Calima: l’Andalousie se pare des couleurs du Sahara!

Par Teresa Navarro | Publié le 15/03/2022 à 22:22 | Mis à jour le 15/03/2022 à 22:22
Photo : Phénomène Calima sur Almeria, Concha Gomez-Angulo
Calima Almeria

Votre ciel est couleur orange ce matin? La raison est l'importante quantité de poussières en suspension que la tempête Celia a entraînée depuis dimanche après-midi. L'Agence météorologique nationale (Aemet) la qualifie d'"extraordinaire". Cette tempête injecte de l'air du Sahara chargé de sable en suspension dans l'atmosphère de la péninsule ibérique.

L’Espagne pays le plus pollué de la Terre!

Ces dernières heures, selon l'Observatoire climatologique de l'université d'Alicante, l'Espagne est devenu le pays le plus pollué de la Terre en raison de ces poussières sahariennes, dépassant la Chine et l'Inde, se trouvant ainsi en tête du classement des pays dont la qualité de l'air est la plus défavorable comme l’indique le classement publié par le site Air Quality Index . Tout ceci est dû à la poussière en suspension poussée par les vents de la tempête Celia. Les médecins recommandent de porter un masque et de ne pas faire de sport en plein air.

Calima, des poussières du Sahara poussées à des milliers de kilomètres 

Cette poussière saharienne est soulevée dans les zones désertiques lors de températures élevées, et peut atteindre des hauteurs de l'ordre de 1,1 à 2,9 km. De là, elle peut être transportée par des masses d'air à travers le monde.

La zone de basse pression est à l'origine de cette brume orange en Andalousie, particulièrement dans sa partie orientale et les régions de Murcie et d'Alicante. Calima est un phénomène météorologique consistant en la présence dans l'atmosphère de très petites particules de poussière, de cendres, d'argile où, comme c'est le cas actuellement, de sable en suspension qui sont déplacées par les vents forts et qui poussent de grandes quantités de sable et de poussière (argile, gypse, calcite et autres minéraux) à des milliers de kilomètres. Le plus souvent ces poussières proviennent du désert du Sahara d'où il est transporté vers l'Atlantique, passant par les îles Canaries et le Cap-Vert, atteignant parfois l'Amérique centrale, les Caraïbes mais touchant régulièrement l'Espagne, l'Italie et la Grèce.

Calima Andalousie

 

La Calima, phénomène bien connu des Andalous

Calima Almeria
Rambla d’Almeria, Concha Gomez-Angulo

La calima a toujours été bien connue des Andalous, particulièrement ceux à l'Est de la communauté, comme ceux de la province d'Almeria, en raison de ses fréquentes intrusions pendant une grande partie de l'année. Cette masse d'air sec avec une abondante concentration de sable qui se forme sur le plus grand désert de la planète, le Sahara.

On estime que ce désert libère environ 800 millions de tonnes de poussière chaque année et contribue à 70 % des émissions mondiales totales de poussière..

Calima a aussi des effets positifs sur les sols et les végétaux

Calima, quelle que soit sa beauté et ses potentiels impacts négatifs tels qu'une visibilité réduite affectant le trafic aérien, la pollution de l’air, une augmentation notable de la température des sols ou les éventuels effets nocifs que peuvent avoir les aérosols sur la santé, garde cependant un impact très positif sur les écosystèmes naturels de la Terre. Cette poussière contient en effet une grande quantité de nutriments qui contribuent à la fertilité des sols, comme la charge de phosphore que possède la poussière saharienne qui contribue aux cycles biogéochimiques, notamment à la croissance des espèces végétales.

Calima devrait affecter l'Espagne tout au long de la semaine contribuant à une aggravation de la qualité de l'air. Son impact devrait baisser à partir de ce jeudi matin.

Images totalement inédites en Murcie, Valence, Almería et Madrid. 

Cette belle ambiance couleur orangée nous rappelle la proximité du désert du Sahara. Cependant, une telle calima n’avait pas été aussi forte depuis des décennies, particulièrement à Jaen et Almeria.

 

 

Sur le même sujet
teresa navarro

Teresa Navarro

Co-éditrice LePetitJournal.com/Andalousie. Professeure Titulaire de l’Université de Málaga, éditrice et co-éditrice de livres et revues scientifiques internationales depuis 1992 
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Andalousie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Bernard Frontero

Rédacteur en chef de l'édition Andalousie.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale