Samedi 23 octobre 2021
TEST: 2240

Où en est GAIA-X, le projet franco-allemand de cloud made in Europe

Par Lepetitjournal Berlin | Publié le 22/10/2020 à 19:23 | Mis à jour le 23/10/2020 à 10:11
Photo : Capture d'écran Youtube
GAIA X cloud franco-allemand Europe

GAIA-X, un projet franco-allemand d’une sorte de « cloud » européen est né, sous la présidence allemande du Conseil de l’Union européenne.

A l’ère du coronavirus et du télétravail, les technologies numériques sont devenues de précieuses alliées. Pourtant le marché du stockage numérique (du « cloud ») est dominé par des géants chinois ou américains comme Google. La présidence allemande du Conseil de l’Union européenne souhaite donc renforcer la souveraineté numérique de l’Europe et de ce fait, créer une sorte de « cloud » européen.

Peter Altmaier et Bruno Le Maire, tous deux ministres de l’Economie respectivement en Allemagne et en France sont à l’initiative du projet GAIA-X lancé officiellement au début du mois de juin. L’objectif est de créer une infrastructure européenne innovante, sans forcément concurrencer les géants du marché. Les données européennes pourraient ainsi être rassemblées et partagées en toute sécurité. Dorothee Bär, la ministre adjointe allemande à la Numérisation a expliqué qu’il s’agit de « créer une infrastructure de données sûre, souveraine et ouverte qui fasse émerger des dynamiques d’innovation. »

En tout cas, le projet prend forme rapidement puisque mi-septembre, les 22 membres fondateurs, dans lesquels on retrouve entre autres Orange, EDF, Safran ou encore Siemens, ont signé les statuts lui donnant une forme juridique d’association internationale sans but lucratif (AISBL). Le jeudi 15 octobre, les 27 membres de l’UE ont également signé une déclaration commune sur la coopération afin de créer une fédération européenne du cloud et mi-novembre un sommet devrait se tenir à Bruxelles.


JB (lepetitjournal.com/berlin)

0 Commentaire (s) Réagir

Que faire à Berlin ?

ART

À la découverte du street art berlinois

Berlin est une ville aux multiples identités, réparties dans différents quartiers. Le street art s’imprègne de l’histoire de ces rues pour se dévoiler au détour d’une façade, d’un pont, d’un trottoir.