Colette : une pâtisserie parisienne au cœur de Séville

Par Alicia Bert | Publié le 04/05/2022 à 17:06 | Mis à jour le 04/05/2022 à 18:55
Photo : La pâtisserie parisienne Colette de Séville
Colette Sevilla

Dans la calle San Eloy, en plein centre-ville de la capitale andalouse, une boutique bleue turquoise renferme des délices sucrés tout droit venus de l’Hexagone. En terrasse, les gens y prennent un café et dégustent un croissant sous le soleil sévillan. Nous y rencontrons, Inès Caballero Gobillot, une des propriétaires de l’établissement, qui nous raconte l’histoire de Colette.

C’est comme cela que tout a commencé

En 2010, plusieurs membres de sa famille se retrouvent sans emploi, ils décident alors d’entreprendre et de monter une pâtisserie française dans la ville. « Ma mère est française, nous sommes imprégnés de la culture française et de sa gastronomie.

Inés (en marinière) discute avec une cliente Colette Sevilla

Nous avions remarqué qu’il manquait des bons produits français à Séville et c’est comme ça que tout a commencé » explique Inès.

Durant un an, Inès, son père et ses deux sœurs se rendent donc régulièrement en France où ils rencontrent des fournisseurs et des pâtissiers. En 2010, ils ouvrent leur première pâtisserie à Los Remedios, un autre quartier de Séville.

« Nous l’avons baptisée Colette en honneur à notre grand-mère. Ça n’a jamais été une grande cuisinière, en revanche c’était une très bonne pâtissière ! Elle faisait d’excellents gâteaux mais aussi des confitures. Tous les mets sucrés, elle les faisait à la perfection ! » se rappelle la gérante.

C’est avant tout un café, un lieu de convivialité

La première boutique est une pâtisserie classique où rien ne se consomme sur place. Puis, le commerce se déplace vers son emplacement actuel, la calle San Eloy et le projet évolue : « Aujourd’hui, la pâtisserie est aussi un café où les gens peuvent rester pour déjeuner ou prendre le goûter. Nous continuons de proposer tous les produits de la pâtisserie à emporter, les gens peuvent aussi commander sur notre site et nous les livrons à domicile mais c’est avant tout un café et un lieu de convivialité » commente Inès.

La plupart des pâtisseries que propose Colette arrive directement de la France. Colette travaille par exemple avec un pâtissier parisien qui ne fait que des macarons c’est pour cela qu’« ils sont très bons » insiste Inès. En effet, la majorité des produits n’est pas préparée entièrement sur place. « Nous terminons la préparation des produits », explique la propriétaire. « Nous faisons cuire les tartelettes et certaines viennoiseries, nous garnissons les produits qui le nécessitent, nous nous occupons de faire lever les pâtes etc ».

viennoiseries chez Colette Seville
Un aperçu des viennoiseries chez Colette

 

Et cela n’est pas pour déplaire à la clientèle française. « La pâtisserie est très fréquentée par les Français, autant par des Français qui vivent à Séville que par des touristes de passage » nous précise Inés. La pâtisserie Colette tente d’être attentive à cette clientèle française. Inés embauche toujours au moins une personne qui parle français parce que « la majorité des Français ne parle ni anglais ni espagnol », ironise-t-elle.

Kilian et Camille finissent de déjeuner dans la salle de Colette
Kilian et Camille chez Colette

Un couple de Français est justement installé sur une table ronde dans un coin de la pâtisserie, au pied d’un cadre représentant la Tour Eiffel. Kilian et Camille ont 26 et 23 ans, ces jeunes Toulousains sont venus passer quelques jours de vacances dans la capitale andalouse.

« Nous ne trouvions pas de bon pain à Séville, j’ai tapé « boulangerie à Séville » sur internet et le premier résultat qui est sorti était Colette. Nous avons donc décidé de venir prendre notre petit- dej ici avant de poursuivre nos visites ».

Sur leur table, encore des fonds de café et des miettes de croissants. « Nous avions envie de tartines de beurre et de confiture. Tout était délicieux ».

 La clientèle française est satisfaite. Cependant, cette pâtisserie ne séduit pas que les Français : « Les Espagnols raffolent des éclairs ! » s’exclame Inés mais la tarte au citron meringuée et le mille- feuilles leur plaisent aussi beaucoup. La maison essaie de satisfaire toutes les attentes. La propriétaire qui connaît très bien sa clientèle explique : « Les étrangers se dirigent davantage vers les produits fruités alors que les Espagnols préfèrent les produits avec de la crème et du chocolat. »

Les éclairs et autres pâtisseries Colette Seville
Les éclairs et autres pâtisseries proposés chez Colette

 

Le pari semble réussi pour le plus grand bonheur d’Inès : « Nous mettons tout notre coeur et toute notre énergie dans notre pâtisserie. Nous essayons de maintenir une excellente qualité dans les produits que nous proposons. En dehors de la pâtisserie et des viennoiseries, nous avons aussi de très bons thés et cafés et de très bons jus de fruits » conclut-elle avant de retourner derrière son comptoir.

 

Alicia Bert

Alicia Bert

De Sciences-Po Lyon à Séville, passionnée de journalisme, par cette expérience je vis l’actualité andalouse, la commente et la partage, en particulier les sujets sociopolitiques et culturels, qui intéressent notre communauté.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Andalousie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Bernard Frontero

Rédacteur en chef de l'éditon Andalousie.

À lire sur votre édition locale