Jeudi 2 décembre 2021
TEST: 2240

Une coalition "feu tricolore" pourrait-elle donner le feu vert au cannabis ?

Par Léa Farges | Publié le 19/10/2021 à 12:30 | Mis à jour le 20/10/2021 à 11:20
Photo : © Thougt catalog - Unsplash
Une femme roulant un joint de cannabis

La possession de cannabis en Allemagne n’est aujourd’hui autorisée qu’en cas exceptionnel, sur prescription médicale. Cependant, le cannabis pourrait-il devenir légal en Allemagne dans un futur proche ? La coalition "feu tricolore", qui a toutes ses chances de remporter la majorité au Bundestag, semble d’accord à ce sujet.  

 

Le cannabis dans l'Union européenne  

Selon le rapport publié en 2021 par l'observatoire européen des drogues et des toxicomanies, les saisies de résine de cannabis ont été en baisse de 19% en 2019 par rapport en 2009. En revanche, les saisies d’herbe de cannabis ont augmenté de 226% en Europe. Cette augmentation serait dû, selon le même rapport, à une production de cannabis de plus en plus importante sur le vieux continent. 

Les adultes européens âgés de 15 et 64 ans ont été 22,2 millions à consommer du cannabis au cours de l’année écoulée, soit 7,7% de la population adulte européenne. 

Chez les jeunes adultes (15-34 ans), on dénombre 15,4 %, soit 15,8 millions de personnes, ayant consommé du cannabis au cours de l’année passée en Europe. 

 

Les chiffres clés en Allemagne et en France

Chez les jeunes adultes entre 15 et 34 ans, les chiffres sur la consommation de cannabis en Allemagne et en France sont proches. Selon une enquête datant de 2018 en Allemagne, 16,9% de jeunes adultes (15-34 ans) ont consommé du cannabis au cours des 12 derniers mois. En France, ce chiffre s’élève à 21%. 

Si l’on s’intéresse aux chiffres concernant la consommation de l’ensemble de la population adulte allemande et française, on remarque un écart plus important. En Allemagne, 28,2% d’adultes (15-64 ans) consomment au moins une fois du cannabis au cours de leur vie. En France, parmis cette même tranche d’âge, 44,8 % de personnes (15-64 ans) en consomment au moins une fois au cours de leur vie. 

 

Répercussions de la pandémie sur le traffic de drogues

Selon le Rapport européen sur les drogues publié en 2021, le chaos lié à la pandémie de Covid-19 n’a absolument pas ébranlé le marché de la drogue, lequel a très bien résisté à cette situation inédite. Le rapport interpelle sur le risque d'une augmentation de la numérisation du marché de la drogue en Union européenne, impactant la visibilité de celui-ci. 

 

Les arguments de la coalition "feu tricolore" pour une légalisation du cannabis

Le SPD

Pour le SPD le constat est simple : l’interdiction du cannabis ne dissuade pas la consommation de cette drogue. C’est aussi en réalité une perte d’argent pour la justice allemande, qui consacre beaucoup de moyens à surveiller et punir cette criminalité. De plus, le contrôle de la consommation de cannabis pourrait permettre de vérifier sa qualité, cette substance étant parfois contaminée, à affirmer Sebastian Fiedler, membre du SPD.

Le SPD prône une distribution du cannabis réglementée, en parallèle d’une prévention aux dangers du cannabis et d’accompagnement au traitement pour les jeunes consommateurs. Seule la possession d’une petite quantité de cannabis sera totalement autorisée. 

 

Les Verts

Les Verts semblent avoir une approche plus réglementée que le SPD sur la légalisation du cannabis. Selon le parti écologiste, l’accès au cannabis concernerait seulement les produits à base de cette substance, dont la vente devrait être restreint à des magasins agréés. Le programme du parti préconise un stricte contrôle de la consommation chez les plus jeunes. 

Leur programme prévoit des réglementations claires pour la participation à la circulation routière ainsi que des améliorations dans l'usage médical du cannabis.

 

Le FDP

Le FPD met en avant l’argument du profit généré par la légalisation du cannabis. En étant exclusivement vendu dans des magasins agréés, l’Etat allemand pourrait accéder à une visibilité sur la vente du cannabis et ainsi faire profit en instaurant des taxes sur les produits à base de cannabis. Les bénéfices générés par ce futur commerce permettrait selon le parti de consacrer plus de moyens à la prévention et le traitement de la dépendance à cette drogue.  

 

 

 

Pour recevoir gratuitement notre newsletter du lundi au vendredi, inscrivez-vous !

Pour nous suivre sur FacebookTwitter et Instagram.

Portrait de Léa Farges

Léa Farges

Étudiante en Bachelor sur le campus franco-allemand de Sciences Po, elle a rejoint la rédaction de Berlin en tant que stagiaire en septembre 2021.
0 Commentaire (s) Réagir