Vendredi 3 décembre 2021
TEST: 2236

De l’antiquité aux temps présents : La place du sport en Grèce

Par Lepetitjournal Athènes | Publié le 08/06/2021 à 05:30 | Mis à jour le 08/06/2021 à 11:21
Photo : Ministère de la culture et des sports
Sport en Grèce de l'antiquité a nos jours

La Grèce est un lieu prisé, surtout grâce à son histoire. Berceau des jeux Olympiques, le sport y occupe une place importante depuis l’antiquité. A travers les siècles, de nombreux changements se sont opérés mais le pays garde encore cette image qui lui colle à la peau : celle de la terre des héros, des guerriers, des athlètes.

sport en grèce
Crédit photo : Ministère de la culture 

Il faut compter en siècles le temps qui sépare l’antiquité d’aujourd’hui et pourtant les vestiges de lieux sacrés sont encore bien présents, foulés par des millions de personnes chaque année.

Du stade d’Olympie au stade panathénaïque jusqu’à celui de Delphes, il est difficile de parcourir la Grèce sans s’arrêter sur ces sites archéologiques, classés au patrimoine mondial de l’Unesco. Durant la visite, il faut pouvoir imaginer les athlètes, faute de véritablement les voir.

Ils sont forts, braves, n’ont peur de rien. Ils lancent des poids, des javelots, des disques, courent, luttent… ils sont nus car cela symbolise un équilibre entre le corps et l’esprit. Pourquoi font-ils du sport ? Pour se préparer à la guerre, mais surtout pour faire honneur aux dieux. Ils sont aujourd’hui encore, une représentation idéale de l’homme : sculpté et viril.

De l’antiquité au XXIème siècle, les choses ont bien changé dans le domaine sportif. L’un des tournants majeurs est l’arrivée de la femme dans les compétitions sportives, au XXème siècle, alors qu’en Grèce Antique seuls les hommes libres pouvaient jouer. C’est en grande partie l’évolution des mœurs qui a modifié les pratiques sportives : la nudité n’est plus tolérée alors qu’elle était autrefois banale.

L’image du sportif change mais celle du sport aussi puisque les Jeux Olympiques s’étendent désormais au - delà des frontières et sont une méthode d’échange culturel, de partage et de cohésion.

Malheureusement, un fossé sépare l’époque prospère de l’Antiquité avec ce contexte de crise économique présent en Grèce depuis plusieurs  années. L’ironie veut que la dette Grecque ai augmenté de 3% à cause des Jeux Olympiques de 2004. C’est la volonté de créer des Olympiades grandioses dignes des jeux Antiques qui a fait exploser le budget. Les infrastructures qui ont couté des millions sont désormais, pour la plupart à l’abandon : vestiges d’une époque si peu lointaine pourtant. Si cette dette laisse un gout amer aux Grecs, ils peuvent se réconforter grâce à des équipes sportives brillantes qui aident à  préserver leur image de marque.


Nouvel âge d’or pour la Grèce ?

Même si pendant longtemps la Grèce n’a pas été prospère dans le milieu sportif, la balance se renverse et laisse apparaitre de grands noms du sport dans de nombreuses disciplines.

Les sports de prédilection en Grèce sont loin d’être les mêmes que dans les temps anciens sauf pour l’Athlétisme, digne héritière des épreuves antiques. C’est le sport qui compte le plus de disciplines aux jeux  Olympiques.  La Grèce est  sixième  aux  championnats  du monde d’athlétisme. L’Athlète Voula Patoulidou décroche en 1992 le titre de championne Olympique pour le 110 mètres haie, un pied de nez à l’antiquité, dans laquelle les femmes n’avaient pas le droit de pratiquer une discipline sportive.

sport en grèce
Crédit photo : Ministère des sports

Mais au-delà de l’Athlétisme, les Grecs ont deux sports favoris : le football et le Basketball. C’est lors  de  l’UEFA  Euro  2004  que  les  amoureux  du  ballon  rond  ont  pu  profiter  d’un exploit de  la  part  de  l’équipe  nationale  Grecque,  lors  d’un  match  contre  le  Portugal. Angelos  Charisteas  marque.  Cet événement  devient  emblématique  dans  l’Histoire  du football, puisque le seul but du match les inscrits vainqueurs de la compétition. Ce sont ces évènements  sportifs,  ces  actions  magistrales,  qui  contribuent  à  faire  rappeler  au  monde, que la Grèce n’est peut-être pas créatrice du sport, mais fondatrice de l’un des plus grand évènement sportif que le monde ai connu.

 

Le sport de nos jours 

Le Basket-ball est aussi une  discipline  importante  dans ce pays du sud de l’Europe. La Grèce possède la 4ème  meilleure  équipe  au  monde  et ce malgré la crise qui a donné un coup de massue à ce sport.  En 1996 et en 1997, deux événements  laissent  penser  que  la Grèce va dominer l’Europe : l’équipe de Olympiakós est sacrée vainqueur de l’Euroleague, une compétition qui laisse s’affronter les meilleurs clubs de Basketball européens. En 1952, c’est la première fois aux Jeux Olympiques. Les basketteurs grecs gagnent une réputation de "joueurs qui n'ont peur de rien" et les spectateurs de "connaisseurs". Le sport est un mode de  vie,  un  rituel  pour  les  passionnés.  Les  jeux  Olympiques ne leur réussissent  pas dans cette discipline mais ils battent des records en championnats d’Europe ou arrivent vainqueurs en 1987 et en 2005. Nikos Galis alias « the gangster » est l’un des médaillés de l’année 1987, désigné meilleur joueur.

La sacralisation du sport en Grèce les a menés à être l’un des quatre pays à participer à tous les Jeux Olympiques d’été depuis 1896, date des premiers jeux. Malgré tous ces efforts, en 20 ans, aucune ville de Grèce n’a été désignée comme capitale européenne du sport.

sport en grèce
Crédit photo : Euroleague
lepetitjournal.com Athènes

Lepetitjournal Athènes

Le Petit Journal d'Athènes est un magazine d'information gratuit, en ligne et en français sur la Grèce.
0 Commentaire (s) Réagir