Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 5
  • 0

Elections européennes : retour sur le débat organisé au Lycée Français de Berlin

Le vendredi 19 avril s’est tenu au sein du lycée français de Berlin un débat avec six représentants de partis politiques français et allemands sur différents thèmes autour des élections européennes.

photo débatphoto débat
© Agnès Blanc Dubreuil
Écrit par Agnès Blanc-Dubreuil
Publié le 22 avril 2024, mis à jour le 10 mai 2024

Vendredi après-midi, une table ronde se tenait au Lycée Français de Berlin, pour discuter des enjeux des européennes qui auront lieu début juin 2024. L’initiative a été prise par des élèves du lycée, avec l'aide de leur professeur d’HGGSP (histoire-géographie, géopolitique, science politique) Boris Grésillon.
Alix Capet, Mathilde Leblanc, Celena Tarabay et Carolina Wolff Camara ont organisé le projet, contacté les partis et animé le débat le jour J. Elles ont été aidées par Valérie Chartrain, candidate sur la liste du parti Volt France, qui a proposé d’inviter d’autres partis dans un souci de représentativité : “Je pense que c’est important que dès le début, (les jeunes) se rendent compte qu’il y a plusieurs façons de prendre un problème, en tout cas d’avoir une vision politique. C’est beaucoup plus intéressant, car la démocratie c’est un débat”.

Six panélistes ont répondu présents pour venir s’exprimer en public : Philippe Loiseau (Parti Socialiste), Henri Zeller (Renew), Julien Frament (Grünen), Laurent Romary (Volt), Asma Rharmaoui Claquin (LFI) et Ronan Le Gleut (Les Républicains).

Motivées par la volonté d’informer les lycéens sur les enjeux des élections et de susciter leur intérêt pour la démocratie en général, les élèves ont sélectionné quatre thèmes centraux sur lesquels interroger les politiques : l’écologie, la défense, l’immigration et la jeunesse. Après avoir posé chaque question, ils avaient chacun et chacune trois minutes pour répondre et convaincre les jeunes qui les écoutaient avec intérêt. 

 

“Ce débat, qui a été parfaitement organisé, est la meilleure démonstration de ce que doit être l’engagement de la jeunesse pour la politique. C’est d’autant plus important que le taux d’abstention aux européennes est élevé”. Ronan Le Gleut, sénateur des Français établis hors de France. 

Les élèves ont également pu poser leurs propres questions à la fin de la table ronde, et n’ont pas hésité à rentrer dans le vif du sujet. Quelle serait leur position en cas d'un soutien envers l'Ukraine nécessaire sur le long terme ? Comment réagiraient-ils face à l’élection de partis d’extrême-droite en France et en Europe ? Des sujets difficiles, mais que ces jeunes semblent aborder avec sérieux et une grande lucidité.

Pour la première fois, ils pourront aller voter en juin prochain s’ils sont inscrits sur les listes allemandes, puisque l’Allemagne a abaissé le droit de vote à 16 ans pour les européennes. Cette mesure a déjà fait ses preuves dans d’autres régions de l’Europe et permet de reconnecter ces générations avec la participation politique conventionnelle, par le vote, afin qu’ils se sentent plus représentés dans les grandes institutions. Et leur enthousiasme a été félicité par toutes les personnes présentes. De quoi redonner confiance en la démocratie avec une jeunesse qui ne se désengage pas.

 

logos des partis politiques présents
Les différents partis ou groupes politiques présents au débat

 

Pour recevoir gratuitement notre newsletter du lundi au vendredi, inscrivez-vous !
Pour nous suivre sur FacebookTwitter, LinkedIn et Instagram

Flash infos