TEST: 2240

290 noms de rues berlinoises jugés antisémites

Par Agathe Di Lenardo | Publié le 31/01/2022 à 11:00 | Mis à jour le 31/01/2022 à 11:00
Photo : © Flo Karr - Unsplash
Rue de Berlin

Un rapport a dévoilé les noms des rues et des places de la ville jugés antisémites. Samuel Salzborn, auteur de l’étude, souhaite avant tout appeler à la réflexion.

 

Martin-Luther-Straße, Adenauerplatz, Otto-Dibelius-Straße… et la liste est encore longue. Ce sont au total 290 noms de rues et de places de la capitale qui auraient une connotation antisémite, selon un rapport rendu public fin décembre 2021. L’étude, réclamée par la municipalité, a été dirigée par Samuel Salzborn, en charge des questions antisémites.

Parmi les noms dévoilés dans le rapport, certains avaient déjà été sujets à discussion. C’est le cas par exemple de Treitschkestraße à Berlin-Steglitz et de Pacelliallee à Berlin-Dahlem.

 

Selon Samuel Salzborn, tous les noms mentionnés ne sont pas à placer sur un même échelon. Chacun est, en effet, sujet à un antisémitisme de « différente intensité ». Plusieurs rues citées dans l’étude portent le nom d’individus qui certes, ont à un moment donné exprimé des opinions antisémites, mais qui ont plus tard activement participé à la résistance face au régime nazi. Le chercheur en charge de ce rapport donne l’exemple de l’auteur Thomas Mann, qui dans ses écrits a pu exprimer des opinions antisémites, avant de se ranger du côté des adversaires de l’antisémitisme durant le régime nazi. 

 

Un appel au débat

Cependant, Samuel Salzborn n’appelle pas directement à modifier ces noms de rues aux consonnances problématiques. Au travers de cette étude, le chercheur souhaite poser les bases d’un débat citoyen sur le sujet. Il propose en effet quatre pistes d’intervention. La première vise à mettre en place des recherches plus approfondies sur les noms litigieux. Une autre proposition a pour but de contextualiser le nom en question, notamment dans les guides de voyage numériques, afin d’informer le public. Dans l’étape d’après, on apposerait une plaque explicative directement sur place. Le dernier niveau d’intervention serait le changement de nom de la rue en question.

 

Bien que cette dernière recommandation puisse être jugée trop radicale, cela donnerait également la possibilité de mettre à l'honneur d'autres personnalités historiques moins polémiques.

 

 

Pour recevoir gratuitement notre newsletter du lundi au vendredi, inscrivez-vous !

Pour nous suivre sur FacebookTwitter et Instagram.

Sur le même sujet
Agathe

Agathe Di Lenardo

Étudiante strasbourgeoise, Agathe a rejoint la rédaction berlinoise début 2022. Quand elle n'est pas sur son tapis de yoga ou devant son ordinateur, elle rêve de grandes aventures.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Berlin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Emma Granier

Rédactrice en chef de l'édition Berlin.

À lire sur votre édition locale