Lancement de la campagne de vaccination contre la variole du singe

Par Constance Bertin | Publié le 20/07/2022 à 12:17 | Mis à jour le 21/07/2022 à 10:00
Photo : © Ed Us - unsplash
vaccin monkeypox

Depuis mercredi 13 juillet, les berlinois peuvent se faire vacciner contre la variole du singe. Alors que la capitale est de loin le hotspot de l’Allemagne, le ministre fédéral de la Santé Karl Lauterbach (SPD) déclare que Berlin n’est pas assez équipée en doses vaccinales.  

 

L'Allemagne a reçu jusqu'à présent 40.000 doses et 200.000 autres ont été commandées. Selon les données de l'Office régional de la santé et des affaires sociales , 986 cas de variole du singe sont recensés dans la capitale depuis le début de sa campagne de vaccination.   

La Commission permanente pour les vaccinations, Stiko, recommande la vaccination de certains groupes à risque. Le comité estime que les hommes qui ont des contacts sexuels avec des partenaires de même sexe et qui changent de partenaire présentent un risque accru d'infection. Mais la Stiko fait également remarquer que la variole du singe peut aussi être transmise lors de contacts hétérosexuels.  

Bien que les doses soient stockées depuis quelques semaines à Berlin, le long processus de la mise en place d’une campagne vaccinale ralentit la distribution des doses. Les personnes souhaitant se faire vacciner ont reçu leur première injection au centre de santé sexuelle de l'office de la santé de Berlin-Mitte. Bientôt, d'autres institutions de santé vont proposer la vaccination aux berlinois.

 

Pour recevoir gratuitement notre newsletter du lundi au vendredi, inscrivez-vous !

Pour nous suivre sur FacebookTwitter et Instagram.

 

constance

Constance Bertin

Etudiante à Sciences Po Lille et passionnée par les voyages, la cuisine et les relations internationales, Constance rejoint la rédaction en juillet 2022. C'est avec enthousiasme et curiosité qu'elle découvre Berlin et ses habitants.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Berlin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Emma Granier

Rédactrice en chef de l'édition Berlin.

À lire sur votre édition locale