la population au cours de la période 2018-20 par rapport à 2017-19 s'est amélioré.”

 

Quels sont les progrès de l’Inde dans l’élimination de la faim ?

Selon le GHI, depuis 2000, l'Inde a fait des progrès substantiels, mais la malnutrition des enfants reste préoccupante. Le score GHI de l'Inde a diminué, passant d'un score GHI de 38,8 points en 2000 - considéré comme alarmant - à un score GHI de 27,5 points en 2021 - considéré comme grave, ce qui constitue une amélioration. 

 

Global Hunger Index graphe pour l'Inde

 

La proportion de personnes sous-alimentées dans la population et le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans sont désormais à des niveaux relativement bas. Si le retard de croissance des enfants a connu une baisse significative passant de 54,2 % en 1998-1999 à 34,7 % en 2016-2018, il est encore considéré comme très élevé. À 17,3 %, selon les dernières données, l'Inde a le taux d’émaciation infantile le plus élevé de tous les pays couverts par le GHI. 

 

Il est important de noter que les effets complets de la pandémie de Covid-19 ne seront probablement reflétés dans les données GHI que dans les années à venir.


 


L'indice de la faim dans le monde (Global Hunger Index - GHI) est un outil conçu pour mesurer et suivre de manière exhaustive la faim aux niveaux mondial, régional et national. Les scores GHI sont calculés chaque année pour évaluer les progrès et les reculs dans la lutte contre la faim. Le GHI est conçu pour sensibiliser et faire comprendre la lutte contre la faim, fournir un moyen de comparer les niveaux de la faim entre les pays et les régions, et attirer l'attention sur les régions du monde où les niveaux de la faim sont les plus élevés et où le besoin d'efforts supplémentaires pour éliminer la faim est le plus grand.


 

0 Commentaire (s) Réagir