TEST: 2240

COVID-19 : un allégement des mesures à Berlin

Par Emma Voglimacci Stephanopoli | Publié le 11/02/2022 à 11:49 | Mis à jour le 11/02/2022 à 11:49
Photo : © Raymond Zhu - Unsplash
Panneau Mesures Covid - raymond-zhu-unsplash

Bien que le pic de la vague Omicron soit attendu pour mi-février, le Sénat de Berlin a décidé d’alléger certaines mesures. Elles entreront en vigueur ce samedi 12 février.

 

La cinquième ordonnance adoptée par le Sénat berlinois le 8 février modifie la précédente sur trois points : les événements intérieurs, extérieurs et le contrôle du pass dans les commerces.

 

Ce qui change :

Les événements en intérieur sont autorisés à accueillir jusqu’à 4 000 personnes contre 2 000 auparavant. Pour accueillir plus de 2 000 participants, il ne faut pas dépasser les 30 % de capacité d’accueil de la salle. Un pass 2G+ est nécessaire ainsi que le port du masque FFP2.

 

Les événements extérieurs sont autorisés à accueillir jusqu’à 10 000 personnes. Pour plus de 2 000 participants, l’occupation ne doit pas dépasser les 50 % de la capacité d’accueil du lieu. Comme pour les événements intérieurs, le pass 2G+ est obligatoire ainsi que le port du masque FFP2.

 

Enfin, dans les commerces de détail de moins de 200 mètres carrés le pass 2G pourra être contrôlé après l’entrée et non pas directement à la porte d'entrée. La règle 2G reste donc en place. D'autres discussions sont en cours pour supprimer entièrement les contrôles à l'entrée des commerces à partir du 19 février ; le port d'un masque FFP2 resterait obligatoire. Affaire à suivre...

 

 

Pour recevoir gratuitement notre newsletter du lundi au vendredi, inscrivez-vous !

Pour nous suivre sur FacebookTwitter et Instagram.

 

emma V

Emma Voglimacci Stephanopoli

Étudiante à Sciences Po Lille, elle rejoint l'équipe du Petit Journal de Berlin en février 2022, prête à découvrir la ville, ses habitants et sa communauté d'expatriés francophones !
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Berlin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Emma Granier

Rédactrice en chef de l'édition Berlin.

À lire sur votre édition locale