Ce qu'il faut savoir sur le futur ticket de transport à 9 euros

Par Emma Voglimacci Stephanopoli | Publié le 19/04/2022 à 21:00 | Mis à jour le 20/04/2022 à 12:10
Photo : © Riccardo Monticelli - Unsplash
métro U-bahn à Alexanderplatz

Avec la montée des prix de l’énergie et notamment de l’essence, le gouvernement allemand a annoncé la mise en place cet été d’un ticket de transport mensuel à 9 euros. Voilà ce qu'il faut savoir sur cette offre.

 

En plus d’une baisse de la taxe sur le carburant, une subvention de 300 euros pour toute personne imposable et une aide de 100 euros pour les ménages les plus pauvres, le gouvernement a annoncé le 24 mars la mise en place d’un ticket de transport à 9 euros par mois. L’objectif : inciter les usagers à prendre les transports en commun plutôt que la voiture pour lutter contre la hausse des prix du carburant. 

 

Comment est-il financé ?

« Prendre le bus et le train n'aura probablement jamais été aussi bon marché en Allemagne » a déclaré la co-dirigeante du parti des Verts, Ricarda Lang, lors de l’annonce de la mesure en mars. Valable sur 90 jours, c’est à dire trois mois, la mesure devrait coûter aux agences de transport 2,5 milliards d’euros. Elle sera couverte par le gouvernement qui distribuera la somme aux Etats fédéraux responsables de la gestion des transports de leur territoire.

 

Quand sera-t-il disponible et pour combien de temps ?

La mesure a été organisée en urgence face à la montée des prix de l’énergie, sa mise en place prend un certain temps en raison de la lenteur des procédures législatives. Néanmoins, « les préparatifs battent leur plein dans les entreprises et dans le réseau » a indiqué le service de transport Verkehrsverbund Berlin-Brandenburg (VBB). Le billet sera disponible pour le 1er juin, pendant les trois mois d’été, juin, juillet et août. Il sera valide jusqu’à la fin du mois durant lequel il a été acheté. Attention, l’abonnement mensuel ne sera pas automatiquement renouvelé à la fin du mois. Il vous faudra racheter un nouveau ticket.

 

Où sera-t-il disponible ?

« Le billet à neuf euros doit être valable dans tout le pays », a déclaré l'expert en transport du SPD au Bundestag, Martin Kröber. « Sinon, les “navetteurs” qui traversent les frontières des États fédéraux et des associations de transports sont désavantagés. » Le billet ne sera toutefois pas valable pour les voyages de longue distance, pour les trains Intercity, Intercity-Express et Eurocity, seulement pour les transports en commun régionaux ou des villes.

 

Où peut-on l’acheter ?

Le ministre fédéral des Transports Volker Wissing (FDP) avait recommandé de rendre accessible la réduction via un billet en ligne afin d’accélérer la numérisation. La VDV, l’association allemande des entreprises de transports, a ainsi annoncé la création d’une application nationale qui permettra d’acquérir le ticket en ligne. Afin que toute la population soit mise au courant, la VDV a prévu une campagne informationnelle nationale à ce sujet. Toutefois, pour éviter l’exclusion des personnes qui n’ont pas accès à internet, en particulier les personnes âgées, le ticket pourra être acheté via les machines habituelles des stations.

Selon une première estimation prudente, la VDV s'attend à ce qu'un total de 30 millions de passagers anciens et nouveaux utilisent le billet.

 

Si j’ai déjà un abonnement ?

Rassurez-vous, si vous avez déjà un abonnement, il n’est pas nécessaire de le résilier pour bénéficier de l’offre. Le coût de l’abonnement mensuel sera compensé par une réduction de prélèvement ou un remboursement pour que le prix soit ramené à 9 euros. Une solution est en cours de réflexion pour les tickets semestriels.

 

Outre l’objectif de diminuer l’impact de la montée des prix de l’essence, le gouvernement de coalition et les agences de transports espèrent bien familiariser les citoyens aux transports en commun, pour qu’ils les utilisent sur le long terme. Ainsi, à la fin de l’été, les nouveaux clients bénéficieront d’offres de raccordement de la part des sociétés de transport, qui espèrent en faire des usagers réguliers. 

 

 

Pour recevoir gratuitement notre newsletter du lundi au vendredi, inscrivez-vous !

Pour nous suivre sur FacebookTwitter et Instagram.

emma V

Emma Voglimacci Stephanopoli

Étudiante à Sciences Po Lille, elle rejoint l'équipe du Petit Journal de Berlin en février 2022, prête à découvrir la ville, ses habitants et sa communauté d'expatriés francophones !
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Berlin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Emma Granier

Rédactrice en chef de l'édition Berlin.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale