Retour sur les débuts et déboires du billet à 9 euros en Allemagne et à Berlin

Par Eva Delmas | Publié le 13/06/2022 à 12:37 | Mis à jour le 13/06/2022 à 18:54
Photo : © Yannes Kiefer - Unsplash
Transports quai Deutsche Bahn

Après deux semaines de mise en service, comment se passent les débuts du ticket à 9 euros en Allemagne et dans la capitale ?

 

À Berlin, plus d’un million de tickets vendus par la BVG et un traffic fluide

Jusqu’au lundi de Pentecôte, la BVG avait vendu plus d’un million de billets à 9 euros, 844 000 de ces billets concernent le mois de juin, les autres touchent les ventes des tickets pour juillet et août. Pour comparaison, aux mois de mars et avril, la BVG avait vendu environ 75 000 billets mensuels.

Le billet à 9 euros n’a pas causé une ruée excessive dans les bus et trains de la BVG. Selon le porte-parole de la BVG, « Pendant le week-end de Pentecôte, la fréquentation était comparable à celle d’autres longs week-ends estivaux. ». Il poursuit, « dans l’ensemble, nous étions bien préparés. » Selon lui, le billet à 9 euros n’a eu aucun effet sur l’exploitation des transports en commun berlinois le samedi de Pentecôte.

La Deutsche Bahn, de son côté, évoque un trafic ferroviaire stable pour le deuxième week-end de juin et peu d’interférences. L’entreprise ferroviaire accueille 25% de passagers en plus et a mis en place 50 trains supplémentaires sur les lignes touristiques. Ceux-ci correspondent à environ 250 trajets par jour.

 

… mais des difficultés pour les trajets en dehors de la capitale

La Deutsche Bahn doit tout de même faire face à certaines perturbations. Le week-end dernier, un train régional rempli de voyageurs à destination de la mer Baltique au départ de Berlin a dû partir avec du retard. D’autres perturbations ont aussi eu lieu en Allemagne. La liaison transfrontalière entre Müllheim et Mulhouse a notamment été annulée dimanche après-midi à cause d’un manque de personnel.

Le week-end de la Pentecôte a aussi été compliqué pour les voyageurs. Une foule dense était présente à la gare centrale de Berlin et dans d’autres gares à travers la capitale. Les quais et les trains étaient remplis de voyageurs, entrainant des retards sur beaucoup de trajets. Les voyageurs ont fait état de trains bondés et de situations parfois chaotiques à la gare de Gesundbrunnen par exemple.

Certains trains ont dû faire descendre les passagers et faire intervenir la police fédérale. Comme dans le train en direction de Rostock où un dysfonctionnement de la porte a eu lieu. Le personnel ne pouvant pas accéder à l’armoire électrique pour réparer le problème, a dû faire appel à la police pour l’évacuation des voyageurs.

Aussi, les cyclistes n’ont pas pu accéder aux trains en raison du trop-plein de voyageurs. La Deutsche Bahn ne peut pas garantir que les voyageurs puissent emporter leurs fidèles deux roues dans les trains régionaux.

 

 

Pour recevoir gratuitement notre newsletter du lundi au vendredi, inscrivez-vous !

Pour nous suivre sur FacebookTwitter et Instagram.

Eva

Eva Delmas

Etudiante en Master Information et Communication, Eva a rejoint la rédaction en mars 2022. Curieuse et créative, elle aime voyager pour découvrir de nouvelles cultures.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Berlin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Emma Granier

Rédactrice en chef de l'édition Berlin.

À lire sur votre édition locale