TEST: 3715

La « British Touch » du fort Arcos de la Frontera

Par Houda Belabd | Publié le 19/10/2020 à 16:45 | Mis à jour le 18/02/2021 à 14:47
Photo : CadizTurismo.com
Arcos de la Frontera Cádiz

C’est dans la province andalouse de Cadix que se situe le château, point culminant de sa ville éponyme, situé en pleine Plaza del Cabildo.

Arcos de la Frontera est un fort situé à proximité du Mirador de la Peña et de la Basilique Menor de Santa María de la Asunción, derrière l'Hôtel de Ville et l'Office de Tourisme. Il donne directement sur la rue Campana. Quadrangulaire par son plan, il est composé de quatre tours crénelées à ses extrémités.

 

Arcos de la Frontera Cádiz
Photo: arcosdelafrontera.es

 

Un ancien fort défensif

Lors de la période musulmane, l’Arcos de la Frontera était un château à but défensif. Son architecture actuelle est le fruit de multiples réformes menées aux XIVe et XVe siècles. Selon un bon nombre de documents consultés, un grand arc en fer à cheval à l'ancienne entrée ouest et une toile au sud-ouest du château ont été conservés depuis plus de mille ans.

La Torre del Secreto (comprenez « Tour du secret »), l'Adarve de Levante (l’adarve oriental), les Torres de Flanqueo del sur (les tours du flanc sud), l'immense Aljibe del Patio de Armas (citerne de la cour d'armes) et la fameuse Merlones (citerne en forme de pyramide) datent des XIVe et XVe siècles. L'entrée principale se situe juste en dessous de l'arche où se logeait, jadis, l'oratoire de l'hôtel de ville.

 

Des réparations colossales

Ce château a été la propriété de la famille de Ponce de León jusqu'au début du XXe siècle, lorsque la famille de ses propriétaires actuels se l’est offerte. Le château ainsi que le domaine avaient été abandonnés pendant de nombreuses années et allaient être réduits à néant en raison du péril qu'il représentait du temps des pirates et des guérillas.

Arcos de la Frontera Cadiz
Photo: AndaluciaTurismo.org

Cependant, l'un des ancêtres des propriétaires actuels, britannique en l’occurrence, l'a acquis avant qu'il ne soit démoli et s'est consacré corps et âme à sa réparation complète, ce que la famille noble a continué à faire avec beaucoup de soin et de dévouement pendant plusieurs générations.

L'Arcos est "privé" mais public

Privée, cette propriété peut être visitée à partir de l'extérieur et ce, depuis la Plaza del Cabildo, car elle demeure un bien d’intérêt culturel sous la catégorie « monument », depuis la déclaration générique du décret du 22 avril 1949 et de la loi 16/1985 sur le patrimoine historique espagnol.

En voici quelques images...

Sur le même sujet
Houda belabd

Houda Belabd

Après avoir poursuivi ses études supérieures en journalisme et communication à Rabat et affûté sa plume dans diverses rédactions françaises et européennes, Houda Belabd souhaite se spécialiser dans la préservation culturelle du patrimoine des châteaux
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Andalousie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Bernard Frontero

Rédacteur en chef de l'éditon Andalousie.

À lire sur votre édition locale